musique rock
La Grosse Radio ROCK sur  écouter radio rock La Grosse Radio sur Twitter  musique rock  écouter radio rock
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Interview / Tournée Générale
Tournée Générale
Dimanche 7 Février 2010 à 15h38, by Janto
L’Espace Kiron (Paris 11ème) a raisonné pendant six soirs de la gouaille un peu désuète du groupe Tournée Générale. Mais leur enthousiasme est si communicatif qu’on se laisse entraîner dans leur univers, peuplé de bistrotiers qui enchaînent les tournées de communards, de filles de joies qui ont « l’avenir dans le dos » ou de gauchos contestataires qui refont le monde accoudés au comptoir. Beaucoup de poésie, beaucoup de rage, beaucoup de vie.

À cette occasion, j’ai eu le plaisir de rencontrer Jean-Phi, le chanteur guitariste du groupe.

Le nouvel album de Tournée Générale, sorti le 14 avril 2009
Le nouvel album de Tournée Générale, sorti le 14 avril 2009


JANTO : Salut Jean-Phi, peux-tu nous présenter les membres de Tournée Générale ?

JEAN-PHI : Salut Janto, alors il y a moi-même (Jean-Phi) à la guitare et au chant, Max à l'accordéon et Quentin à la basse (il a remplacé Fred il y a deux ans, de la formation d'origine).

Quentin, Jean-Phi et Max en pleine action
Quentin, Jean-Phi et Max en pleine action - © Cyril Turla

JANTO : Comment définirais-tu votre style ? Nouvelle chanson française ? Chanson à texte ? Guinguette à crête, comme vous le suggérez dans votre dossier de presse ?

JEAN-PHI : Je pense que nous faisons avant tout de la chanson, c'est-à-dire un style musical où le texte est fortement mis en avant de par la manière de composer et le message qui ressort. La chanson est également un terme générique qui laisse entrer dans le champ musical différents genres tels que le jazz manouche, le rock'n'roll, le swing… C'est la musique au service du texte, et pas un texte qui vient remplir une portée musicale. Selon le sujet abordé, une couleur sera plus adéquate que l'autre. Le style « guinguette à crête » vient souligner le côté incisif du groupe, engagé dans le texte, provoc' dans l'attitude et énergique sur scène.

JANTO : Lorsqu’on vous découvre sur disque, on se dit qu’on a affaire à un groupe qui a des années de carrière, alors que vous devez avoir à peu près vingt-cinq ans de moyenne d’âge. Pourquoi avoir choisi un univers qui rappelle plus la grande époque des titis parisiens que l’ère des iPhones et d’Internet ?

JEAN-PHI : Nous avons pas mal été bercés dans cette musique populaire et anar' (Brassens, Ferré, Vian…) car ces chanteurs nous racontaient quelque chose, il y avait de la finesse d'esprit et de sens, et une conscience politique plus prégnante. Nous nous reconnaissons moins chez les nouveaux représentants de la chanson française. Et puis cette culture "titi parigot", on l'a pas mal acquise dans les bistrots où nous avons fait de nombreux concerts et passé de nombreuses heures à chanter et boire des canons jusque très tard...

JANTO : On a parfois l’impression que vous avez emprunté une machine à remonter le temps pour aller piquer des chansons à Bruand, Piaf ou Fréhel. Quelles sont vos vraies influences et qui écrit ces textes pleins de maturité ?

JEAN-PHI : Nous nous chargeons tour à tour de l'écriture des textes selon les inspirations qui viennent. Si les chansons paraissent empruntées à une autre époque, c'est parce qu'elles racontent la vie des modestes gens et évoquent nos joies, nos peines, nos craintes, simplement, sans blabla. Nos influences sont très vastes, traversent les différentes musiques et les différentes époques et vont farfouiller dans les recoins un peu oubliés par les grands média pour dénicher des perles restées anonymes (Debronckart, Leprest, Paccoud…).


JANTO : Tournée Générale, un groupe engagé ? On sent une vraie préoccupation écolo dans vos textes. Êtes-vous optimistes pour l’avenir de l’humanité et de la planète ?

