webradio reggae
La Grosse Radio REGGAE sur radio reggae La Grosse Radio sur Twitter radio reggae  forum reggae
La Grosse Radio / Reggae / Webzine reggae / Interview / Entretien avec Taleb - Les Rastas du Coeur
Entretien avec Taleb - Les Rastas du Coeur

Taleb nous raconte les Rastas du Coeur

Bonjour Taleb, on te contacte pour discuter avec toi de Chap Asso et surtout Des Rastas du Cœur. On a vu que pour vous le calendrier était bien rempli en avril et mai avec pas mal de soirées, nous, à La Grosse Radio,  on adhère complétement à  vos actions, ça fait même du bien de voir des gens qui se bougent !!!
 

Pour visiter leur site officiel
Pour visiter leur page Facebook





LGR : Tu peux nous présenter un peu ton association stp ?

Taleb
: Déjà, merci c’est cool de votre part de vous intéresser à nous. Alors Chap Asso, c’est une association fondée en Mayenne il y a plusieurs années et on organise des concerts de solidarité où l’entrée est en denrées non périssables. Maintenant, on a bien grandi et on est beaucoup et aussi bien dans la région Pays de la Loire, que sur tout le pays et à l’international. Une petite association qui est partie d’un tout petit village en Mayenne – La Chapelle au Riboul.
 

Logo Rastas du Coeur


LGR : A l’international aussi ? J’ai vu que vous aviez ou prévoyez de faire des dates en Afrique ?

Taleb
: On organise aussi bien en Afrique, qu’en Asie ou au Liban. J’ai organisé à Beyrouth, là on organise pas mal en Afrique. On est en train de s’étendre vers l’Europe, je vais monter pour préparer une tournée en Belgique, on enchaîne par la Hollande et l’Allemagne.

LGR : D’accord, perso je pensais que c’était très national.

Taleb : Non, non. On a commencé national et de bouche-à-oreille, on est parti à l’international et là, il y a Djibouti qui se prépare, l’Éthiopie, le Cameroun, le Mali, le Sénégal, c’est que du bonheur pour le plaisir de s’unir.

LGR : Excellent tout ça !!

Taleb : Pour le plaisir de s’unir, chacun vient donner un coup de main et là c’est l’occasion de le faire, c’est ça la force de ce mouvement et ça donne de belles choses.

LGR : L’entrée de vos concerts se paie en denrées non périssables ?

Taleb
: Tout à fait !! En gros, par exemple quelqu’un nous contacte pour organiser Un Rasta du Cœur, je précise : - Quelqu’un, ça peut-être une personne, une association, une ville ou un crew. Peu importe la personne qui nous contacte, on est là pour organiser Les Rastas du Cœur. On se débrouille, on lui donne la force maximum pour l’organisation de la danse, pour que les entrées se fassent en denrées alimentaires non périssables et que se soit redistribué à un organisme caritatif de la ville où le concert est donné.
 

Rastas du Coeur - Bannière programme 2019


LGR : Donc pour l’organisation d’un concert, on contacte l’association et après vous rentrez en relation avec eux pour gérer tous les détails ? Combien de temps faut-il pour l’organisation d’un concert ?

Taleb
: Voilà, quand les gens nous contactent via les réseaux sociaux, soit directement par notre mail,  on leur répond rapidement, on leur envoie un dossier - " Comment organiser les Rastas du Cœur ? ". Et puis les choses se font doucement et tranquillement en douceur. On conseille environ 3 à 4 mois pour une bonne organisation, une bonne communication. C’est le temps qu’il faut pour bien faire les choses.

Franchement, tu sais. On voit bien que ça devient de plus en plus compliqué. L’idée c’est de ne pas attendre que des solutions arrivent, l’idée, c’est de dire : Voilà, on est face à un problème qui est en train de prendre de l’ampleur. Parce que depuis 9 ans que l’on a créé ce mouvement, chaque année, il y a toujours en moyenne 4 à 5% de famille en plus dans le besoin malgré le fait que tout le monde se batte mais on est dans une période où c’est très très difficile pour beaucoup de gens et beaucoup de familles. L’idée, c’est de se rassembler tous, de faire le maximum pour que l’on puisse apporter du réconfort à ceux qui en ont besoin.

