radio rock
La Grosse Radio ROCK sur  webzine rock La Grosse Radio sur Twitter radio rock  webradio rock
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Chronique / Aaron Buchanan – The Man With Stars On His Knees
Aaron Buchanan – The Man With Stars On His Knees

En écoutant Aaron Buchanan, les auditeurs ont l’impression d’écouter un vieux briscard du Rock, tant sa voix puissante et éraillée force le respect. Il s’agit pourtant d’un jeune homme de moins de trente ans, dont le groupe, Aaron Buchanan And The Cult Classics, n’a rien à envier à ses aînés. Leur premier album, sorti en 2017, est réédité en ce début d’année avec quelques bonus, une chance à ne pas rater de découvrir ce groupe plus que prometteur.



Le Royaume-Uni évoque plus l’indie rock à la Arctic Monkeys et le Punk, toutes périodes confondues, que le Rock puissant et écorché comme a pu en produire à la chaîne la scène de Seattle dans les années 1990. Pourtant, c’est bien d’Angleterre que provient Aaron Buchanan And The Cult Classics. Formé en 2016, le groupe a écumé les salles en compagnie de grands groupes – leur passage au Cabaret Sauvage en ouverture de Royal Republic était par exemple une franche réussite.
 

aaron buchanan and the cult classics, heavy rock, classic rock, solo


Mélange de heavy, de stadium rock, de grunge, et parfois d’éléments plus progressifs, leur premier album, The Man With Stars On His Knees, était déjà un grand moment sur scène. La version studio est à peu près aussi prenante. Même si le charisme de tous les musiciens ressort forcément moins bien sur scène que sur disque, l’apport de chacun est audible tout au long des morceaux et chaque instrument retient l’attention à tour de rôle.
 


Inutile de nier cependant que le chanteur Aaron Buchanan se taille la part du lion sur cet enregistrement. La voix de l'ancien chanteur de Heaven's Basement est véritablement impressionnante et évoque régulièrement celle de Miles Kennedy – le groupe cite d’ailleurs Audioslave comme une de ses influences. Non content d’avoir un organe puissant, il offre des variations tout au long de l’album. S’il offre une voix suave qui monte doucement en puissance sur le titre introductif "Show Me what You’re Made of", il laisse exploser sa puissance sur les titres suivants, tout en laissant entendre un grain particulier, éraillé, qui retient l’oreille. Certains titres sont chantés de façon ultra rapides, presque scandés ("The Devil that Needs You", "Morals?"), quand sur d’autres titres, sa voix se fait plus vénéneuse ("A God Is No Friend"), écorchée ("Mind of Mute", qui semble inspirée par Pearl Jam et Soundgarden), ou tout à la fois fragile et théâtrale (l'éponyme "The Man with Stars on His Knees", qui fait penser à Queen, également cité par le groupe en référence, mais également à Muse).
 


Les guitares sont extrêmement mises en avant dans The Man With Stars On His Knees. Impossible de douter, on est bien dans un album de rock à l’ancienne. Aaron et sa sœur Laurie Buchanan, qui officient tous deux à cet instrument, enchaînent les riffs accrocheurs et multiplient les soli avec virtuosité. Si certains passages ne sont pas toujours très originaux et rappellent ce que de nombreux guitar heroes ont pu faire avant eux, c’est toujours très maîtrisé, et certains passages sont très inventifs, que ce soit dans le solo ("All the Things that You’ve Said and Done" ou le titre éponyme de l’album) ou dans la capacité à instaurer une ambiance poisseuse ("The Devil that Needs You", "A God Is No Friend") ou inattendue, évitant à certains titres de sombrer dans le cliché. Globalement, les guitares sont hypnotiques, puissante, et offrent un son mouvant, qui n’est pas toujours là où on s’y attend.
 


La basse de Ryan Woods est plus discrète, mais elle apporte beaucoup de profondeur à certains titres, dont le morceau d’introduction, où elle fait merveille, et celui éponyme, décidément l’un des plus réussis alors qu’il n’est jamais loin de tomber dans le cliché. Le batteur James Curtis-Thomas a lui un  jeu puissant qui manque cependant souvent d’inventivité, mais il nous fait mentir sur plusieurs titres ("The Devils that Needs You" notamment).
 


