radio rock
La Grosse Radio ROCK sur  vidéo rock La Grosse Radio sur Twitter  webzine rock  vidéo rock  écouter radio rock
  • Les dernières tentations de Zebra
  • Tangerine
  • Gros clips
  • Contrebande 2020
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Chronique / dEUS - Following Sea
dEUS - Following Sea



« Nous avions des chansons que nous ne voulions pas perdre, que l’on ne voulait pas voir sur une étagère pendant quatre ans, nous avons donc décidé de rompre avec notre manière de travailler et de terminer les chansons rapidement avant de les rendre publiques ». dEUS a surpris tout le monde en sortant sans crier gare Following Sea mois d'un an après Keep You Close. On pourrait penser que le travail a été bâclé. Il n’en est rien.



 

deus, following sea, 2012, belges, quatre mains

 


Surprise dès la première piste. Comme son titre l’indique, ‘’Quatre Mains’’ est un morceau chanté en Français. Ambiance musique de film avec chant ‘’gainsbourien’’ sur les couplets. Je n’ai jamais pu supporter la musique de Gainsbourg. Heureusement, ce chant devient ensorcelant sur les refrains. ‘’Sirens’’, qui au vu de sa mélodie porte bien son nom, fait délicieusement monter l’adrénaline. La voix de Tom Barman est mélodieuse. Envoute. Comme les sirènes nous attirant à elles par leur chant, que l’on peut entendre résonner dans le morceau. Le couplet d‘’Hidden Wounds’’ est assez spécial, comme si un capitaine de sous-marin parlait dans son micro. Mais le merveilleux refrain nous fait remonter à la surface pour sentir la brise fraiche nous frôler doucement la joue.

Changement d’atmosphère avec un ‘’Girls Keep Drinking’’ kitsch et old school. ‘’Nothings’’ s’oriente quant à lui vers un rock exotique avec des guitares pop indie tandis que ‘’Soft Fall’’ continue d’apporter quelques rayons de soleil sur cet album qui avait commencé avec des couleurs plutôt sombres (le bleu foncé des fonds marins).

On bascule dans le romantisme avec ‘’Crazy About You’’ et ses airs de guitare qu’un charmant jeune homme pourrait chanter, installé dans un hamac au bord de l'eau, sa chère et tendre assise à ses pieds. Un peu ‘’gnan gnan’’ comme morceau soit dit entre nous. ‘’The Give Up Gene’’ ne manque lui pas de rythme. Mais à aucun moment il ne décolle telle la mouette prenant son envol. Le refrain un tantinet fantomatique aurait pu être traité de manière largement plus intéressante. Plutôt énervé instrumentalement parlant, ‘’Fire Up The Google Beast Algorythm’’ perd son charme du fait de la voix trafiquée de Barman.

‘’One Thing About Waves’’ monte en crescendo. Au début, on imagine le ciel devenir menaçant, la mer s’agitant petit à petit. On retourne dans l’atmosphère sombre et initiale de l’album. « Waves ». Ce mot répété avec insistance procure des frissons. A un peu plus de la moitié de la piste, la guitare souleve les vagues. Fait tomber la nuit. Attire l’orage. Ne vous projetez-vous pas dans cette scène magnifique ? La pluie tombante, les éclairs illuminant le phare au loin, le vent qui se déchaîne...
 




 

C’est finalement sur quelques notes de piano accompagnées de cris de mouettes que l’effort du quintet se termine. Dans le calme et l’apaisement. Avec le retour de la rosée du matin, les premiers rayons de soleil transperçant l’épave d’un navire échoué sur la plage. Une fin certainement à l’image du groupe : vidé par tout ce travail, mais content, et serein pour la suite. C’est tout ce qu’on leur souhaite.

A l’image de sa jolie pochette, c’est une galette rafraichissante. Reposante. On retrouve une grande diversité des ambiances d’un morceau à l’autre, et la voix posée et mélodieuse de Barman reste le plus grand atout charme du groupe.

