webradio rock
La Grosse Radio ROCK sur  musique rock La Grosse Radio sur Twitter  musique rock  musique rock
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Chronique / Muse - Simulation Theory
Muse - Simulation Theory

Depuis quelques albums, The Resistance, voire Absolution pour certains, chaque nouvel opus de Muse suscite les déchirements chez les fans : quand certains saluent un groupe en perpétuelle évolution, d’autres hurlent à la perte d’inspiration et au craquage total. Et on ne vous parle même pas de ceux qui considèrent le trio britannique comme une masquarade depuis ses débuts en 1994 – après tout, ils ont le droit d’avoir tort. En tous cas, ce n’est pas avec Simulation Theory que Muse va faire cesser les disputes chez ses adeptes.



Qu’attend-on de Muse en 2018 ? Des hymnes de stadium rock, des expérimentations improbables, un retour à Origins of Symmetry ? Après un The Second Law qui oscillait entre expérimentations inspirées et titres insipides, et un Drones qui mariait avec bonheur rock rentre-dedans et electro aguicheur, mais sans atteindre les sommets d’Origins Of Symmetry ou Black Holes And Revelations, difficile de savoir.

En tous cas, les premiers singles issus de Simulation Theory, bien avant sa sortie, n’avaient rien de rassurant. Si l’esthétique des clips rappelaient les fondamentaux de Muse en multipliant les références de SF et d’anticipation, le son, lui, allait de l’intéressant au scandale intergalactique, sans jamais réussir à mettre tout le monde d’accord.

 



Et à la première écoute, l’opus est loin d’être vraiment convaincant : les chansons semblent boursouflées, surproduites, saupoudrées de clavier rétro-futuristes pour donner un semblant de cohérence à l’ensemble, sans qu’aucun morceau ne se détache. Du Muse, avec la voix inimitable de Bellamy et des passages grandiloquents, mais sans aspérités.

 



Et pourtant… Pour l’auditeur téméraire qui prend le temps de plusieurs écoutes attentives, l’album se révèle bien au-dessus de ce jugement hâtif. Tout du moins, une partie de l’album. Car si le groupe n’échappe pas par moments à une production pompière, il a le mérite de pousser très loin certaines expérimentations sonores.  Ce n’est pas toujours nouveau dans le monde de la musique, mais ce sont des choses que Muse n’a jamais tentées, et quand il insuffle son énergie conquérante à de l’electro futuriste, l’auditeur est d’abord désarçonné, avant de se laisser emporter.

 



Mais il peut aussi être rassuré par des fondamentaux qui restent présents : la voix de Matthew Bellamy, plus acrobatique que jamais, des chœurs symphoniques, une ambiance post-apocalyptique et des arrangements grandiloquents. Les paroles contribuent complètement à cet ancrage en territoire connu : les chansons tournent beaucoup autour de la noirceur du monde, la corruption, les tentatives d’asservissement et de libération des uns et des autres, ou encore la confusion grandissante entre la vérité et le mensonge… Un syndrome de notre ère de fake news ?

 



La montée en puissance de "The Algorithm", sa progression d’accords, son alliage entre electro assumé et orchestration symphonique est une magnifique entrée en matière, qui fait le lien entre l’ancien et le nouveau. Entre l’ambiance sombre et malsaine de "The Dark Side", les phrases mélodiques entêtantes, les trompettes et les guitares efficaces de "Pressure", le délire electro de "Propaganda" qui laisse la place à un passage presque blues au milieu des gros beats, le travail incongru sur la voix et la mélodie orientale de "Break it to Me", le début de l’album est un enchaînement de bonnes surprises.

 



Mais le Titanic sombre sans violons sur "Something Human", blasphème odieux qui fait regretter de n’être pas né sourd. A partir de là, le groupe navigue en eaux troubles, passant d’un "Thought Contagion" qui s’en sort pas mal grâce à son ambiance grotesco-horrifique, à un "Get up and Fight" ou un "Blockades" qui semblent parodier le meilleur du rock à guitares de Muse sans jamais atteindre les originaux. L’album se conclue sur un "Dig Down" déjà connu, efficace à défaut d’être mémorable, et un "The Void" guère plus marquant.

 



En fait, cet album mériterait une double notation : un tiers des chansons, globalement dans la première moitié, tirent l’opus vers le 8/10, tandis qu’un tiers, plutôt en fin d’album, atteint à peine le 4/10, le tiers restant se plaçant quelque part entre ces deux extrêmes.

 



Si Bellamy, Howard et Wolstenholme montrent une capacité jubilatoire à incorporer des éléments improbables pour proposer des chansons détonantes, le groupe a cependant un statut tel qu’il est difficile de lui pardonner toute une série de chansons beaucoup plus insignifiantes et dépourvues d’inspiration. Pas totalement convaincant, Simulation Theory s’avère cependant loin du carnage redouté, et aurait même pu être un grand cru si les Britanniques avaient été plus sélectifs dans le choix des titres.



