webzine rock
La Grosse Radio ROCK sur  écouter radio rock La Grosse Radio sur Twitter  forum rock  écouter radio rock  webzine rock
  • Zebra Podcast LDTDZ
  • Gros clips
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Chronique / Dropkick Murphys - Turn Up That Dial
Dropkick Murphys - Turn Up That Dial
Dropkick Murphys, c’est avant tout des tournées quasi-permanentes de concerts qui sentent le pogo, la sueur et la bière. Avec la pandémie, le groupe se retrouve privé de son ADN. Pour consoler ses fans, il organise tout de même occasionnellement des live-streams, et sort un nouvel album, dans lequel il a plus que jamais des choses à dire sur l’état du monde.



Si Dropkick Murphys a évolué au fil des décennies d’un punk imprégné d’oï et de street punk underground vers un punk celtique plus accessible au grand public, la formation a toujours cherché à maintenir une identité sonore distinctive. Le chanteur et bassiste Ken Casey expliquait d’ailleurs il y a plusieurs années que l’objectif du groupe était probablement d’être «  l’AC/DC du punk celtique ».


On sait donc qu’avec un nouvel album des Bostoniens, on avance en terrain connu. C’est d’autant plus vrai avec ce Turn Up That Dial que la moitié des chansons a déjà été dévoilée. Pourtant, il souffle sur ce nouvel opus un certain vent de fraicheur. Peut-être est-ce dû à une certaine légèreté que le groupe a voulu insuffler, après un 11 Short Stories Of Glory And Pain que le gang décrit comme plus grave et solennel et une année déprimante pour tout le monde.


A part le dernier titre, le poignant « I Wish You Were Here », les morceaux sont donc plutôt euphorisants, et l’album passe de mid-tempi en titres rapides, de chansons aux accents folk à des titres plus électriques sans que l’énergie ne faiblisse et sans donner l’impression de tourner en rond. Car si le groupe a tendance à recourir aux mêmes ingrédients d’un album à l’autre, ceux-ci sont suffisamment nombreux et le groupe arrive à les combiner de façon suffisamment variée pour maintenir l’intérêt. La voix rocailleuse d’Al Barr et celle plus écorchée de Ken Casey se répondent toujours avec enthousiasme, les chœurs abondent, laissant penser que ces chansons connaitront un franc succès en concert (« Turn up that Dial », « Mick Jones Nicked my Pudding », « Middle Finger », « Smash Shit up »…).


Les riffs de guitare de Tim Brennan et la batterie de Matt Kelly font toujours le travail sans fioriture, et les instruments acoustiques se relaient d’un morceau à l’autre, confortant l’identité musicale du groupe tout en apportant une certaine variation, de l’accordéon (« Smash Shit up »)  et la flûte (« HBDMF », « Chosen Few », « City by the Sea », « I Wish You Were Here ») de Brennan à la guitare acoustique, le banjo (« Queen of Suffolk Country »,) et la mandoline (« Turn up that Dial ») de Jeff DaRosa en passant par la cornemuse (« Good as Gold », « Chosen Few »). Aucun hit aussi imparable que « I’m Shipping up to Boston », mais des titres solides qui restent en tête après quelques écoutes et qu’on a envie de hurler partout.


Surtout, le groupe est toujours capable de raconter dans ses textes aussi bien des histoires singulières que des considérations plus générales sur la société, les deux se rejoignant souvent. Et dans cet album, Dropkick Murphys le fait souvent avec énormément d’humour et de recul sur ses personnages et ses situations. Le texte le plus marquant est assurément celui de « Chosen Few ». A l’origine une chanson gentiment moqueuse sur le microcosme des célébrités bostoniennes, elle a été complètement réécrite à l’exception du refrain pour devenir une description au vitriol non seulement de la gestion de la pandémie de covid-19 par Trump (« le gars au pouvoir disait que c’était juste une grippe de plus »), mais aussi peut-être de la position actuelle des Etats-Unis dans le monde. Ken Casey et Al Barr y chantent en effet que les Etats-Unis sont arrivés au sommet et sont sur le point de sombrer, le reste du monde leur accordant de moins en moins de crédit (« Nous étions des héros, maintenant nous sommes des déchets »), peut-être pas complètement à tort, selon les deux frontmen (« peut-on leur reprocher de penser qu’on craint ? » quand on voit « ce comportement de Texan Républicain ? »). Et ils taclent au passage cette société où « tout le monde  parle de plus en plus fort pour être sûr d’être entendu », une dérive de plus en plus présente dans le débat public, symptôme peut-être d’un certain nombrilisme également épinglé dans « HBDMF » (« Arrête de poster des photos et des vidéos de toi parce que tu te crois si photogénique »).


Mais s’il pointe du doigt certains comportements et affiche crument sa désillusion envers le politique, le groupe croit toujours en une certaine force collective, issue de la rue, et célèbre dans le titre d’ouverture la puissance des rassemblements populaires et, au détour d’une phrase, de la culture et la musique qui portent les espoirs et soutiennent en des temps difficiles. En cette période, telle constatation universelle, qui parcourt l'ensemble du disque,  trouve un écho particulier.