LGR : Au mois d’avril, 3 concerts de prévus ?

Taleb
: Pour le mois d’avril, on va commencer avec…. Alors, on a déjà eu un concert de passé à Évran et là direction Sablé Sur Sarthe ( ndlr : Notre actu à revoir ) où on va être avec pas mal de frères justement, un plateau Européen avec Ousco.

LGR : Yeah, j’ai vu Ousco, je le connais bien, il est top.

Taleb
: Yes I, yes I !!! On en parlait justement l’autre fois, le monde est petit. On se connaît quasiment tous. Il est petit mais solide. C’est ça qui est beau en fait, le reggae français a été tellement longtemps marginalisé pendant longtime et heureusement que tu vois, il y a cette génération, il y a 20-30 ans qui n’ont jamais rien lâché et qui ont fait qu’aujourd’hui la jeunesse, bien que cela soit complétement underground, bah c’est l’underground qui prend de la hauteur, qui prend de l’envergure. Il n’y a rien à dire, le reggae français, c’est honorable. Gros merci à tous les anciens qui ont tout fait pour que nous aujourd’hui on puisse continuer à lever l’étendard. Il faut que l’on continue le taf comme eux ils l’ont fait, pour que ça reste une culture underground mais toujours libre et riche, qu’il y ait cette liberté de créer, de jouer, faire sans justement rentrer dans une charte ou d’autre chose.
 

Rastas du Coeur du 6 avril 2019


LGR : Le 19 avril, une nouvelle date à Sablé sur Sarthe, pourquoi celle-ci est payante ?

Taleb
: Bah, en fait comme nous n’avons pas de subvention. On a tenté pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé !!! On a commencé au début en 2011, c’était avec une date, la première année et nous sommes passés de suite à 7 dates, 8 dates et ainsi de suite. Sauf que maintenant les dates, il y en a de plus en plus et sans subvention, on arrive à tenir le coup mais si on veut accéder à l’autonomie, ce qui veut dire, on voudrait avoir notre son, notre lumière et puis notre camion, ne plus avoir à louer tout ça et pouvoir continuer à aider sans que ce soit une charge pour l’association. Il faut que l’on arrive à générer une petite rentrée d’argent pour accéder à l’autonomie et avoir un fonctionnement plus souple.

On ne court pas après l’argent mais il en faut un peu pour que la mécanique puisse être opérationnelle avec tout le monde. J’entends par là, il y a des fois, il y a des personnes qui nous contactent pour organiser un Rasta du Cœur, ce n’est pas une ville, ce n’est pas une collectivité ni une grosse association, c’est une personne qui n’a aucun savoir, aucun appui pour l’organisation d’un concert mais qui a vraiment envie d’aider, ces choses-là se ressentent dans sa voix, dans ses paroles.

Dans ce cas-là, on met le paquet pour que les choses se concrétisent et des fois, Chap’Asso sort la quasi-totalité du financement. Dans l’idéal ce serait bien que l’on arrive au niveau du fonctionnement, que dans chaque ville on arrive à trouver les moyens pour un bon fonctionnement et être autonome.

Quand on veut, on peut toujours !!!!
 

Rastas du Coeur du 19 avril 2019


Je tiens à big up tous les artistes, tous les sélectas, tous les crews, les mairies, les communautés de commune, tous les gens qui nous ont tendu la main, qui ont vu que notre action n’est pas…

Beaucoup de gens pensaient au début que c’était un truc qui allait commencer puis s’éteindre mais on en est à plus de 13 millions de repas de récoltés, des dizaines et des dizaines de concerts organisés, des centaines de milliers de kilomètres de parcourus et on a toujours la même envie, le même plaisir à le faire.

Tu sais très bien comme je te disais, un concert c’est 3-4 mois de travail pendant lequel je fais plusieurs aller-retour dans la ville organisatrice et je vois tout le bien que ça apporte aux organismes d’être aidés, le bien que ça apporte à des pères et des mères de famille d’être épaulés. A partir du moment où tu vois que c’est quelque chose qui aide ton prochain, ils se sentent mieux et puis le bon dieu, il te le redonne toujours par un sourire, par un merci. Tu vois, des fois tu rencontres des gens dans la rue qui te disent : " C’est vous le monsieur Des Rastas du Cœur. Merci, on bénéficie de l’épicerie solidaire et on a entendu que c’est vous qui fournissez notre épicerie ". Ça fait vraiment plaisir, ce n’est pas grand-chose mais juste ça, tu te dis boom!!! Quelqu’un qui a pris du courage, ça lui a donné de l’énergie de savoir que des gens sans rien, ont réussi à faire ça, bah ça redonne des forces et ça donne l’envie de faire.