La réédition est accomagnée de version live de plusieurs des chansons, et de deux bonus, "Fire in the Fields of Mayhem" et "Undertow", tout aussi efficaces que les autres morceaux.

Le premier essai est donc largement transformé pour les Anglais. Si toutes les influences qu’ils mettent en avant (Pearl Jam, Stone Temple Pilots, Chris Cornell, Audioslave, Queen) sont effectivement très présentes, à tel point que la musique prend parfois des airs old school, et que le quintette* n’échappe pas par moments à certains clichés, ces défauts sont bien futiles comparés à la qualité globale de l’œuvre. The Man With Stars On His Knees est impressionnant pour un premier album, et laisse présager une suite de carrière encore plus explosive.

* Le groupe est aujourd'hui composé de Aaron Buchanan, Laurie Buchanan, Tom McCarthy, Mart Trail, Paul White


Tracklist
aaron buchanan and the cult classics, heavy rock, classic rock, solo1)  Show Me What You're Made Of
2)  All The Things You've Said And Done
3)  Dancin' Down Below
4)  The Devil That Needs You
5)  Journey Out Of Here
6)  The Man With Stars On His Knees
7)  A God Is No Friend
8)  Left Me For Dead
9)  Mind Of A Mute
10)  Morals?
11) Fire in the Fields of Mayhem (bonus track)
12) Undertow (bonus track)

Album sorti une première fois en mai 2017 en autoproduction.
Réédition sur le label Listenable Records : 22 février 2019

Plus d'infos sur le groupe


Bonus : le groupe a repris en 2016 "Love of My Life" de Queen


Note de la rédaction :
 webradio rock
8 / 10
 webzine rock
 forum rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
concert, Suède, astronaut, baby, Cabaret sauvage, cirque Royal Republic + Aaron Buchanan and the Cult Classics au Cabaret Sauvage (2 ...
11/12/2017 - Avec des acrobaties, des funambules et même de l’illusionnisme avec un voyage dans le temps, c’était bel et bien le cirque samedi soir au Cabaret Sauvage, pour le concert des déjantés suédois de Royal Republic, accompagnés d’une ...
Lire l'article
hard rock, glam, moderne, Heaven's Basement, Filthy Empire, Hellfest 2013, show, Mainstage Heaven's Basement au Hellfest 2013
11/07/2013 - Dimanche 23 juin - 12h15 - Mainstage 2 Welcome Home, young rockers! Après la superbe prestation rafraîchante de Waltari, j'avais le choix en ce dimanche "matin" : prolonger un petit repos près du Bar à Vin, aller me perdre sous les tentes, ...
Lire l'article
Heaven's Basement, Filthy Empire, sleaze, glam, aaron, sid Aaron Buchanan (chanteur) et Sid Glover (guitariste) de Heaven's Basement
15/04/2013 - Lorsqu’on parle de rock anglais, on pense tout de suite aux Beatles ou à Motörhead. Pourtant, l’Angleterre peut encore nous surprendre. En effet, la jeune génération est prête. Heaven's Basement sont là pour nous faire danser le ...
Lire l'article
Heaven's Basement, Filthy Empire, hard rock, moderne, Red Bull, heavy, anglais Heaven's Basement - Filthy Empire
23/02/2013 - Une allumette en feu, du soufre, un fond noir… Voici la pochette que propose un tout nouveau groupe qui fera parler de lui. Heaven’s Basement mélange tous les ingrédients du Heavy Metal/Hard rock moderne : un son bien groove, bien gras et bien méchant, avec ...
Lire l'article
Vos commentaires
 écouter radio rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 musique rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 vidéo rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 forum rock
NOS ACTUS ROCK
 vidéo rock
NOS VIDEOS ROCK
 vidéo rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 écouter radio rock
NOS DEPECHES ROCK
 webzine rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
radio rock Tout le webzine de la grosse radio
radio rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019