Pourtant, malgré un tout bien arrangé, l’opus ne laisse pas si enthousiaste que ça.  Pas de gros tube comme la formation l’a fait avec ‘’Keep You Close’’ sur le précédent album. Ce qui n’empêche pas cette nouvelle création de tenir le cap. Avec le pouvoir de faire déborder notre imagination et nous transporter bien loin sur les flots, ainsi que dEUS en a le secret.

Note de la rédaction :
 écouter radio rock
7 / 10
 webzine rock
 webradio rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
deus, keep you close, belgique, rock, indépendant dEUS - Keep You Close
29/09/2011 - Connu comme le premier groupe de rock indépendant belge à avoir signé sur une major, et donc à avoir pu s’exporter, dEUS nous revient avec son 6e album, Keep You Close. La chanson du même titre, qui ouvre les débats, nous ramène aux ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
radio rock Deus
dEUS est un groupe de rock alternatif belge fondé à Anvers en 1989 par Tom Barman. C'est un des tout premiers groupes de rock belges à avoir connu une certaine popularité au niveau ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Deus
dENIS - le Jeudi 21 Juin 2012, à 10h18
@Edgecrusher90:
il y a évidement The Ideal Crash, mais il faut écouter la discographie étonnante de ce groupe qui ne l'est pas moins. A savoir:
- Worst Case Scenario
- In a bar, under the sea
- The ideal crash
- Pocket revolution
- Vantage Point (peut etre le plus accessible)
- Keep You Close
- Following sea

Juste pour se faire une idée du chemin parcouru depuis le début qui ont élevé ce combo au rang de groupe inde-culte jusqu'a aujourd'hui où il reste un groupe à part même si il s'est éloigné des sonorités foutraques et hardcore du début.
 webzine rock
Edgecrusher90 - le Jeudi 21 Juin 2012, à 12h21
Héhé, ça fait un paquet d'albums là ;) Mais je comprends ce que tu veux dire, il y a des groupes comme ça au parcours particulier qui méritent qu'on s'y attarde.
 musique rock
dENIS - le Jeudi 21 Juin 2012, à 17h13
7 albums en pas loin de 20 ans de carrière, c'est pas énorme... Sincèrement, si tu écoutes le premier, tu verras qu'il n'y a plus rien à voir avec Following sea.

Je voulais dire aussi que je ne suis pas tellement d'accord avec la critique avec le fait qu'il n'y ait pas de "gros tube". D'ailleurs, c'est quoi "un gros tube" (si on enlève la connotation un peu sallace? :)
Sirenes, Quatre Mains, The Soft Fall, Nothings ça reste des titres tellement accessible que ça ne me dérangerait pas de les écouter à la radio. Le problème avec dEUS, c'est que les gens attendent qu'ils nous refassent un Suds & Soda ou un Instant Street pour reparler de "tubes". Dommage... Dommage aussi que le mot qui revienne le plus souvent à propos de Following Sea (comme pour Keep You Close) est "inégal". Alors que ce sont tout simplement de grands albums qui resteront à mon sens incompris.
radio rock
Hacheff - le Vendredi 22 Juin 2012, à 03h53
ça ne nous dérange pas (litote) non plus de l'entendre à la radio dENIS puisque "Quatre Mains" est diffusé chez nous ;)
 musique rock
dENIS - le Vendredi 22 Juin 2012, à 14h12
alors il va falloir que je me branche plus souvent sur la grosse radio ;)

et tiens, je vais en profiter pour faire un peu de promo et parler de mon blog sur dEUS: www.deus-fr.net, le premier blog francophone sur le groupe d'Anvers...

voila, voila...
 écouter radio rock
Mallis - le Samedi 23 Juin 2012, à 17h44
OUi c'est moi qui programme LGR Rock et dEUS fait partie des groupes que j'adore. Et d'ailleurs 4 mains rencontre un très joli succès (plus que keep you close) alors qu'il est quand même plus spé.

J'aime beaucoup dEUS et oui dENIS tu devrais plus nous écouter !
Vos commentaires
 vidéo rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 écouter radio rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 webzine rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 écouter radio rock
NOS ACTUS ROCK
 musique rock
NOS VIDEOS ROCK
 webzine rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 vidéo rock
NOS DEPECHES ROCK
 vidéo rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine rock Tout le webzine de la grosse radio
 vidéo rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020