C’est tout ce potentiel, le facteur bonheur humain, que l’on a en nous et que le système a essayé d’étouffer, c’est ce facteur-là qui normalement te permet de ne jamais avoir peur et de pouvoir faire tout ce que tu as envie de faire et nous on se bat pour cela. Pour que ce petit plaisir, le plaisir de s’unir qui est le nôtre, pour donner un peu de bonheur, franchement je ne cherche pas plus. C’est que du bonheur.

LGR : Tous les artistes, sounds, crews viennent bénévolement ?

Taleb
: Voilà, voilà. En général les mairies mettent les salles à dispositions, celles qui ont du matos en son et lumière le mettent à disposition, il y a certaines villes où on y retourne pour la huitième ou neuvième année, si cela n’apporte pas de bien à la ville, si cela ne véhiculait pas de solidarité. Parce qu’il faut dire les choses. Quand les organismes caritatifs sont saturés, ils vont frapper où ? A la mairie, chez Monsieur le Maire. Alors maintenant si nous, à Monsieur le Maire, si on lui dit : " Voilà, nous en organisant un concert, ça va apporter une voire deux tonnes à tel organisme et vous ne serez pas sollicité durant cette année ", bah il est content de prêter le matériel de la commune et du coup les maires se passent le mot entre eux. Ils ont vu que ce n’est pas des rastas pour rien, c’est des rastas qui essaient de faire des choses. Et ça permet aussi d’enlever cette étiquette qui était collée sur notre communauté entre guillemets, des jeunes qui kiffent la musique et les pétards. Pis ça ouvre des portes, ça ouvre des portes à des artistes, ça ouvre des portes à des associations.

LGR : Yes, ce qui est bien, c’est que tous les artistes sont les bienvenus à partager un moment. Tête d’affiche ou méconnu ?

Taleb
: En fait, nous comme je dis à tout le monde. Tous les artistes sont nos têtes d’affiche. Ils ont la chance d’avoir une voix pour chanter et bah, ils sont tous notre tête d’affiche, il n’y a pas de différences. Et ça les frères, ils le savent tous, ils savent très bien qu’ils ont tous la même importance pour nous, c’est tout le monde à la même enseigne. Si on a les moyens d’héberger, on héberge tout le monde, si on a pas les moyens, on galère tous ensemble, c’est toujours tous ensemble, ce n’est que du bonheur. C’est là que tu vois les vrais, les faux. Tu as des gens qui… Bon, j’en ai rarement eu. Il y a une seule fois quelqu’un qui a été un peu trop exigeant, il a fallu lui rappeler que c’est un mouvement solidaire et humanitaire donc… Sinon franchement, ça se passe rarement.

LGR : Ça serait aussi contradictoire avec le message que les artistes reggae font passer dans leurs chansons.

Taleb
: Oui exactement. Et puis tu te rends compte qu’il y en a beaucoup qui ne sont pas là juste à chanter ces textes là, ce sont des gars qui… Moi, j’ai des artistes franchement de notoriété nationale ou même internationale qui m’appellent d’eux-mêmes pour me dire : Franchement, c’est l’occasion de mettre en action les textes que j’écris depuis tant d’années et un truc comme ça, ça fait réellement plaisir. De voir qu’il y a des gens qui sont là, qui ont compris que c’était un combat et qui sont là pour donner du love. Je suis content parce que le bien est toujours là. On a voulu nous faire croire qu’être bien, c’est être naïf ou je ne sais pas quoi mais non franchement. De pouvoir dire à tout le monde, que nous ne sommes pas des utopistes, on est pas des fous juste à vouloir le bien. Pour la team, ce n’est que du bonheur….

LGR : Vous avez dû passer des bons moments ?

