musique rock
La Grosse Radio ROCK sur  webzine rock La Grosse Radio sur Twitter  musique rock  forum rock  webzine rock
  • Les dernières tentations de Zebra
  • Gros clips
  • Contrebande 2020
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Chronique / The Beths - Jump Rope Gazers
The Beths - Jump Rope Gazers


Les goûts et les couleurs...  Bleu poivre pour ce deuxième album des Néo-zélandais de The Beths qui reviennent dans les bacs tout auréolés du succès de leur premier album, principale pompe à tubes soft-power pop de leur périple 2019 aux quatre coins du globe.





Bleu d'abord car on se voit bien écouter ce Jump Rope Gazers le casque sur les oreilles, allongé dans un pré d'été à fixer l'azur. On retrouve la voix désenchantée et mélancolique d'Elizabeth Stokes, avec toujours ce côté girl next door, un peu à la voisine Courtney Barnett, avec qui on a envie de boire des bières jusqu'à pas d'heure en refaisant le monde ou pas. Toujours touchante et fragile, et mise en avant dans le mix, l'interprétation d'Elizabeth Stokes est vraiment la marque du groupe, qu'elle soit en maîtresse de cérémonie dans des comptines indé mal de vivre ou ballotée dans des roller coasters power pop. On imagine aisément la chanteuse de la formation d'Auckland composer l'album, assise sur le bord de sa vie, à voir défiler des événements faussement trop grands pour elle.


the beths, album, jump rope gazers
Crédit photo : Mason Fairey

 

A l'origine, Elizabeth Stokes, Jonathan Pearce et Benjamin Sinclair se rencontrent dans une école de jazz ou Stokes pratique la trompette, instrument lead par excellence qui lui a certainement apporté ce sens de la mélodie bien troussée. Cependant, cette fois, l'album n'a pas été dans un premier temps enfanté dans le studio de Pearce mais plutôt au long court, lors de la longue tournée de part le monde qui a suivi la révélation de leur premier album, Future Me, Hates Me. Engouement planétaire pour la power-pop solaire de ces jeunes Néo-zélandais qui, par effet collatéral, a été la matrice des thèmes abordés dans ce nouvel opus : distanciation, éloignement d'avec les proches, ... chansons toutes écrites avant l'apparition de l'épidémie et qui font bizarrement écho aujourd'hui. De cette apatridie parenthèse, le nouvel album sonne peut-être un peu plus vague à l'âme et mélancolique que son prédécesseur.      
 



Poivre ensuite car l'album n'est pas pour autant que spleen et idéal. Dès l'entame et l'impeccable premier single "I'm Not Getting Excited", Elizabeth Stokes nous balance un riff et un solo estampillés sature & reverb que seule une fois de plus sa voix vient adoucir. Les guitares, plus old school indé 80s, sont encore présentes sur "Dying To Believe", toujours en contrepoint du chant innocemment délicat d'Elizabeth et des chœurs (autre trait distinctif du groupe) qui transforme The Beths en une sorte de Weezer pop, sur le fond comme sur la forme. Contemplatif, on a de nouveau le dos dans la rosée du soleil levant avec le titre éponyme "Jump Rope Gazers" et "Do You Want Me Now".  "Out Of Sight", un peu plus agile, reste dans la rêverie bucolique et rentre dans les canons de la pop cristalline. "Acrid" est du The Beths pur jus, un riff, une voix, des chœurs, un break, un solo, back to chorus, on remballe. On retrouve du college rock à la Weezer sur "Don't Go Away" et "Mars, The God Of War". L'album se clôt sur une note plus introspective : "You Are A Beam Of Light", en mode acoustique au coin du lit, redresse les murs de sa chambre d'étudiante autour de Stokes tandis que "Just Shy Of Sure" exhale fêlures et incertitudes de l'âme au cœur, thème central de l'œuvre de The Beths.





Au final, Jump Rope Gazers n'est peut-être pas l'album de l'année (qui va prendre la responsabilité de l'être cette année ?) mais ceux qui ont aimé le premier apprécieront celui-ci. Peut-être un peu moins enlevé et énergique que Future Me Hates Me (et le plaisir de la découverte en moins) mais souvent aussi frais et catchy, toujours grâce à cette fausse pop granuleuse, alchimie presque contre nature entre voix et guitare. Un album sans doute plus printemps qu'été mais qui vaut la peine d'être ressenti, aussi bien pour la bise des herbes hautes que le souffle des freins qui lâchent. 


Tracklist :
1 - I'm Not Getting Excited
2 - Dying To Believe
3 - Jump Rope Gazers
4 - Acrid
5 - Do You Want Me Now
6 - Out Of Sight
7 - Don't Go Away
8 - Mars, The God Of War
9 - You Are A Beam Of Light
10 - Just Shy Of Sure


Sorti le 10 juillet chez Carpark Records



Plus d'infos sur le groupe

Note de la rédaction :
radio rock
7 / 10
 webzine rock
 webzine rock
COMMENTER CET ARTICLE
Artiste mentionné :
Vos commentaires
 webzine rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 forum rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 webzine rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 webzine rock
NOS ACTUS ROCK
 écouter radio rock
NOS VIDEOS ROCK
 écouter radio rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 webzine rock
NOS DEPECHES ROCK
 écouter radio rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
radio rock Tout le webzine de la grosse radio
 forum rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020