webzine reggae
La Grosse Radio REGGAE sur  écouter radio reggae La Grosse Radio sur Twitter  webzine reggae radio reggae
La Grosse Radio / Reggae / Webzine reggae / Interview / Entretien avec Komlan de Dub Inc - A travers les vagues
Entretien avec Komlan de Dub Inc - A travers les vagues




Entre Lyon et Sainté il n'y a qu'un pas !


 

Lorsque l'on est aussi dans la musique, que l'on s'est déjà entretenu plusieurs fois avec l'un des chanteurs de Dub Inc, Komlan, et que l'on a l'occassion de se poser calmement pour discuter, voilà le résultat.


Propos receuillis le jeudi 28 février.



Salut Komlan, merci de m'accorder encore quelques minutes pour La Grosse Radio Reggae ! 
La sortie du titre " A travers les vagues" était la semaine dernière, comment s'est fait le choix pour cette association SOS Méditerranée ?

Salut Rasdjoh !
Depuis le début du groupe, nous essayons toujours de participer ou de supporter des associations.
Nous avons supporté à la hauteur de notre limite l'association Survie, et d'autres associations dans notre région.
Maintenant que nous voyageons, nous nous déplaçons dans des orphelinats au Burkina-Faso ou en Amérique du Sud.
Nous  aidons toujours une association au Bénin qui soutient des étudiants. Nous essayons toujours de trouver des causes auxquelles nous pouvons apporter quelque chose. 
Nous ne médiatisons pas du tout ces actions ou alors vraiment très peu.
Nous nous rendons compte, avec le genre d'opération comme celle de SOS Méditerranée, que grâce à notre renommée, nous pouvons faire connaître certaines associations.
Nous nous posions la question depuis longtemps de savoir comment participer à des mouvements concrets par rapport à ce qu'il se passe en Méditérranée. Nous ne voulons pas utiliser les termes migrants comme le font les médias mais nous préférons le terme réfugiés ou alors réscapés comme les nomme SOS Méditerranée.
Même les mots changent la perception de ces personnes.
SOS Méditerranée a été très médiatisée en 2015, ensuite il y a eu l'Aquarius qu'ils n'ont malheureusement plus. Les bénévoles de SOS Méditerranée font un travail très important vu qu'il y a une vraie urgence actuellement. La question n'est même plus de se demander s'il faut que ces personnes viennent ou pas vu qu'elles sont déjà là, sur les bateaux en train de venir.
SOS Méditerranée a pris un bateau pour aider ces personnes et ça semblait une évidence pour nous de faire quelque chose et de participer à cette belle action courageuse.
Nous nous sommes rendus à Marseille pour rencontrer les personnes du bureau ainsi que le président, les personnes qui sont en action là-bas pour discuter de notre projet.Ce que vivent les bénévoles de cette belle association est très violent et très compliqué. Nous nous sommes demandés ce que nous pouvions faire à notre niveau et l'idée d'en parler dans une chanson était déjà un début.

Donc vous faites des actions pour d'autres associations même si vous ne les mettez pas en lumière ? 

Enormément !
Par exemple au Bénin, nous payons la scolarité de quelques étudiants depuis quelques années avec une association sur place, au Burkina -Faso nous aidons dans des orphelinats avec Alif Naaba qui chante sur le titre "Enfants des Ghettos" sur l'album Hors Contôle et nous avons chanté aussi pour la fondation EMMAUS.Nous ne voulons surtout pas que ces actions passent pour faire de la communication.
Avec SOS Méditerranée, c'est différent. Nous le disons car c'est une urgence et il faut en parler. 
C'est délicat, nous n'avons peut-être pas assez parlé de nos actions parfois ...le dire peut aussi être utile pour faire bouger les gens qui nous suivent, notre public.

Depuis le début de votre carrière, vos textes abordent souvent ce sujet, pourquoi ? Cela vous touche ?

