musique rock
La Grosse Radio ROCK sur  écouter radio rock La Grosse Radio sur Twitter  écouter radio rock  webzine rock
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Interview / Gommard : Le rock made in MonStreuil
Gommard : Le rock made in MonStreuil
Mercredi 9 Novembre 2016 à 11h00, by Yannick Krockus



24 septembre 2016, Le Chinois, Montreuil. Alors que les balances se finissent à peine, les Gommard au (presque) grand complet se dirigent vers l'Escale, à quelques mètres de là, et c'est autour d'un rafraîchissement houblonné qu'ils vont nous raconter une page de l'histoire du rock de la banlieue est. Rencontre avec ceux que Schultz, regretté leader de Parabellum, décrivait comme "le seul vrai groupe punk qu' il connaissait".



La Grosse Radio :
Merci de prendre un peu de temps pour échanger. Alors, dites-moi tout: Gommard, ça vient d'où ?


Max :
Gommard, c’était le nom du berger allemand d’Eric, le batteur. Le groupe existait avant que j’y joue, avant que Kik y joue. D’ailleurs le chanteur du groupe original, Vincent, est là ce soir, il fera quelques morceaux. Il y avait déjà Bob à l’époque…

Bob :
Ca s’appelait le Gommard Blues Band.

Kik :
Oui, ça a commencé comme ça. C’était Eric, le batteur, avec son vieux pote, Vincent, Bob à la basse, et puis Pierrot à la deuxième guitare. Les vieux loustics. Parce que le groupe d’avant, dans lequel jouait Maxime, les Turfists, avait explosé. Alors ils voulaient refaire un groupe…

Max :
Eric avait un studio, c’était une collocation, je sais plus, ils habitaient à plusieurs, un studio, un atelier pour travailler, c’était un lieu de vie.

Kik :
Il avait une grosse boite de décor de cinoche à l’époque. Du coup il avait pris une partie des locaux pour faire un studio de répétition, et il y avait plein de gens qui passaient. Tout le monde répétait là-bas. Les Parabellum répétaient là-bas, la Fraction répétait là-bas, Jim Murple je crois qu’ils ont répété là-bas aussi. Il y avait même la Mano avant qu’ils ne s’appellent la Mano, il y a eu un paquet de groupes !

Max :
C’était extraordinaire. Tu arrivais pour répéter le samedi à 15 heures, tu repartais le dimanche à 18 heures.

Bob
On s’appelait "Blues band" parce que Vincent ne savait faire que du blues. C’est pour ça qu’on l’a viré !

Vincent:
C’est presque ça. En fait je suis parti dans le sud, à Sète, c'est pour ça que je suis parti du Gommard.

Max :
Quand Vincent est parti, ils ont continué, et là Eric m’a appelé. On avait joué ensemble au sein des Turfists.

Bob :
Vincent était chanteur/guitariste. Donc quand il est parti, on a cherché un chanteur, Kick, et un guitariste, Max. Ça fait une dizaine d’années déjà.

Kik :
Et après on a tourné. On fait Montreuil et Bretagne. Un peu Fontenay Sous Bois, un peu Paris, un peu Limousin. Mais c’est vrai qu’on fait plutôt local. Rock’n’roll de proximité.



La Grosse Radio :
Vous avez tous un groupe à côté. Alors pourquoi ce projet parallèle ?


Max :
C’est un groupe de potes avant tout. Il n’y a pas de projet musical, pas de ligne directrice forte. On vient de différents univers. Moi je faisais surtout du rock 60's, Kik de la chanson rock, Bob vient du punk entre autres...

Kik :
Le but c’est de se faire plaisir. C’est un groupe de balloche. Un groupe de balloche rock’n’roll. Il y a eu une période on jouait vraiment beaucoup, tous les quinze jours, mais on a levé le pied.

Max:
Après il y a eu d’autres gens qui ont joué dans le Gommard. Moi j’ai fait une pause pendant un an par exemple.

Kik :
A un moment on a bossé avec une boite d’édition, qui s’appelle l’Insomniaque, qui avait fait un gros pavé sur le début du syndicalisme anarcho-américain, « Hobos & Wobblies ». Comme Max n’était pas là, du coup on avait bossé avec Schultz sur ce projet-là.

