radio rock
La Grosse Radio ROCK sur  vidéo rock La Grosse Radio sur Twitter  webzine rock  écouter radio rock  vidéo rock
  • Zebra Podcast LDTDZ
  • Gros clips
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Chronique / The Spyrals - Same Old Line
The Spyrals - Same Old Line
Same Old Line est le quatrième album pour le groupe américain The Spyrals en un peu moins d’une décennie. Groupe peu médiatisé de notre côté de l’Atlantique, il mérite néanmoins une attention particulière si vous êtes adeptes du son vintage et des tonalités des années 60’s-70’s. 


Ceci est une chronique écrite pendant la période des fêtes puisque la musique douce et clémente du groupe The Spyrals était toute propice et m’a accompagné en ces jours calmes et ces moments plus simples et ou la tête est à la légèreté. Cependant Same Old Line est sorti il y a quelques semaines maintenant mais cela a laissé le temps à votre plumitif de s’imprégner de la philosophie musicale de The Spyrals par le biais du mode lecture en boucle activé.

Il faut être téméraire ou inconscient pour sortir un album à l’heure actuelle et sans visibilité mais surtout sans aucune possibilité de le promouvoir pour accéder à un quelconque retour sur les investissements et efforts produits et consentis. Mais la musique en question est aisément qualifiable d’intemporelle tellement elle vous renvoie dans les années 70 et est identifiée par la marque de fabrique Old School de son style. Cette interprétation par ce trio californien dont seul chanteur/guitariste et tête pensante Jeff Lewis est le rescapé des soubresauts de la vie d’un groupe de rock nous fait traverser ces huit titres de rock bluesy sudiste fortement agrémenter d’harmonica et pédale fuzz utilisée à bon escient vers un come-back temporel US.

Tel un classique dans la formalisation d’une création musicale, l’album est nommé de la même façon que le titre phare se trouvant en première position de la galette comme étant le garant des premières impressions dès le lancement de l’écoute. De suite enduit dans le biotope musical, on appréciera la délicatesse avec laquelle les titres sont typés garage et la sensibilité de la voix qui en symbiose nous donne la sensation onirique de l’ouverture d’un jardin secret dévoilé en musique. Ce titre "Same Old Line" est un coup de foudre pour tout auditeur amputé de ses sorties actuelles, une poussée de tension qui vous fera sortir, à son écoute, de votre état d’inertie. Le titre condense toutes les caractéristiques du tube indémodable dans un dialogue à trois entre le chant la guitare et l’harmonica.





Les titres "Goodbye" et "Just Won’t Break" pour ne citer que ceux-là accentuent cette idée que l’on éprouve à l’écoute de ce disque qu’il n’est nécessaire d’en faire trop pour impressionner et transmettre des émotions, tout délivré dans la finesse les titres de l’album se déploient dans son ambiance onctueuse et feutrée.
Faire fi des tendances actuelles pour écrire de la musique que l’on aime et qui nous correspond, voilà comment nous pourrions décrire le leitmotiv des protagonistes, Jeff Lewis se confie à ce sujet et notamment sa ville de résidence qu’il a quitté au profit de Los Angeles : « San Francisco se remplit depuis longtemps de nouveaux venus mais maintenant nous faisons face aux plus dangereux et aux plus fades de tous, les gens avec beaucoup d’argent ! ». Toutefois Same Old Line est fortement enduit d’une influence omniprésente en la faveur de Monsieur Neil Young, impossible de se départir de l’homme tellement musique et voix et nous renvoient à l’homme de caractère aux multiples productions. Dans l’intraveineuse des influences, d’autres places sont faites à The Doors ou The Velvet Underground, "Don’t Turn Me Down", "Sympathy" en sont les preuves inéluctables.

Pour pousser le concept jusqu’au bout l’album, dont la pochette fait dans l’état d’esprit sobre mais tout même vintage, est aussi distribué sous format vinyle en dehors des voies classiques d’éditions musicales. Il trouvera facilement sa place à travers les vieilleries indispensables d’une vinylothèque.

Voilà donc que nous arrivons à la fin de la production avec le titre "Bleed" qui clos de manière propre l’offrande généreuse de The Spyrals. Cette musique finalement toujours actuelle non exclusive aux amateurs de garage rock pleine de tempérament et clairement sublimée par les trois comparses. L’adage de faire de la bonne confiture dans les vieux pots prend tout son sens, c’est à cela que l’on apprécie l'apaisante sortie de Same Old Line en ces jours particuliers.  



Sortie le 30 octobre chez Fuzz Records.


Tracklsit :
1) Same Old Line
2) Don't Turn Me Down
3) In Your Room
4) Goodbye
5) There's a Feeling
6) Sympathy
7) Just Won't Break
8) Bleed


Line-up :
Jeff Lewis : Chant, guitare, harmonica
Michael McDougal : Basse
Dash Borinstein : Batterie



Note de la rédaction :
 musique rock
8 / 10
 vidéo rock
 webradio rock
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
radio rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 écouter radio rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 webzine rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 webzine rock
NOS ACTUS ROCK
 webzine rock
NOS VIDEOS ROCK
 webradio rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 webzine rock
NOS DEPECHES ROCK
 forum rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique rock Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021