Taleb
: Ah yes, ça c’est clair. Après c’est une association et comme dans toutes les associations, il y a des hauts et des bas, il y a des nouveaux bénévoles, il y a ceux qui sont là depuis longtemps, c’est vivant, ça bouge. Quand tu es dans une association, ça bouge, il y a pleins d’actions et faire du bien, c’est le bonheur total. De ville en ville, de voir que voilà, les gens ont arrêté d’avoir des stéréotypes sur les rastas, arrêté d’avoir des stéréotypes sur les uns et les autres et compagnie et ça, ça fait du bien. C’est pour cela que l’on se bat.
 

Rastas du Coeur du 20 avril


LGR : Aurais-tu autre chose à rajouter ?

Taleb
: Oui, donc les dates que l’on aura en avril, Il y a la date de soutien à Sablé sur Sarthe le 19 avril et le lendemain à Cuéron dans le 44 et puis après ce sera Le Mans, le 11 mai à Poinçonnet à côté de Chateauroux. Pour cette date, j’attends la confirmation d’un frangin avant de le sortir et ça fait un moment qu’il voulait participer et là, il rentre de tournée internationale donc ça ne devrait pas tarder.
 

Rastas du Coeur du 4 mai 2019


LGR : Un dernier petit mot pour les auditeurs ?

Taleb
:  Ouais, franchement Big up à vous tous parce que je fais aussi partie de vos auditeurs. Il faut que l’on continue à soutenir les radios qui militent depuis longtime et qui prennent de la hauteur parce qu’il n’y a pas que notre travail qu’il faut big up. Vraiment, on en parlé la dernière fois avec des potes, on disait : Heureusement qu’il y a des gens qui ont fait ça dans leur cave, leur chambre ou leur appart, dans des petits coins qu’on leur a prêté et qui ont réussi à garder leurs ondes, à continuer à partager les vibes parce que l’on est tous qu’un, tu vois. Et c’est parce que l’on est un qui réfléchit et qui est solide que l’on en se trouve là où on en est. Donc voilà, big up à vous, big up aux auditeurs qui vous suivent et qui suivent d’autres médias. C’est que du bonheur et il faut continuer à se battre pour un avenir meilleur pour nos enfants.
 

Merci Taleb d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. C’est un grand plaisir d’avoir échangé avec toi. Big up et gros soutien aux Rastas du Cœur.

Rastas du Coeur - programme mars - avril - mai - juin des concerts

 webzine reggae
 webzine reggae
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Concert  Rastas Du Coeur, Sablé Sur Sarthe, 6 Avril, Chap Asso Les Rastas Du Coeur - Sablé-sur-Sarthe - Samedi 6/04/2019
02/04/2019 - Nouveau concert pour l'association C'est ce week-end à Sablé-sur-Sarthe que Rastas Du Coeur organise un nouvel événement. Le principe, on le connait : Un concert de soutien avec cette fois-ci au programme, Ousco, Babelsouk, Brothers Vibes et Mystery ...
Lire l'article
Soirée reggae, Rastas Du Coeur, association Chap'Asso Soirée Rastas Du Cœur - Parc Pouvillon à Toulouse (31) - 21.05.2016
29/04/2016 - Les "Rastas Du Cœur" organisent une soirée caritative le samedi 21 mai 2016 dans la région Toulousaine. Cet évènement à été mis en place avec le partenariat  de tiers internevenants tel que : l'épicerie ...
Lire l'article
rastas du coeur, restos du coeur, concerts, reggae, solidarité Soirée Les Rastas du coeur le 31 janvier à Querqueville
29/01/2015 - Pour certains, le reggae est une musique à la fois apaisante et festive. Loin des clichés et des raccourcis habituels, elle est aussi (et surtout) le symbole d'une lutte contre l'oppression, contre l'injustice, ou plus généralement contre les ...
Lire l'article
Vos commentaires
 forum reggae
NOS CHRONIQUES REGGAE
 webzine reggae
NOS INTERVIEWS REGGAE
 webzine reggae
NOS LIVE REPORTS REGGAE
 forum reggae
NOS ACTUS REGGAE
 forum reggae
NOS VIDEOS REGGAE
 webzine reggae
NOS FLASHBACKS REGGAE
 écouter radio reggae
NOS GROSSES SELECTIONSS REGGAE
radio reggae
NOS DEPECHES REGGAE
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio reggae Tout le webzine de la grosse radio
 musique reggae Le webzine REGGAE
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019