écouter radio rock
La Grosse Radio ROCK sur  webzine rock La Grosse Radio sur Twitter  écouter radio rock  webzine rock  vidéo rock
  • #MusicToo harcèelement sexuel, festival, rock, metal
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Chronique / The Neal Morse Band - Innocence & Danger
The Neal Morse Band - Innocence & Danger


Et de quatre pour le Neal Morse Band qui, fort du succès de ses deux derniers concept albums, continue son bonhomme de chemin tout en consolidant la formation. C'est avec un état d'esprit un peu différent de ces dernières années que le groupe nous revient pour un opus intitulé Innocence & Danger, qui sort ce 27 août sur le label Inside Out Music.



En effet, vous ne l'aurez peut-être pas vu mais le nom du groupe change légèrement pour arborer les initiales NMB. Une manière d'apparaître maintenant comme un ensemble cohérent et soudé et plus comme la bande de musiciens autour du chanteur, guitariste et claviériste Neal Morse. Autre changement : un album sans concept religieux et une succession de titres plus courts pour le premier CD, les morceaux épiques ayant été confinés dans un CD à part.

The Neal Morse Band, Mike Portnoy, Eric Gillette, rock prog, Simon and Garfunkel



Innocence est le premier CD, constitué de morceaux de longueur réduite comparé au deuxième intitulé Danger. Et pourtant il aurait fallu inverser les titres puisque le groupe a vraiment pris des risques en proposant des morceaux, toujours aussi progressifs, mais avec des influences pop bien plus marquées. Dans une discographie, parfois redondante, faite de morceaux épiques de vingt - trente minutes, on perd parfois Neal Morse. Bien souvent, ses productions sont une énième brique dans le mur, de qualité certes, mais présentant les mêmes tics. Sur ce premier CD, les fans du multi instrumentiste auront de quoi manger sans pour autant avoir ce sentiment de répétition. Et grâce à qui ? Tout simplement aux autres membres du groupe, notamment Eric Gillette à la guitare et Bill Hubauer aux claviers qui apportent un vent de fraîcheur aux compositions. Les morceaux de la partie Innocence prennent tout leur sens lorsqu'ils sont appuyés par ces deux musiciens et on sent que la cohésion est de mise : le premier single "Do it All Again" mettait réellement en avant les échanges vocaux entre Neal, Bill et Eric pour en faire un morceau prog (de huit minutes quand-même) efficace et qui passe comme une lettre à la poste. Oscillant entre le Spock's Beard de la grande époque et Yes en passant ensuite à Police, le groupe a voulu affirmer cette influence pop et cela ne s'arrête pas là.

On remarque aussi le morceau feel good "Your Place in the Sun", le troisième single dévoilé il y a peu. Très entraînant, il rappelle le côté balançant de "Bennie and the Jets" avec une production très 60s. D'autres influences pop plus modernes transpirent dans "Another Story to Tell" avec Maroon 5 et Keane lorsque le piano prend le rôle principal dans les riffs, alors que la fin de ce premier CD se rapproche pour le coup de Simon and Garfunkel, entre la reprise de "Bridge over Troubled Water" à la sauce Genesis, dans une sorte de mash up avec "Firth of Fifth" ou "Dance on a Volcano", et la composition "Not Afraid part 1", proche dans le style du duo mythique. Globalement, c'est varié.



Bien sûr, le groupe n'oublie pas pour autant ses racines prog sur cette première partie, et "The Way it Had to Be" est un hommage très appuyé à Pink Floyd, avec ces accords proche de "Breathe", son solo d'Eric Gillette qui invoque son David Gilmour intérieur, le tout soutenu par un orgue dont le son rappelle Rick Wright. Alors, hommage ou plagiat ? Intéressant ou répétitif à la fin ? Heureusement que Bill Hubauer vient réveiller le tout en milieu de morceau. Mais les fans de longs morceaux et de structures complexes peuvent bien sûr se rassasier avec le deuxième CD intitulé Danger.

Comportant deux morceaux fleuves, Danger permet de retrouver la facette classique du Neal Morse Band avec plus ou moins de réussite. La pièce maîtresse reste "Beyond the Years" car elle offre un titre assez différent de ce que Neal Morse, en solo ou accompagné, a pu composer par le passé. Exit les intros sous forme d'ouverture avec des cordes grandiloquentes, sur ce morceau c'est simplement Bill Hubauer accompagné de quelques violons puis Neal au piano. On passe par des parties psychédéliques à la Ayreon puis par une fugue, pour ensuite arriver à un passage jazzy et pour enfin terminer par un solo d'Eric Gillette magistral. Malheureusement, ce très bon titre est contrebalancé par "Not Afraid part 2" qui reste un titre long plus classique avec les tics de composition redondants chez Neal. Le morceau aurait probablement eu sa place sur les autres albums du NMB mais également chez Transatlantic ou Spock's Beard.

