vidéo rock
La Grosse Radio ROCK sur  vidéo rock La Grosse Radio sur Twitter  webradio rock  musique rock radio rock
  • Les dernières tentations de Zebra
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Chronique / Airbag - A Day at the Beach
Airbag - A Day at the Beach

Airbag, groupe norvégien créé il y a maintenant 26 ans, continue son petit bonhomme de chemin avec, à son actif, cinq albums sortis depuis la fin des années 2000. Quatre ans après leur dernier effort intitulé Disconnected, qui avait reçu des critiques mitigées, le groupe revient avec A Day at the Beach, sorti le 19 juin 2020 chez Karisma Records. Airbag est connu pour ne pas s’éloigner de son style de prédilection, mêlant Pink Floyd et Porcupine Tree, mais cet album a créé une certaine attente puisque deux des membres fondateurs sont partis, laissant les trois autres, seuls à la composition. Alors cette formule a-t-elle apporté un réel changement à la formation ou A Day at the Beach va rester dans une certaine zone de confort ?


Dès le premier morceau "Machines and Men", Airbag rassure le fan en restant sur une atmosphère très proche de Pink Floyd. Cette basse cyclique rappellera "Empty Spaces" de l’album The Wall et les nappes de synthés évoqueront la période psychédélique de la légende du prog. Mais le morceau va finalement évoluer vers quelque chose de plus pop voire de plus agressif. On y retrouve l’influence de Porcupine Tree que le groupe avait un peu abandonnée sur Disconnected. Avec un refrain qui tourne autour des riffs incisifs de Asle et Bjørn, Airbag durcit son propos pour ne pas lasser l’auditeur peu habitué à ce genre de composition.





Il faut dire qu’Airbag compose de manière organique et le son général qui se dégage est en symbiose avec le titre de l’album A Day at the Beach. On peut voir les morceaux du groupe comme une succession de vagues : des parties qui se répètent, qui vont et viennent mais, si on y prête attention, changent de façon subtile. Le groupe aime donc composer à partir d’un son répétitif, comme sur "A Day at the Beach pt 2" avec cette basse qui va jouer la même note pendant une minute pendant que les synthés viennent se greffer tour à tour puis la guitare avec ses arpèges proche de Steve Rothery ou des bandes originales récentes de Hans Zimmer. Tout cela donne un côté très naturel et lorsqu’on y ajoute les synthétiseurs analogiques, on est proche du travail de Jean Michel Jarre.

Airbag, A Day at the Beach, Pink Floyd, Porcupine Tree, prog


Il faut rendre hommage à la production qui permet d’apprécier toutes les subtilités et notamment la section rythmique même si la basse a une fonction beaucoup plus mélodique qui rappellera certaines lignes de Chris Squire par exemple. La batterie sera tour à tour jazzy ou plus dure, et ne manquera pas d’évoquer le style de Gavin Harrison, qui officiait dans Porcupine Tree.

Et voilà le gros problème d’Airbag : faire revivre Pink Floyd et Porcupine Tree sans vraiment apporter d’originalité ou d’éléments vraiment personnels. Alors certes, ils le font très bien depuis leur premier album, mais certaines parties pourront faire grincer les dents des auditeurs. Impossible de ne pas penser à "Wish You Were Here" en écoutant "Into the Unknown" ou alors à "Arriving Somewhere" sur le morceau "Sunsets".





Néanmoins, sur cet album, Airbag ajoute une composante eighties assez rafraichissante dans la discographie du groupe même si, dans le domaine de la musique en général, beaucoup d’artistes se sont engouffrés dans ce revival depuis longtemps. Les compositions sont donc parsemées d’arpèges synthétiques froides en arrière plan qui viennent trancher avec le côté plus organique des claviers analogiques. Le groupe a même poussé les références musicales pour aller piocher du côté des années 90 avec une influence trip hop notamment sur le titre "A Day at the Beach pt 1", qui rappellera fortement le morceau "Teardrop" de Massive Attack (le fameux générique de Dr House).


Airbag nous offre un album pas vraiment révolutionnaire dans sa discographie mais il a l’audace de proposer ça et là quelques éléments rafraichissants. Le groupe se pose comme une alternative et un lot de consolation pour les fans de Pink Floyd et Porcupine Tree qui voudraient entendre des nouveaux titres de ces deux mastodontes du prog malheureusement défunts. Pour les autres, ils ne verront qu’une redite pas vraiment originale. Airbag fait dans la copie, mais le fait très bien. A vous de voir comment vous souhaitez prendre ce nouvel album.

Tracklist : 

01. Machines and Men
02. A Day at the Beach (Part 1)
03. Into the Unknown
04. Sunsets
05. A Day at the Beach (Part 2)
06. Megalomaniac

Sortie le 19 juin 2020 chez Karisma Records

Note de la rédaction :
 forum rock
7 / 10
radio rock
 musique rock
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 webzine rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 musique rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 écouter radio rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 webzine rock
NOS ACTUS ROCK
 vidéo rock
NOS VIDEOS ROCK
 webzine rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 forum rock
NOS DEPECHES ROCK
 webzine rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio rock Tout le webzine de la grosse radio
 webradio rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020