Bob :
On avait déjà enregistré avec Vincent dans le studio de Eric. Avec son frère il avait construit un vrai studio, avec un 24 pistes et tout et tout. C’est le dernier truc qui a été produit dans le studio d’ailleurs.

Kik :
Le frère d’Eric est vraiment ingé son. Il bosse dans les studio mobiles, les Voyager.

Max :
On a essayé une fois ou deux d’enregistrer, on n’était pas vraiment satisfait du résultat.

Eric :
On s’est aperçu que, même si c’est un peu plus le bordel en live, nous on a plus de liberté, de contact, et on préfère l’ambiance musicale du live.

Kik :
C'est pour ça qu'on a enregistré Live, à l'Armony (NDLR : Bar de Montreuil, concerts à gogo, il faut y aller!).. C’est vrai que c’était une belle soirée. On a été les premiers à jouer à l’Armony.

Bob :
On a une longue histoire avec Farid et l’Armony. Le premier concert il était un peu volé. On avait fait la première partie d’un groupe de jazz, on s’était incrustré chez Farid…
Et puis depuis quelque temps il y a Bruno qui vient se greffer aussi. Il remplaçait tantôt Pierrot, tantôt Maxime.

Eric :
La dernière fois qu’on a joué ici, Pierrot a fait une attaque au milieu du concert, il a fallu le faire emmener. Heureusement que Bruno était dans la salle, il a remplacé Pierrot au pied levé comme on dit, et du coup il est resté.

Kik :
Gommard est un groupe pragmatique, on prévoit les infarctus de Pierrot !
Juste après l’arrêt cardiaque, j’avais fait une affiche avec justement le Gommard avec le cœur dans la main, on avait appelé ça le « heart attack tour ». Sur l’album live, j’ai sérigraphié la pochette du vinyle aussi. Je sérigraphie dans mon atelier, il y a tout ce qu’il faut, c’est pratique.

Bob :
C’est l’avantage, quand on veut faire des trucs, on gère tout.

Eric :
Ça va vite surtout. On peut tirer des tee-shirts originaux super rapidement.

Bob :
Dans le Gommard, il n’y a pas de ligne forte, c’est pas qu’on s’en fout, mais c’est pas le but du jeu. Le groupe s’est monté pour se marrer, pas que bien sûr, mais on ne recherche pas l’enregistrement, tout ça.

Kik :
Le but c’est de faire des reprises, on joue tous dans des groupes différents de notre côté. Tu sais… Le Gommard c’est inégal. On fait des reprises, les morceaux c’est des vrais morceau.Y’a un mec qui a dit quelque chose de pas mal : c’est pas toujours carré, mais c’est toujours sincère.

Bob :
Le Gommard, c'est un peu le bordel, mais on joue tous à côté, et là c'est carré, va comprendre !


Kik




Pierrot



Bruno



Max



Eric



Bob








Post Scriptum

Les membres du Gommard jouent dans d'autres formations, et sont à suire un peu partout :
Max joue dans The Norvins (un album à venir)
Bruno dans Jiji Pantin
Bob dans Treponem Pal, dans Dick Tracy Lord, et dans K'Roll Vengeance et ses Apparitions.
Kik avec Kick de Strychnine, avec Johnny Montreuil

Plus d'info sur le Facebook du groupe.
Et pour écouter l'album, et le commander, ça se passe ici (version vinyle) ou ici (version CD).

Mais le mieux, tu l'as bien compris, c'est de partager un moment live. La prochaine date est prévue le 19 Novembre, au Larocafé de Romainville (93).

Merci à Jean Fabien pour les portraits.


 musique rock
 musique rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Concert, rock, blues, bar Gommard - Live In MonStreuil
14/09/2016 - Le Gommard... En argot, un gommard, c'est un pneu. Un truc qui roule, qui tourne, un peu crade aussi, qui tâche quand on y met les doigts. A Montreuil, à côté de Paris, un Gommard, c'est un peu tout ça. Un Gommard, c'est du rock tendance prolo, fils ...
Lire l'article
Vos commentaires
 écouter radio rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 écouter radio rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 vidéo rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 vidéo rock
NOS ACTUS ROCK
 forum rock
NOS VIDEOS ROCK
 forum rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 webzine rock
NOS DEPECHES ROCK
 musique rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio rock Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018