vidéo reggae
La Grosse Radio REGGAE sur  webzine reggae La Grosse Radio sur Twitter radio reggae  vidéo reggae
  • Rockawa 24
La Grosse Radio / Reggae / Webzine reggae / Live report / 70th Rebirth of Cedric Myton - C.C. l'Affiche Pérignat - 31.10.2017
70th Rebirth of Cedric Myton - C.C. l'Affiche Pérignat - 31.10.2017

Annoncé comme date unique, quand on s’approche du Centre Culturel « l’Affiche », les voitures ont des plaques qui viennent d’un peu partout en France, la soirée prédit un cocon de douceur et de chaleur, ce qui ne peut faire de mal tant la température a chuté brusquement à la tombée de la nuit.


File d’attente fluide pour les entrées, un peu plus longue pour les jetons buvettes/restauration mais tout le monde en profite pour discuter ou retrouver certaines têtes, habituées de bon son roots.

Vers la buvette, digne d’un festival , les stands Ced'N'Co et Sweet & Spicy où l’ont peu flâner, papoter et acheter.

Au milieu de cette salle ronde, Chalwa Meditation  sound system avec ses murs d’enceinte, distille quelques tunes avec une infra-basse bien présente. Sur le côté un stand inna de yard brille de mille joyaux, des 33 tours the soul of jamaica et des T-shirts édition spéciale 70 rebirth.

Le public rive ses yeux sur la scène attendant le top départ d’une belle soirée d’anniversaire.

Arrive alors timidement avec sa guitare Sista Aria, Montpelliéraine d’adoption accompagnée de Clémence aux chœurs et  Ital B, percussioniste brésilien sur "think at the good". La voix est de belle chaleur et Aria prend de l’assurance pour continuer ce morceau haut en couleur,  Clémence donnant une belle réplique à la rythmique instaurée par Ital B. On sent que le trio s’harmonise  bien et partage de bonnes vibrations avec un public qui se fait plus nombreux aux abords de la scène.

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017 -Aria, Clemence, Ital B.


 Rod Anton et Joe Pilgrim font alors leur arrivée, ils se connaissent bien puisque tous deux ont avec leur amour de la musique et le groupe The Ligerians en commun.

"Power of creation" pour Joe Pilgrim, qui demande "un max de bruit" tandis que Rod Anton nous donne les chœurs avec Aria sur ce titre.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Joe Pilgrim

Rod Anton prend alors le micro pour nous jouer son très réussi "Ubatuba".

Arrive alors sur scène le collectif complet d’Inna de Yard en jouant un trés puissant "conquering lion" qui fait chalouper la salle d’un seul bloc.

Joe Pilgrim nous sort "sun is shining for all" avant que le skank de l’orgue de parte en Dub.

Cedric Myton, accompagné de Rod Anton nous dit le plaisir qu’il a de nous voir, que nous sommes des personnes de cœur avant qu’ils ne se lancent tous les deux sur le très beau duo "come together" avant que Rod Anton ne clame un "faites du bruit Clermont " et demande à la foule de reprendre en cœur "come together parce qu’on a besoin de plus d’Unité Clermont Ferrand !" avant d’interjecter un "more fayah !"

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Rod anton & cédric Myton


Cedric remercie alors Rod Anton avant que ne fasse son entrée Murray Man avec un magnifique T-shirt du label légendaire studio One, Il envoie un "Mek wi chant" de très belle effet, sa voix même si elle est grave peut faire penser à celle de Tenor Saw dans son intonation tandis que la foule reprend "chant, chant" sur une note appuyée du piano.

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Murray Man.


RZee Jackson fait son entrée en sautillant sur une jambe, puis sur une autre, il lance à la foule un "are you  ready ? Jah rastafari", il envoie "everybody pray to Jahoviah", la voix part en dub sur les - rastafari - lui donnant une dimension mystique.

Et quand il lance "Jah", le public lançe un big "rastafariiii" en retour. Il s’agenouille pour prier et envoie un "Rosanna" avant de se relever et faire un petit pas de danse. On sent un RZee Jackson en forme et il nous joue le "54-46 was my number", le public connait ses classiques et envoie les "one time, two time, three time et four time" au bon moment.». S’en suit une très belle reprise "Bend Down low " de Bob que tout le monde reprend en chœur.

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Rzee Jackson.