Oui bien sûr !
Avant nous ne disions pas migrants. Nos parents sont venus aussi. Pas de la même manière car ce n'était pas la même population et ce n'était pas les mêmes questions.
Mon père a quitté le Bénin, pris un bateau pour se retrouver au Maghreb pour ensuite venir par ses propres moyens en France au milieu des années 60, comment ne pas être sensible ?
Hakim est Kabyle, moi d'origine béninoise, nous avons tous des racines étrangères. Sans compter sur notre ville St-Etienne qui est une terre ouvrière d'accueil.
Cela fait partie des causes évidentes et importantes donc il faut en parler.






"Si les frontières sont fermées, on nage.
Oh my brother tell them!
On nous destine à braver l’orage.
We are all citizens of the world so shout it!

REFRAIN
On n’a pas les mêmes chances et on n’a pas les mêmes limites.
Qui choisit la donne quand on nous sélectionne ?
Où sont les frontières ? On se réfugie, on s’invite !
Tendre la main à travers les vagues.
Face à la violence on a tous atteint nos limites,
Lorsqu’on abandonne et que la mer déborde,
Elle emporte avec elle notre humanité en dérive.
Tendre la main à travers les vagues.

Taïro
"De quel droit, au nom de quelle loi peut-on leur refuser ce que l’on s’offre à nous-mêmes ?
Si c’était moi, si c’était toi, on ferait pareil bien sûr qu’on crierait à l’aide !
Ce que l’on voit à travers les vagues, ne sont que le reflet, le miroir de nous-mêmes.
De quel droit, au nom de quelle loi peut-on leur refuser ce que l’on s’offre à nous-mêmes ?"


Mellow Mood
"Hold on!
May I ask a question?
What if weh we see is just part of a plan?
Deceive divide put man against man,
Play with the anger a di population,
Financial empire love di situation.
New slave masses from di next piece a land.
Ask yourself who benefit from this, who mek money from this?
Then who cyaan get rid of this?"


Komlan
"Et on compte les victimes, juste un autre listing.
À l’image des visages anonymes.
Mais qui sont les victimes, qui rallongent ces listings ?
Au large, en marge, mais le regard digne.
Peu importe les risques, peu importe la manière de partir,
Quand l’assiette est vide il n’y a que l’espoir qui fait survivre.
Quelle est la justice si l’on ne peut choisir son avenir ?
Lorsque tous nos fils, nos frères sont prêts à choisir le pire."


Naâman
"All they got is bombs and soldiers inna kaki suit.
We see the people them starving while Babylon is looting.
They sell the guns so the war can't cool,
Haffi clear up the problem from the root.
They run away with no paper,
Open your door Mother Earth is our shelter.
Find ourselves for the sake of one and others,
Beyond the borders."


REFRAIN

Skarra Mucci
"Because divide and separate just to rule,
Play full control and play we fool.
Give we all kind of reasons to kill your friend,
Or even your brother or your family dem.
They say that division would made us strong,
But we prove dem wrong me say from so long.
A time fi unite everybody stay strong,
Well no matter your race, your colour or religion.
Let's come together everybody hand in hand,
Mek we march out strong in a dis yah revolution.
We bun a fire upon dem separation,
We’re standing strong in a dis yah Armageddon!"


Jahneration
Théo
:
"Emergency!
Worldwide seas are overflowing of people inna suffering, nobody give a damn thing, Lord!
We can take this no more!
Reach out to the needy and the poor."


Ogach :
"No man is an island, displacement a di people inna violence,
Some a still smile and yet dem suffering inna silence.
Walk pon di white sand then pass thru a tight fence.
No wonda why the I stand fi unity and guidance."


Didier Awadi
"Dans le désert je n’ai pas le choix,
Face à moi et à la mer je n’ai pas de quoi.
Moi j’évolue en me disant vous voulez pas de moi,
J’ai la couleur de la misère on m’a dit sans émoi.
Alors plus rien à foutre on va risquer la vie,
J’ai pas besoin de vos conseils et de tous vos avis.
La vie c’est fifty-fifty tous on a un préavis.
S’il faut sauver tous les miens fuck la mort voilà ma vie !"


