radio rock
La Grosse Radio ROCK sur  musique rock La Grosse Radio sur Twitter  musique rock  vidéo rock  webzine rock
  • Les dernières tentations de Zebra
  • Tangerine
  • Gros clips
  • Contrebande 2020
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Chronique / Gazpacho - March of Ghosts
Gazpacho - March of Ghosts
Les Norvégiens nous reviennent avec un 7ème album studio, March of Ghosts chez Kscope, qui doit sortir le 12 Mars 2012.


Après les déjà très bons albums Night, Tick Tock et Missa Atropos on peut se dire que Gazpacho met la barre de plus en plus haute dans une progression impeccable.

C’est avec une certaine appréhension que j’ai abordé ce nouvel opus : la peur d’être déçue.
Parce que Gazpacho pour moi, c’est chaque fois de l’émotion à l’état pure, mêlée à de la fascination. C’est une musique qui vient chercher en vous tellement profondément. J’ai été bouleversée à l’écoute  de "The Walk" et "Winter is Never" de Tick Tock .
Un petit montage de KScope donnant un aperçu de l’œuvre du groupe pour ceux qui ne les connaissent pas encore.


Gazpacho - London (album montage) by Kscope


Mais je sais que le groupe ne répond pas à l’appel des sirènes des modes et que certainement  je vais être surprise et encore une fois conquise et envahie par la magie Gazpacho.
Je suis prête pour le voyage.

Gazpacho, c’est toujours une histoire racontée, une invitation à les suivre dans les méandres de leur imagination créative.
Par exemple, pour Tick Tock, l'album mettait en musique et paroles l’errance de l’écrivain et aviateur St Exupéry dans le désert de Lybie lors d’un accident pendant un raid aérien. Cette errance avait été la source d’inspiration du roman Terre des Hommes. Le thème principal : la quête d’un sens à la vie avait du séduire le groupe.


La vidéo de Tick tock partie 3



La pochette de March of Ghosts  représente un personnage dans des tons de couleur de glace, sans trop de visage distinctif. Derrière lui sur fond de ciel rouge, ciel de feu, plusieurs ombres noires.
Rien que le titre laisse présager bien du mystère. Quels vieux démons peuvent bien s’inviter chez Gazpacho ?

Le groupe présente plusieurs histoires courtes. L'idée, selon Gazpacho était de montrer un personnage principal passant une nuit où certains fantômes (morts et vivants) marcheraient après lui pour raconter leur histoire. Les personnages incluent les criminels de guerre haïtiens, l'équipage du Mary Celeste, un soldat américain de renvoi de WWI qui se trouve en 2012 et le fantôme d'un auteur anglais de comédie qui a été incorrectement accusé de trahison. Des fantômes en marche, sous forme de contes.

Le premier morceau : " Hell Freezes Over I" est traité de manière épurée.
Une mélodie envoutante revient sans cesse, tout le long du titre, accompagnée par un violon au loin, puis une batterie très aérienne. Enfin la voix de Jan-Henrik Ohme, mélancolique à souhait, douce et chaleureuse. Au fur et à mesure de l’avancée du morceau, on a une montée en intensité des instruments, de la voix et toujours ces violons qui font penser aux espaces nordiques, au froid et à cet intemporel des paysages enneigés.

Le second morceau,"Hell Freezes Over II" comporte à la fin une petite mélodie à consonance celtique.
D'ailleurs, on rencontrera souvent dans l'album, ces sonorités celtiques.

Ensuite viennent deux titres "Black Lily" et "Gold Star" très différents dans l’écriture musicale.
Le second m’a particulièrement intriguée. "Gold Star", de par la façon affirmée et gaie de chanter de Jan-Henrick  accompagné de guitares débordantes, de sonorités celtiques au violon au début, nous fait penser à un rêve éveillé. L’aspect théâtral, épique accentué par l’arrivée de sons sautillants, très aigus, ici à sonorité asiatique, ne peut que surprendre face à une explosion des guitares, claviers et au son (je crois) d’un tuba qui donne un coté très burlesque. La fin du morceau, fait penser à un tableau à l’état de songe, une image fugitive qui disparaît doucement.

Je n’ai pu m’empêcher de soupçonner le groupe ou tout au moins celui qui écrit les paroles et la musique de l’album, d’être un amateur de BD faisant appel à l’imaginaire et au fantastique.

Dans le morceau, assez court  "Hell Freezes Over III", Jan Henrik chante sur un  tempo lent, accompagné de nappes de synthé qui donnent de la fluidité et un effet d’apesanteur.

Arrive le "Mary Celeste".
Le Mary Celeste était un navire retrouvé abandonné en plein océan atlantique, non loin des Açores en Décembre 1872. Pas étonnant que l’histoire mystérieuse et romantique de ce bateau abandonné précipitamment et dont le récit a fait le tour de la planète, ait inspiré nos musiciens. La fin du morceau se termine à la manière irlandaise. 

"What did I do" : ici un tempo lent, des chœurs, les notes piquées du violon, traduisant ce balancement dans l’hésitation.