Il lattaque alors un "happy Birthday Cedric" que la foule reprend en force, Cedric se lève alors des percussions et envoie un maximum de bises en ouvrant grand les bras et nous disant que "nous sommes bénis d’amour" et de cette danse saccadée nous envoie un très joli "youthman" ou sa voix passe des octaves hautes au plus basses. Peu d’artistes peuvent se targuer d’avoir une telle palette vocale.

Kush  laisse à Derajah sa place à la grosse caisse pour arriver sur le devant de la scène, nous dire qu’il est là pour "célébrer un ‘grand homme’  " avant d’envoyer un violent "Black to I Roots" avec une très belle intro de Franklyn "Bubbler" Waul au piano, un musicien de longue date qui apparait déjà sur des monuments du reggae à savoir "Words of Wisdom" de Dennis Brown ou "two seven Clash" de Culture pour n’en citer que deux sur une liste plus grande que le bras. Bubbler se lance même dans un très beau solo tandis que résonnent les percussions.

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017


Kiddus I, chapeau vissé sur la tête, prend alors la place de Kush qui retourne à la grosse caisse et nous joue "survive" d’une voix dont il a le secret, très mystique tandis que Cedric Myton aux chœurs envoie des envolées de chœurs aigues, sur un pas de danse improvisé, ou non, par Winston McAnuff.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Kiddus.


Derajah arrive alors sur scène et nous demande une acclamation pour la célébration du grand Cedric Myton avant d’entonner le  "who yeah ya" de sa voix de tonnerre et des percussions sèches donnant le ton solennel d’un sermon au morceau.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Derajah.


Var, fait ensuite son entrée avec son superbe titre "crime", sa voix se veut une plainte, ou une complainte pour ce morceau dénonçant les méfaits du ghetto. La voix est presque juvénile mais en même temps avec une belle intensité, maturité dans les paroles tandis que la basse de  Worm et la guitare de Boo-Pee prennent le pas sur les percussions.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Var.



Cedric Myton nous dit encore "le plaisir qu’il a d’être avec nous" avant que Derajah et Winston McAnuff n’arrivent sur le devant le scène. Kush martele la grosse caisse, les percussions rentrent en scène pour un très beau "Stone". Mariage des voix parfait avec un très bon solo de Greg Lampis que l’on peut entendre avec le 149 Band qui accompagne les plus grands chanteurs reggae, qu’ils soient anglais, français ou jamaicains.

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017


Quand arrivent Kenroy 'Tallash' Fyffee et Roy 'Ashanti' Johnson tels des messies, la foule se met à crier, une nouvelle dimension s’ouvrent dans la salle, The Congos, groupe mythique version inna de yard, la crème de la crème des groupes vocaux jamaicains. Les 3 complices attaquent via des percussions graves sur un magnifique "open the gate" tandis que Cedric Myton monte tout là-haut dans les cieux de cette voix dont il a le secret.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, The Congos.


"Révolution" a droit a son "pull up" tandis que Bubbler joue dans les notes basses ou hautes répondant aux trois voix. Les percussions se font alors plus lentes avant d’attaquer "Youthman" version Congos cette fois (et comprendre la facilité de changement de voix que peut avoir Cedric Myton).

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, The Congos.

La grosse caisse est ronde. Les voix sont parfois dubbées pour donner une dimension à la mode Lee Perry comme il savait si bien le faire dans son studio/laboratoire. Le morceau est enrichi par un nouveau solo Sax de Greg.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, The Congos

 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017


"Ark of the convenant" vient ensuite, The Congos entonnent un "happy birthday" en disant que "c’e’st une nuit spéciale". Christine 'Kaya' arrive alors sur scène avec un gateau feu d’artifice monté des chiffres dorés -70-, la foule crie son bonheur, Cedric Myton part dans une petite danse avant d’attaquer leur HIT, "fisherman".

 



Tandis que les 2 membres des Congos sortent de scène, Winston McAnuff arrive sur scène tel un capitaine avec sa casquette. Il emmène avec lui chaise et guitare, règle celle-ci et entame le très puissant "Malcolm X", tandis que Cedric Myton et Derajah font les chœurs à l’arrière. Tout Inna de Yard et la foule reprennent "Malcolm X". Winston McAnuff finira sa chanson poing en l’air, symbole du 'Black Power' cher au précheur et militant pour les droits de l’homme que fut Malcolm X, mort assassiné en 1965.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Winston McAnuff.