Bouchkour
"Eneyede ameuch
Inid aniwi l’babor yaleumri y’a mon amour
Teucheuralll témeuss
Inid aniwi l’babor l’moujet itsrajon leuftor
Narian houkouma houkouma
Narouan ameuntar
Narian narian gulaghamart
tahian houkouma houkouma
Itchayar l’heubhagh
Narian narian éouzeumar"


REFRAIN

Balik
"On a bâti un monde concurrentiel,
Un monde où pour les riches tout s’achète, tout se chiffre.
On a voulu l’économie à grande échelle,
Prétendant libérer nous n’avons fait qu’agrandir les chaines.
En effet le problème de l’Europe dans laquelle je suis né c’est qu’elle commet des erreurs,
Mais ne les reconnaît et fait semblant d’en ignorer les séquelles.
À travers les vagues, je vois les visages des enfants qui se demandent pourquoi s’en aller ? Pourquoi y aller ?"


Solo Banton
"They want to come round and control,
We put up their barriers and borders so they can hold we.
But who made them the judge and the jury?
A game you a play whether you chose him or chose me.
So many in poverty, I can’t believe when I see people sleep on the street,
And enough of them a flee to protect their family from the financial war you a keep."


Broussai
"Quand la faucheuse frappe à toutes les portes du village,
Attendre son tour pour gagner de nouveaux rivages.
Partir à tout prix, affronter les mauvais présages.
Y a-t-il un espoir au-delà des barrages ?
Quand on laisse les nôtres périr au large,
Notre dignité sombre dans les larmes.
Comment peut-on se regarder et rire aux larmes ?
Quand se jouent sous nos yeux tous ces drames."


Raphaël
"Open the border let we cross,
And give a message to your boss.
Every man has the right to make a living,
Every child has the right to survive.
And you know sey you get what you giving.
Let we cross and stay alive!"


Comment s'est fait le choix des artistes sur ce titre "A travers les vagues" ? 

Le souci est qu'il y a toujours beaucoup d'oubliés et que nous nous en rendons compte après.
Nous aurions aimé avoir encore plus d'artistes sur ce morceau. Nous avons tout d'abord sélectionné par affinité, c'est une évidence.
Les artistes du morceau sont des personnes que nous connaissons et que nous aimons bien. Nous aurions pu mettre plus de chanteurs mais le morceau allait faire peut-être quinze minutes, il en fait déjà presque huit et c'est pas mal...
Ça s'est fait à un moment donné et sur ce qui était facile à réaliser avec la disponibiité de chacun des artistes.
Skarra Mucci est sur un de nos albums, Balik de Danakil est quelqu'un que nous croisons souvent depuis longtemps, Solo Banton et Jahneration sont des potes. Taïro est un personne que nous aimons bien et qui est importante dans le reggae, l'Italien Raphael a une voix superbe.
La voix africaine est celle de l'Ivoirien Didier AwadiNaâman, Broussaï et  Mellow Mood sont aussi des potes.

Comment expliques-tu que, même avant d'avoir connu le nom de votre album et la date de sa sortie, vous ayez déjà plein de dates programmées, le Transordeur de Lyon complet, le premier Zenith de Sainté complet, de nombreux festivals ? 

Quand nous avons commencé à organiser la tournée, tout s'est fait naturellement. Les festivals nous ont contactés immédiatement.
Je pense que même si l'album n'est pas encore sorti, les organisateurs savent que ça a toujours bien fonctionné. D'ailleurs nous les avons pour la plupart tous fait auparavant et il y a toujours eu des bons retours.
Par contre, nous sommes encore étonnés de voir que le Zenith de Sainté de 7200 places s'est rempli en moins d'un mois. C'est vrai que c'est incroyable, nous avons dû en reprogrammer un autre pour le lendemain.
Le Transbordeur de  Lyon s'est aussi rempli rapidement.
En fait, nous avons été surpris que les places se vendent aussi tôt, un an avant et avant la sortie de l'album.
Comme tu dis, les festivals nous attendent et nous sommes bien contents.
Nous sommes toujours étonnés quand ça se passe bien comme ça et que le nom Dub Inc reste.

Concernant l'album, est-ce qu'on peut savoir des choses : date de sortie, nom, feat ou c'est encore trop tôt ?