Le groupe reprend aussi ses archétypes familiers de personnages durs à cuire qui ne se laissent pas faire et vont volontiers chercher les embrouilles (« Queen of Suffolk County », « L-EE B-O-Y »), tout en offrant un certain recul sur des comportements poussés à leur paroxysme. Ainsi, le personnage de « Middle Finger », qui se rebelle contre tout et ne peut s’empêcher d’enfreindre les règles même sans raison est clairement présenté comme un crétin. Pourtant, celui de « Smash Shit up » (le même vingt ans plus tard ?) semble lui répondre directement avec une certaine mélancolie détachée, disant qu’une vie plus rangée est agréable, mais que malgré tout, la vie de hors-la-loi fauché toujours dans les ennuis lui manquent. Une chanson qui parlera peut-être à Mick Jones, l’ancien bassiste des Clash étant accusé dans une autre chanson assez drôle d’avoir volé les desserts du producteur du groupe dans un studio d’enregistrement il y a des années (on sait donc enfin pourquoi les Clash avaient la police sur le dos).


De saillies ironiques en élans de nostalgie, d’anecdotes croustillantes en considérations politiques, Dropkick Murphy signe donc un album jouissif, hommage à la musique et aux musiciens, qui devient de plus en plus addictif au fil des écoutes. Il s’adresse clairement aux fans, en ce qu’il ne révolutionne pas la formule chère au gang du Massachussetts. Mais il l’applique avec un enthousiasme auquel il est difficile de résister, et fait d’autant plus languir du retour des concerts.



Tracklist
    1. Turn Up That Dial 03:43
    2. L-EE-B-O-Y 03:24
    3. Middle Finger 02:36
    4. Queen of Suffolk County 03:52
    5. Mick Jones Nicked My Pudding 02:38
    6. HBDMF 04:08
    7. Good As Gold 03:21
    8. Smash Shit Up 03:48
    9. Chosen Few 03:32
    10. City By The Sea 03:47
    11. Wish You Were Here 04:23