Kiddus I nous joue un très puissant "Salvation", ou plutôt il le vit. T-shirt Rockers, du célèbre film et nous montre qu’à 73 ans il a encore de la voix, de l’énergie et qu’il est d’un des piliers d’Inna de Yard puisqu’il participe à l’aventure depuis les tous debuts de cette expérience instaurés par Earl 'Chinna' Smith.

Et quand on parle d’âge, Cedric Myton nous montre qu’il est jeune à jamais et nous le chante même sur le terrible "forever young" ou Winston McAnuff nous joue de la guitare entrecoupé de " blessed love". "Rebellion" s’en suit où Cedric Myton est accompagné par Kiddus I.


Pour le titre suivant Cedric Myton nous dit que "rasta est vrai, que la monnaie fait des poupées du monde car elle achète tout mais la réalité c’est rasta music, et pour un monde meilleur, un"  "rasta governement" titre de sa chanson. Derajah y va de sa voix tonifiante tandis que Cedric Myton tourne en dansant autour de lui. Et que les notes du piano, tantot claquantes, tantôt en dub,  nous rentrent bien dans la tête pour ne jamais nous quitter.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Cedric Myton.


Dans le coin de la scène Sista Aria et Kris Tuff se mettent dans une danse improvisée sur le morceau.

Derajah reste alors en avant et chante "Well ah oh" tous en restant sur le bord de scène en chaloupant ses pas et quand il balance des "boo boo", le public répond "la la" et tend le micro pour mieux entendre les réponses.

Avec "Let the tear drops", c’est Var qui reprend ce fameux titre de Ken Boothe, épaulé par la forte voix de Winston McAnuff sous des claquements de main de la foule en délire et des chœurs poussés par Cedric Myton.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017


Démarrage piano, Kiddus I entonne "if you love me", la magnifique reprise de "l’hymne à l’amour" d’une grande dame de la chanson française, Edith Piaf, Kush fait une danse façon –ballet- avant d’envoyer sur la grosse caisse et quand retentissent toutes les autres percussions, c’est une envoyée de cris qui vient de la salle tant l’émotion est palpable sur ce titre sorti originellement en 1950, les grandes chansons traversent facilement le temps.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Kiddus,


Pour le morceau suivant, l’homme à la gabardine, écharpe rasta et bonnet en impose de par sa taille, Worm, le bassiste de la soirée nous demande de "taper des mains" pour un très intimiste "control" qui se veut très soul dans sa voix toute aussi imposante que sa carrure.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Worm.


Boo-pee, un des grands guitaristes jamaicains qui a accompagné entre autres Dennis Brown, Luciano, Beres Hammond, ou Barrington Levi pour n’en citer que quelque uns, nous montre qu’il n’est pas qu’un virtuose des 6 cordes, et a une très belle empreinte vocale au travail un touchant  " thanks & praises".

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Boo-Pee


Winston McAnuff refait alors son entrée, secouant les dread locks, 'Electric Dread' n’est pas son surnom pour rien, délivrant un chant pour les enfants de Jah, "Ras Child".
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017, Winston McAnuff


Cedric Myton arrive avec un tapis, le dépose sagement sur scène. Il improvise une nouvelle danse avant de se mettre sur ce tapis qu'il dit magique, titre de sa chanson "magic carpet" et nous fait voyager avec lui jusqu’à Zion.


Var et Derajah entame ensuite un "Be Careful", très riche en émotions pour qui connait et l’histoire de cette chanson et son auteur. Var nous explique que "c’est un message pour nous tous". Winston McAnuff est sur le devant de la scène, lunettes noires et regarde en l’air, son fils Matthew est présent dans cette magnifique communion ou le public reprend en cœur le refrain.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017


Le rythme s’accélère, Winston McAnuff et derajah attaque le classique "Rivers of babylon" (des Melodians, tout le collectif Inna de Yard se met alors à chanter et accélérer le rtyhme pour une grande messe finale,  Sista Aria arrive sur scène pour danser, faisant flotter le drapeau aux couleurs Rouge, Or et vert, suivi de Kris Tuff, grand ami de Cedric Myton.