L'album avançe bien, nous avons déjà enregistré une partie des titres. Nous allons essayer de sortir un ou deux titres avant l'été, et sortir l'album à la rentrée.
Mais vu que nous repartons en tournée au moi de juin, nous allons jouer des titres du prochain album sur scène.

He bien voilà, c'est cool !
Un dernier mot pour les auditeurs et lecteurs de notre belle radio qu'est La Grosse Radio Reggae ?


Oui !
Continuez d'écouter La Grosse Radio Reggae !
Nous sommes contents de voir des associations comme cette radio qui continue d'exister et qui soutient le mouvement parce que le reggae a bessoin d'être soutenu donc Big Up à vous la Grosse Radio !

Merci Komlan et encore Big Up à vous pour cette belle action, "A travers les vagues" !
A bientôt !




A travers les vagues Dub Inc








dub ijc tour 2019



Nouvelles dates !

31 - 05 / La Vapeur / Dijon 21 "En soutien avec SOS Méditerranée"
02 - 06 / Lubéron Music Festival / Apt 84
27 - 07 / Uppsala Reggae Festival / Suède
16 - 08 / Festival des Vers solidaires / Saint-Gobain 02
01 - 06 / Los Almiros Festival  / Grèce
28 - 07 / Reggae In wullf  / Allemagne
23 - 08 / Uprising Festival / Slovaquie
11 - 10 / Le Summum / Grenoble 38



 

 webradio reggae
 webzine reggae
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Dub Inc, morceau collectif, à travers les vagues,sos méditerranée Dub Inc - A travers les vagues (Audio)
22/02/2019 - Tous touchés par les tristes questions de l'immigration, Taïro, Naâman, Jahneration, Balik, Broussaï, Mellow Mood, Skarra Mucci, Didier Awadi, Raphaël et Solo Banton ont accepté de poser leur voix sur le morceau produit par le groupe Dub ...
Lire l'article
Dub Inc, morceau collectif, à travers les vagues,sos méditerranée Dub Inc - A travers les vagues
19/02/2019 - Cela faisait longtemps que Dub Inc avait envie de faire un morceau collectif réunissant une partie de la scène reggae française et européenne qui éveille et fédère un peu les consciences, hé bien c'est chose faite ! C'est en ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
radio reggae BROUSSAi
Sur la route toute l’année, Broussaï nous a démontré concert après concert qu’il pouvait enflammer n’importe quelles scènes, de ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de BROUSSAi
 vidéo reggae Danakil
Le groupe Danakil présent depuis 12 ans maintenant sur le devant de la scène reggae en est certainement l'un des instigateur principal. En quelques chiffres, les Danaks ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Danakil
 vidéo reggae Dub Inc
Dub inc. est devenu sans conteste, le groupe le plus emblématique du reggae made in France. C'est avant tout par la scène que ses musiciens et chanteurs se sont imposés ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Dub Inc
 webradio reggae Jahneration
Jahneration est un groupe de Reggae/Hip-Hop formé en 2009 en banlieue Parisienne. Anciennement composé de 8 musiciens, la formation s'est réduite en 2013 aux deux ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Jahneration
 webzine reggae Naaman
Le prodige normand du reggae n'en finit plus de séduire ! L'énergie communicative de Naâman, sa joie de vivre et de partager sa musique positive ont rapidement conquis ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Naaman
 vidéo reggae Tairo
En anglais, le mot "tyro" signifie "apprenti". Si aujourd'hui ce pseudonyme n'a plus la même signification, c'était sans doute justifié lorsque ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Tairo
Vos commentaires
 webzine reggae
NOS CHRONIQUES REGGAE
 vidéo reggae
NOS INTERVIEWS REGGAE
 webradio reggae
NOS LIVE REPORTS REGGAE
 écouter radio reggae
NOS ACTUS REGGAE
 vidéo reggae
NOS VIDEOS REGGAE
 webzine reggae
NOS FLASHBACKS REGGAE
 webradio reggae
NOS GROSSES SELECTIONSS REGGAE
 forum reggae
NOS DEPECHES REGGAE
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine reggae Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio reggae Le webzine REGGAE
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019