Sortie le 30 avril 2021 chez Born And Bred Records
Note de la rédaction :
 webzine rock
8 / 10
 webzine rock
 webzine rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
dropkick murphys, nouvel album, punk celtique, turn up that dial Dropkick Murphys : nouvel album le 30 avril 2021
01/03/2021 - Le groupe de punk celtique a sorti quelques nouveaux morceaux ces derniers temps et a officialisé la date de la sortie de son prochain opus. Le successeur de 11 Short Stories Of Pain And Glory s'intitulera Turn Up That Dial et sera donc disponible le 30 avril prochain chez Born a ...
Lire l'article
dropkick murphys, punk celtique, boston, saint patrick Dropkick Murphys fête la Saint Patrick... en streaming
18/02/2021 - Pandémie oblige, les Bostoniens organiseront un concert à distance pour célébrer le Saint Patron de l'Irlande (et de la Guinness). Le concert sera diffusé dans la nuit du 17 au 18 mars, à minuit heure française. L'accès se fera ...
Lire l'article
hellfest 2019, hellfest open air, dropkick murphys, al barr, ken casey, punk celtique, i'm shipping up to boston Dropkick Murphys au Hellfest 2019
07/09/2019 - Vendredi 21 juin - Mainstage 1 - 20h45 Dropkick Murphys Un public en furie, une setlist en demi-teinte Les Bostoniens avaient marqué les mémoires lors de leur dernier passage au Hellfest, puisque la fosse avait atteint parait-il des niveaux de compression et de chaos ...
Lire l'article
Dropkick Murphy, paris, concert, zenith Dropkick Murphys au Zénith de Paris les 8 et 9 février 2020
18/06/2019 - Les Américains reprennent d'assaut le Zénith deux ans après leur dernière date parisienne ! Dropkick Murphys le groupe de punk celtique américain formé depuis près de 25 ans est amoureux de la France. En effet, cette fois ci, ce n’est ...
Lire l'article
Hellfest, 2019, Slayer, Manowar, Carcass, Dropkick Murphys, Mass Hysteria, festival Hellfest 2019 : les premiers noms !
25/06/2018 - L'edition 2018 du Hellfest vient à peine de se terminer que déjà les exclus 2019 tombent ! Fort de leur volonté d'accéder aux requêtes de leurs fans, le Hellfest annonce d'ores et déjà 5 noms pour l'édition ...
Lire l'article
Punk, Punk Celtique, Rock, Concert, Oi, Sex Pistols, Boston Dropkick Murphys (+ Glen Matlock + Flogging Molly), Paris Zénith, 17.02.2018
17/03/2018 - Deuxième soir consécutif pour les Dropkick Murphys au Zénith de Paris. Avec Glen Matlock (ex-Sex Pistols) et Flogging Molly en hors d'oeuvre, excusez du peu. Deux dates, et deux setlist différentes, sans doute l'occasion de plonger un peu plus profond ...
Lire l'article
11 Short Stories of Pain & Glory, Punk, Celtique, Concert, 2017, Evenement, Flogging Molly, Glen Matlock, Sex Pistols [MAJ] Dropkick Murphys (+ Flogging Molly à Paris) : Et pour quelques Zéniths de ...
10/02/2018 - [Mise à jour du 10/2/2018] La date du samedi est désormais complète. Il reste encore quelques places pour le vendredi soir, domage de ne pas en profiter, d'autant que les 2 jours verront des setlists différentes. Pour patienter dns la ...
Lire l'article
Malsaucy, Festival, 2017, Johnny Mafia, HMLTD, Her, Killason, Booba, Meatbodies, Dropkick Murphys, Noga Erez, Chinese Man, Justice Eurockéennes 2017: Jour 3
26/07/2017 - Troisième jour. On en a déjà vu, du concert. Et pourtant, il en reste, et du lourd! Au sommaire de cette journée, après nos chouchous Johnny Mafia, on retrouvera du glam, du rap, de l'électro, du punk celtique... Eclectique, tu as dit ...
Lire l'article
Malsaucy, Festival, Dropkick Murphys, 2017, 11 Stories of pain and glory Eurockéennes 2017: Ken Casey, de Dropkick Murphys
24/07/2017 - The boys are back. Quelques années après leur concert interrompu par les éléments en furie, les Dropkick Murphys sont de retour sur la presqu'île du Masaucy. 6 mois après la sortie de 11 stories of Pain and Glory, et un entretien avec All ...
Lire l'article
dropkick murphys, tour, europe, 2017, concert, live, st etienne, tournée Les Dropkick Murphys à St-Etienne le 3 juillet !
02/05/2017 - Le punk celtique des Dropkick Murphys fera escale à St-Etienne cet été. Après avoir réservé le Zénith de Paris pour deux soirées en 2018 (les 16 et 17 février), le groupe annonce un passage au FIL de St-Etienne le 3 juillet ...
Lire l'article
11 Short Stories of Pain & Glory, Punk, Celtique, Interview, 2017, Evenement Dropkick Murphys : Rencontre avec Al Barr
24/02/2017 - Suite à la sortie de 11 Short Stories of Pain & Glory (chroniqué ici), nous nous sommes entretenus avec Al Barr, le chanteur de Dropkick Murphys. Il nous parle de la vie du groupe, de leurs origines, des ravages de la drogue, un des thèmes principaux ...
Lire l'article
Concert, 2017, 11 Short Stories of Pain & Glory, Punk, Celtique Dropkick Murphys au Zénith, Paris - 28.01.2017
08/02/2017 - Les Dropkick Murphys aiment la France. Deux ans après leur dernière tournée des Zénith, et un an après leur passage au dernier HellFest, les revoici pour 3 dates hexagonales, histoire de défendre leur dernier opus, 11 Short Stories Of Pain And Glory. ...
Lire l'article
Rock, Celtique, Boston, Nouvel Album, 2016 Dropkick Murphys - 11 Short Stories of Pain & Glory
06/01/2017 - 4 ans après leur dernier album, la bande à Al Barr sort ce 6 janvier un nouvel opus, 11 Short Stories Of Pain & Glory. Pour ce 9ème LP, les Dropkick Murphys ont quitté leur Boston de coeur, et se sont isolés au Texas, pour enregistrer ces 11 titres ...
Lire l'article
dropkick murphys, You'll Never Wak Alone, 11 Short Stories Of Pain & Glory Un nouveau titre pour les Dropkick Murphys
06/12/2016 - Les Américains reviendront le 6 janvier prochain avec un neuvième album studio baptisé 11 Short Stories Of Pain & Glory. Après ''Blood'', le groupe dévoile à présent le titre ''You'll Never Wak ...
Lire l'article
dropkick murphys, nouvel album, 11 Short Stories Of Pain & Glory, blood, zénith Dropkick Murphys : le punk celtique sur le retour
09/11/2016 - Les Américains reviendront le 6 janvier 2017 avec un neuvième album studio. Baptisé 11 Short Stories Of Pain & Glory, il sortira via le label Born & Bred. Réalisé par Ted Hutt, le disque a été enregistré à El Paso, au ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
 webzine rock Dropkick Murphys
Dropkick Murphys est un groupe américain de punk-folk(celtique)-rock créé en 1996 et actuellement basé à Boston (MA). Avec l'organisation des week-ends ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Dropkick Murphys
 forum rock The Clash
The Clash est un groupe de rock britannique, formé à Londres en 1976, célébré pour être l'un des groupes majeurs de l'histoire du rock et du punk ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de The Clash
Vos commentaires
 forum rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 musique rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 musique rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 écouter radio rock
NOS ACTUS ROCK
 webradio rock
NOS VIDEOS ROCK
 webzine rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 webzine rock
NOS DEPECHES ROCK
 écouter radio rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine rock Tout le webzine de la grosse radio
 webzine rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021