Winston Mc Anuff est déchainé, file dans la foule pour chanter, perd l’équilibre, mais se remet vite sur ses jambes pour finir la chanson sur scène.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017


La rythmique ralentit, s’arrête pour que tous les chanteurs musiciens viennent debout sur le devant de la scène et saluent à la façon d’un final de pièce de théatre, il faut reconnaitre une performance hors du commun, un voyage de plus de 3h30 dans conditions parfaites de vol qui a emmené toute la salle, loin, très loin vers des collines aux couleurs bleutées du côté de la Sainte Jamaique.
 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017

 

 

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017


A circonstance exceptionnelle, chacun a pu offrir un cadeau pour les 70 ans d’un être exceptionnel et très proche de son public, les autres artistes se prêtant aussi volontiers à des séances de dédicaces que beaucoup ont appréciés.

Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017


Le sound system Chalwa Meditation balançant alors de nouvelles tunes comme Dennis Brown "so jah say", RZee Jackson "blackheart man", the Heptones  "we want it" ou encore Junior Soul "super love" en 20 KW qui vont durer tard dans la nuit, accompagnées sur certains morceaux par Murray Man et RZee Jackson. Le selecteur s'en donnatnt à coeur joie sur sa platine Techniks mk2 1210.


Cedric Myton, The congos, Inna de Yard, reggae 2017


Un bilan très positif avec 500 entrées et un pari audacieux et réussi pour Cercle2Feu (en co prod avec Kris Tuff) qui espérons le, apportera de nouvelles dates pour une musique qui nous est chère.


Remerciements / Dédicaces

A Carole et Christine 'Kaya', nos 2 amazones qui ont assurées un max pour nous donner une soirée de rêve. Soyez bénies.

A Cedric 'Ced I', un soljah de l’ombre à mettre en lumière qui se démène toujours pour satisfaire le plus grand nombre. "Ton anniversaire n’était pas loin, tu as eu un joli cadeau".

A Alexis Chanet, mon binôme photographe pour cette soirée, tu as assuré un max pour donner de la couleur (ou du noir et blanc) à mes mots.

Aux activistes reggae présents dans la salle, Rabah Dub, Ludo Reggae, Natty Moon, IabéKamar, Kaza, Marie, Fredo Mat, Baptiste et François (de Païaka).

A ma fille Tiffany, mes frères Guil, Yvan, aux cousins Seb et Vincent 'Saka Punch' et mes petites nièces, Ellysa, Maëlia, et Lyana, "pour votre premier concert, vous avez été gâtées".

A Karen ma sœur de cœur, Anthony, Leo, Guillaume et le souvenir de son bar à Jonas, 
A Matthieu et Fab 'Onirik Tatoo', vieux potes d’Issoire

A Sèverine,  de sa joix de vivre, sa simplicité, son parler-vrai et ses magnifiques bijoux qu’elle a offert aux artistes. "Enchanté d’avoir enfin pu faire ta connaissance au-delà du virtuel facebook, ton collier m’accompagnera dans les prochains concerts".

Au public et surtout aux artistes pour leur partage et leur bonne humeur : Cedric « Congo » Myton, Winston McAnuff, Derajah, Kiddus I, Kush McAnuff, Fonso, Kevor "Var » Williams, Winston « Bo-Pee » Bowen, Ital B, Bubbler, Worm, Kenroy « Tallash » Fyffee et Roy Ashanti Johnson, RZee jackson, Murray Man, Greg Lampis, Sista Aria, Rod Anton, Joe Pilgrim, Clemence et le Chalwa Meditation Sound System.


Une pensée toute particulière à Matthew McAnuff, parti trop tôt. RIP


Vidéo "Fisherman" par Sèverine
© photos tous droits réservés pour La Grosse Radio et Reggae On The Road
Photos sound system, final couleur  et dédicaces – collection personnelle

Album photo complet ici.