"Golem" : le sujet  est chaud. Golem, c’est le nom de cette créature d’argile créée par un rabbin à Prague. Cette créature prend vie grâce aux mots magiques que prononce son créateur. Elle devient un géant qui, animé, tous les soirs, part dans la nuit sauver le monde des crimes et forfaits. Quand il revient chez le rabbin celui-ci lui enlève vie. Mais une nuit, il oublie de lui ôter ce souffle de vie. Le géant part dans la ville de Prague et détruit tout.
Encore un personnage mythique et fantastique que Gazpacho fait revivre parmi les fantômes de cet album. La partie batterie semble rythmer une course, pour laisser éclater les guitares avec au milieu un passage bien arabisant, auquel va succéder un tableau plus sombre.

"The Dumb" (le sourd-muet). Long morceau de plus de 6 minutes, qui est magnifique.

Enfin, on termine par "Hell freezes over IV". Ici encore des sons claviers des contrées froides avec  la partie batterie hyper présente et des guitares en mode métal, des sons presque indus et la voix planante de Jan Henrick. Ce titre de presque 9 minutes est aussi superbe. Il se termine en changement de tonalité et de manière symphonique.

Cet album est comme les trois précédents albums de Gazpacho : on doit l’apprivoiser, l’écouter et réécouter, pour que l’alchimie fonctionne.
Chaque titre est ciselé, forgé, travaillé avec le but de parvenir à une intensité brillante, étrange et mélancolique.

La voix du chanteur est douce, chaleureuse. Il laisse aller cette part de féminité charmante, qui fait qu’on adhère et qu’on en veut encore. Le rêve s’échappe, nous bouleverse et nous entraîne dans des contrées intérieures et spatiales à la fois.
La prouesse de Gazpacho, c’est de nous immerger dans d’immenses espaces et de nous enfermer dans notre moi intime, comme pris dans un étroit vaisseau voyageant dans l’immensité.
Le sens de la mélodie, le choix des instruments dessinant le décor et l’ambiance, le talent en plus, font de chaque opus des scandinaves, de belles œuvres qui peuvent figurer au palmarès  des meilleurs artistes du néo progressif.


Track List

  1. Hell Freezes Over I
  2. Hell Freezes Over II
  3. Black Lily
  4. Gold Star
  5. Hell Freezes Over III
  6. Mary Celeste
  7. What dis I Do
  8. Golem
  9. The Dumb
  10. Hell Freezes Over IV


Le groupe doit partir en  tournée entre le 24 mars et le 4 avril prochain en Angleterre, Hollande et Allemagne.


Tournée 2012 de Gazpacho

  • 24.03.12 GER - Dresden - Puschkin
  • 25.03.12 GER - Cologne - Gloria Theater
  • 27.03.12 UK - Wolverhampton - The Robin 2
  • 28.03.12 UK - London - The Relentless Garage
  • 29.03.12 NL - Zoetermeer - De Boerderij
  • 30.03.12 NL - Den Bosch - W2
  • 01.04.12 BE - Verviers - Spirit of 66
  • 02.04.12 GER - Aschaffenburg - Colossaal
  • 03.04.12 GER - Berlin - C-Club

Line-Up

  • Jan-Henrik Ohme - Vocals
  • Jon-Arne Vilbo - Guitars
  • Thomas Andersen - Keyboards
  • Mikael Krømer - Violin, Additional Guitar
  • Kristian Torp - Bass Guitar
  • Lars Erik Asp - Drums

Lire cette itw au moment de la sortie de tick tock qui donne un aperçu de leur  conception de la musique
 
Note de la rédaction :
 vidéo rock
9 / 10
 webzine rock
 webzine rock
COMMENTER CET ARTICLE
Artiste mentionné :
 webradio rock Gazpacho
Gazpacho est une groupe de rock progressif fondé à Oslo (Norvège) en 1996 par des amis d'enfance de Jon-Arne Vilbo et Thomas Andersen avec Jan-Henrik Ohme (rejoints plus ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Gazpacho
Ju de melon - le Samedi 21 Janvier 2012, à 15h29
Excellente chronique pour un bien bel album qui passe tout seul, en toute fluidité.
 webradio rock
Magmamatte - le Dimanche 22 Janvier 2012, à 12h56
Merci.
J'aime beaucoup ce que fait Gazpacho:ce monde à part.
C'était un grand plaisir de chroniquer March of Ghosts.
J'ai passé plusieurs jours à écouter aussi les précédents (Night, Tick Tock,Missa Atropos) qui pour moi représentaient déjà une certaine mâturité.
Là, avec ce dernier opus, j'ai été surprise par l'aboutissement et cette palette de sonorités.
 webradio rock
micheltull - le Jeudi 16 Février 2012, à 06h42
Les Polonais ont une longueur d'avance sur le progressif ...regarde un peu de que sont les RIVERSIDE !
Tu peux trouver les cds de qualité comme TUNE à 8 euros !!
Amitiés progs.
 webradio rock
Mallis - le Jeudi 16 Février 2012, à 08h25
Ah oui Riverside j'adore aussi !
 webzine rock
Magmamatte - le Jeudi 16 Février 2012, à 20h17
Riverside:Oui, moi aussi: j'aime beaucoup leur dernier album:Memories in my head.
 webzine rock
darkioda - le Mardi 13 Mars 2012, à 00h00
cet album est absolument magique comme "Night" et "Tick Tock"....un de plus !!!!
Vos commentaires
 forum rock
NOS CHRONIQUES ROCK
radio rock
NOS INTERVIEWS ROCK
radio rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 musique rock
NOS ACTUS ROCK
 webzine rock
NOS VIDEOS ROCK
 écouter radio rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 vidéo rock
NOS DEPECHES ROCK
 musique rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine rock Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020