The Neal Morse Band, Mike Portnoy, Eric Gillette, rock prog, Simon and Garfunkel

Néanmoins, même si la "touche" Neal Morse reste très présente, Innocence & Danger a totalement sa place dans la discographie du groupe et pourra même servir pour présenter NMB à un néophyte. D'autant plus que l'album est extrêmement agréable à écouter grâce à une production au top niveau (comme d'habitude avec Rich Mouser) où tout est aéré, où tous les instruments peuvent s'exprimer sans avoir besoin d'un matériel hi-fi et où chaque musicien peut briller. Comme à son habitude, Eric Gillette surclasse ses camarades notamment lors de ses interventions vocales divines. Il a même le droit à son morceau, "Emergence", où il est seul à la guitare acoustique pour trois minutes de solo. Malheureusement, le guitariste est certes impressionnant mais sans vraie mélodie apparente, on a plus l'impression d'une impro en live pour introduire un nouveau morceau. Durant trois minutes, on se retrouve avec une prestation hybride : trop longue pour une intro et pas assez construite pour constituer un vrai morceau. Les autres musiciens sont dans leur rôle habituel même si, petit à petit, Bill Hubauer prend son envol : le groupe lui fait plus confiance, il dirige parfois les opérations et ses claviers sont bien mis en avant.



Mis à part un morceau hybride et un très long morceau un peu convenu, le NMB nous offre un album cohérent, bien composé, sans remplissage (à l'inverse de l'avant-dernier album) et qui fait souffler  un vent de fraîcheur  sur un groupe qui aurait pu se répéter ad nauseam. Innocence & Danger propose des morceaux qui s'annoncent réellement intéressants en live et c'est tant mieux, car le groupe sera en concert au Trianon de Paris le 4 juin 2022. Cela vous laisse le temps d'apprécier ce double album !

Tracklist

CD 1 (Innocence) :

01. Do It All Again
02. Bird On A Wire
03. Your Place In The Sun
04. Another Story To Tell
05. The Way It Had To Be
06. Emergence
07. Not Afraid Pt. 1
08. Bridge Over Troubled Water

CD 2 (Danger) :

01. Not Afraid Pt. 2
02. Beyond The Years

Sortie le 27 août sur le label Inside Out Music

Note de la rédaction :
 écouter radio rock
8 / 10
 webradio rock
 webradio rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Neal Morse Band, Mike Portnoy, Neal Morse, Eric Gillette, Randy George, Bill Hubauer, prog The Neal Morse Band : un nouvel album
11/06/2021 - À peine quelques mois après le début de 2021, on peut dire que les fans de Neal Morse et Mike Portnoy ont été déjà satisfaits. Après la sortie du nouvel album de Transatlantic, qu'on attendait depuis 7 ans, voilà que le Neal ...
Lire l'article
Transatlantic, Mike Portnoy, Neal Morse, Roine Stolt, Pete Trewavas, prog, Marillion, Flower Kings Transatlantic - The Absolute Universe
11/02/2021 - "More is never enough" nous dit l’expression anglaise. Il semblerait que Transatlantic se soit réellement accaparé cette expression : concrètement en 2010 lors de la parution de ce live éponyme, mais également pour ce nouvel album ...
Lire l'article
Neal Morse, Mike Portnoy, Eric Gillette, prog, Sola Gratia Neal Morse - Sola Gratia
18/09/2020 - Le monde du prog semble se réveiller en ce début de décennie : entre Psychotic Waltz et son sommeil de 24 ans, Derek Sherinian et John Petrucci qui sortent des albums solos après une dizaine d'années, c'est au tour de Neal Morse de repartir pour un ...
Lire l'article
Neal Morse Band, Alhambra, Randy George, Bill Hubauer, Mike Portnoy, Eric Gillette The Neal Morse Band à l'Alhambra - 25/03/19
03/04/2019 - 2019 sent le Rock et le Metal progressif à plein nez. La sortie du nouveau Dream Theater, Mute Gods, Devin Townsend, Steve Hackett, les tournées respectives de The Tangent, de Spock's Beard et des Flower Kings que nous avons savouré en début ...
Lire l'article
2019, Nouvel Album, Rock Progressif, Neal Morse, Mike Portnoy, The Great Adventure The Neal Morse Band - The Great Adventure
30/01/2019 - Ahhh, Neal Morse. Dans le milieu du rock progressif il n'est pas simple de trouver musicien plus prolifique, en atteste la longueur de sa carrière solo, associée aux supergroupes dans lesquels il occupe une position centrale (Transatlantic, Flying Colors) et le Neal Morse ...
Lire l'article
Vos commentaires
 webzine rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 webradio rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 webradio rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 forum rock
NOS ACTUS ROCK
 webzine rock
NOS VIDEOS ROCK
 vidéo rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 écouter radio rock
NOS DEPECHES ROCK
 musique rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio rock Tout le webzine de la grosse radio
 vidéo rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021