 webradio reggae
 webradio reggae
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Ken Boothe, inna de Yard, Reggae 2017, Chapter Two Ken Boothe - Inna de yard
07/11/2017 - Le collectif Inna de Yard a sorti le très bel album  The soul of Jamaica au mois de mars. De cette aventure aux multiples talents faisait partie le grand Ken Boothe, Mister Rock Steady. Le label Chapter Two a eu la très bonne idée de lui consacrer un album ...
Lire l'article
Cedric Myton, Congos, inna de Yard, Mad professor, Rod Anton soirée Cedric CONGO Myton 70th Rebirth - Date unique en France !
29/10/2017 - [MAJ du 4 Oct] Les 2 Amazones de Cercle 2 Feu Productions frappent encore forts. Après les soirées de Clinton Fearon et Broussaï a la Puce à l’oreille de Riom et cette fois-ci en collaboration avec Arts Fondation, Carole et Christine ‘kaya’ nous ...
Lire l'article
Ken Boothe, reggae 2017, le parrain, inna de Yard Ken Boothe - Speak Softly love
23/10/2017 - Ken Boothe, un grand parmi les grands,  les superlatifs manqueraient pour un artiste de cette envergure. Une carrière commencée en 1963 (Avec Stranger Cole). Qui ne craque pas en écoutant leur ArtiBella ? Ken Boothe, c’est Mr. Rock Steady qui a enchainé ...
Lire l'article
Inna de Yard, Cedric Myton, Ken Boothe, Winston MCAnuff, Derajah Inna De Yard & Ken Boothe au Trianon, Paris le 27/10/17
19/10/2017 - Inna de yard de retour à Paris au Trianon [Maj] du 28/09/17 Le collectif qui rassemble plusieurs mythes de la scène reggae Jamaïcaine revient donner un concert le 27 octobre 2017 dans la magnifique salle du Trianon à Paris. Pour cette représentation unique, ...
Lire l'article
nuits de fourvière, 2017, nuit reggae, calypso, calypso rose, brain damage, inna de yard Inna De Yard + Calypso Rose + Brain Damage - Nuits de Fourvière - 14.07.2017
03/08/2017 - Avec une affiche comme celle-ci, La Grosse Radio ne pouvait qu'être présente aux Nuits de Fourvière le 14 juillet dernier. Festival à la programmation éclectique (d'Arcade Fire à Norah Jones en passant par Goran Bregovic), les Nuits de ...
Lire l'article
Reggae, Inna De Yard, The Soul Of Jamaïca,Chapter Two Records, Inna De Yard - The Soul Of Jamaïca
28/06/2017 - Depuis des décennies, l'île de la Jamaïque regorge de talents, je ne vous apprends rien. Plusieurs figures emblématiques du reggae et quelques jeunes pousses se sont rassemblées sur la terrasse d'une maison à Kingston pour nous offrir la ...
Lire l'article
Reggae, Inna de Yard, Ken Boothe, Let The Water Dry, The Soul Of Jamaica Ken Boothe - Let The Water Dry
06/01/2017 - Winston Mc Anuff, Kiddus I, Derajah, Cedric Myton ou encore Ken Boothe, ces noms mythiques de la culture jamaïcaine parlent forcément aux puristes que vous êtes. Réunis sous le collectif Inna De Yard, ils ont enregistré en quelques jours seulement le projet The ...
Lire l'article
Inna De Yard, Cedric Myton, Derajah, Kush McAnuff, Winston McAnuff Inna De Yard - Black to I Roots
29/11/2016 - Ils sont attendus depuis longtemps, ( 2012, si ma mémoire est bonne) sur les scènes françaises...et ils seront de retour en 2017... Qui ça ?  Le collectif Inna De Yard, bien sûr !... On avait déjà eu écho d'un teaser nous laissant ...
Lire l'article
Inna de Yard, Derajah, Cedric Myton, Makasound, Chapter two records Inna de Yard Teaser album
28/09/2016 - Le collectif Inna de Yard  est de retour ! On les retrouve à travers ce teaser video qui vient annoncer la sortie d'un nouvel album prévu pour Mars 2017 sur le label Chapter Two Records. Un label qui produit déjà Winston Mc Anuff, Soom T, Clinton fearon ...
Lire l'article
Derajah, Donkey Jaw Bone, Paris is burning, Inna de Yard Derajah, la pépite du roots jamaicain
21/06/2013 - Petite entrevue téléphonique avec Derajah en direct de la Jamaique. Un artiste qu'on aime beaucoup et dont on voulait vous livrer une interview depuis longtemps. C'est aujourd'hui l'occasion pour moi de converser avec un homme sage et très ...
Lire l'article
Vos commentaires
 webzine reggae
NOS CHRONIQUES REGGAE
 webzine reggae
NOS INTERVIEWS REGGAE
 webradio reggae
NOS LIVE REPORTS REGGAE
radio reggae
NOS ACTUS REGGAE
 webzine reggae
NOS VIDEOS REGGAE
 écouter radio reggae
NOS FLASHBACKS REGGAE
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio reggae Tout le webzine de la grosse radio
 webzine reggae Le webzine REGGAE
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017