Tracklist

muse, simulation theory, electro-futurisme, pressure, dig down1- Algorithm 04:05
2- The Dark Side 03:47
3- Pressure 03:55
4- Propaganda 03:00
5- Break it to Me 03:37
6- Something Human 03:46
7- Thought Contagion 03:26
8- Get Up and Fight 04:04
9- Blockades 03:50
10- Dig Down 03:48
11- The Void 04:44

Plus d'infos sur le groupe




Sortie le 9 novembre chez Warner
Note de la rédaction :
 vidéo rock
6 / 10
 forum rock
radio rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Muse, Simulation Theory, Tour, France Muse : les dates françaises de Simulation Theory !
06/11/2018 - Simulation Theory sort le 9 novembre. Et sept jours plus tard, on pourra aller se jeter sur les places pour les trois dates françaises annoncées. Le trio sera en concert le 6 juillet au Stade de France, le 9 au Vélodrome de Marseille et le 16 à la Matmut ...
Lire l'article
MUSE, Chris Wolstenholme, Rock, simulation theory, album, interview Rencontre avec Chris Wolstenholme de MUSE à Paris (25.09.18)
02/11/2018 - C’est dans un hôtel près de la place Vendôme que nous avons eu la chance de rencontrer Chris Wolstenholme, bassiste du groupe britannique Muse, afin d’en savoir plus sur Simulation Theory. Le huitième album du groupe est prévu pour le 9 novembre ...
Lire l'article
muse, simulation theoy, dark side, matthew bellamy, chris wostenholme, dom howard Muse annonce son nouvel album, plus un nouveau clip
30/08/2018 - Cela  fait plusieurs mois que le trio britannique fait languir ses fans à coups de single de plus ou moins bon goût. Cette fois, il passe aux choses sérieuses avec des annonces concrètes sur son prochain album. Celui-ci s'appellera donc Simulation Theory, ...
Lire l'article
muse, something human, matthew bellamy, dom howard, chris wolstenholme, what the fuck Muse - Something Human
19/07/2018 - Le trio britannique continue de dévoiler lentement son futur album prévu pour l'automne avec ce clip de "Something Human". Des indices disséminés dans la vidéo laissent présumer que l'opus pourrait s'appeler DRKSIDE, mais ...
Lire l'article
émission, café, histoire du rock, humour L'histoire de UPRISING de MUSE par UNE CHANSON, L’ADDITION !
30/05/2018 - Tous les vendredis, la chaîne YouTube Une chanson, l’addition ! vous fait découvrir l'histoire d'un standard de la musique sur La Grosse Radio Rock. Cette semaine : "Uprising" de Muse (The Resistance - 2009) Chaque vendredi, Une chanson, ...
Lire l'article
Matthew Bellamy, Dominic Howard, Chris Wolstenholme, La Cigale, Concert, Privé Muse à la Cigale - 24/02/2018
26/02/2018 - Il y a des moments dans la vie des fans où l'on peut se réjouir d'annonces soudaines. Ceux de Muse auront eu le coeur secoué lorsque, juste après avoir dévoilé "Thought Contagion", le groupe a annoncé qu'il passerait pile ...
Lire l'article
Thought Contagion, Muse, Show, La Cigale, Single, Album Muse : regardez en live le concert à la Cigale du 24/02 !
23/02/2018 - À peine le nouveau single, "Thought Contagion", dévoilé que Muse offre une grosse surprise aux fans français.  En effet, les Anglais seront en concert samedi prochain (24/02) à la Cigale. Le show sera un spécial "by request". ...
Lire l'article
Muse, Dig Down, Nouvelle chanson Muse dévoile sa nouvelle chanson "Dig Down"
21/05/2017 - Cocorico ! Muse nous dévoile son nouveau morceau "Dig Down" ! C’est évidemment toujours un évènement quand la bande à Bellamy sort un nouveau bébé (bien que "New kind of kick" est plutôt passé ...
Lire l'article
muse, studio, album, 2017, nouvel, new Muse en studio !
17/01/2017 - La rumeur le suggérait mais c'est maintenant confirmé : Muse vient d'entrer en studio, pour plancher sur le successeur de Drones, sorti en 2015. Le compte Instagram du batteur Dominic Howard le montre notamment en plein travail, et en train de faire un duel de percussion ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 écouter radio rock Muse
Originaire de Teignmouth, (dans le Devon) en Angleterre et formé en 1994, Muse est un des meilleurs groupes de pop/rock à tendance électro-métal suivant les ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Muse
Vos commentaires
 musique rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 vidéo rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 webzine rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 webradio rock
NOS ACTUS ROCK
 webradio rock
NOS VIDEOS ROCK
 webradio rock
NOS FLASHBACKS ROCK
radio rock
NOS DEPECHES ROCK
 vidéo rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine rock Tout le webzine de la grosse radio
 webzine rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018