JEAN-PHI : Le qualificatif « engagé » revient souvent à notre égard et revient d'ailleurs souvent dès lors qu'un groupe parle librement, ouvertement et à cœur ouvert. Je pense que l'engagement est alors une nécessité et que se complaire dans une société qui n'est faite que de discriminations, d'injustices et d'inégalités est assez grave. Nous n'avons pas envie de vivre dans un monde de robots, bouffer de la merde et laisser la planète se détruire pour que certains s'enrichissent sur le dos de tout le monde.

JANTO : Beaucoup de vos chansons parlent des joies et des dangers de l’alcool ; forcément, me diras-tu, vu le nom du groupe. L’ivrognerie comme mode de vie, ça ne serait pas un peu dangereux ?

JEAN-PHI : Oui, Tournée Générale, c'est d'abord l'univers bistrot, un lieu de vie qui malheureusement est en train de disparaître à coup de fermetures intempestives. Et puis un bistrot sans alcool, c'est un peu triste. Nous ne faisons pas l'apologie de l'ivrognerie et de la destruction du corps, mais plus de l'ivresse s'entendant au sens large : celle de l'amour, de l'échange humain, du partage. Nous sommes convaincus de la force dans l'union et dans la fête collective comme réponse aux attaques constantes des partisans de l'individualisme, du libéralisme et du chacun chez soi.

JANTO : Par moments, votre spectacle flirte avec le théâtre. Dans vos attitudes et vos expressions, on sent que vous rentrez totalement dans la peau des personnages que vous chantez. Cela vient-il d’un travail conscient ou d’une évidence naturelle ?

JEAN-PHI : Il n'y a pas de travail scénique à coup de résidences onéreuses mais plutôt un jeu de scène qui s'est forgé au fil des concerts et des anecdotes ou blagues récupérées ici et là. Se sentir investi dans sa chanson, c'est important pour bien la faire passer au public, et puis comme on les écrit la plupart nous-même on se sent forcément porteur de leur message. Et le plaisir de la scène vient encore donner plus de dramaturgie à tout ça !

Ah ouais, je vois mieux le genre du jeu de scène, maintenant...
Ah ouais, je vois mieux le genre du jeu de scène, maintenant... - © Cyril Turla

JANTO : Vous faites fréquemment des plateaux avec Christian Paccoud, peux-tu nous parler de cette rencontre ?

JEAN-PHI : C'est quasiment notre père musical. On est passé de fan à ami de Christian, pour notre plus grand plaisir. C'est un de ces artistes restés en dehors des feux des média et autres grosses productions qui nous a vraiment touché, à la découverte de son oeuvre. On s'est rencontré par hasard dans un petit bistrot parisien, le Gobe Lune, et depuis on ne se quitte plus, il nous écrit des chansons, on chante ensemble, jusqu'en Algérie l'an passé. C'est un artiste avec une présence exceptionnelle et une conscience aiguë des maux de notre temps, qu'il enveloppe dans une poésie rare.

Christian Paccoud et son truculent accordéon
Christian Paccoud et son truculent accordéon - © Christian Paccoud

JANTO : On sent que là où vous êtes le plus à l’aise, c’est sur scène. Quel est le meilleur moment : le concert ou la tournée générale de communards (kir à base de vin rouge – NDLR) après le dernier rappel ?

JEAN-PHI : La scène, c'est notre rage, notre passion, notre exutoire, on s'y sent tellement entier. Des scènes, on en a déjà fait des centaines et ce n'est pas pour rien. Le groupe y exprime toute sa dimension. Il y a vraiment quelque chose de fort entre chacun de nous et avec le public, dès qu'on envahit une scène. Le meilleur de nous s'exprime enfin, c'est une vraie libération et un partage unique. Je pense que Tournée Générale vivra tant qu'il sera sur scène… Hé ! c'est une tournée générale, non ?? D'ailleurs ça s'arrose aussi !

JANTO : Vous tournez avec 2Dtour, un tourneur basé à Malzéville en Loraine, et vous enchaînez les concerts. Idéalement, tu aimerais être tout le temps sur la route ?

JEAN-PHI : Oui, nous avons besoin de cet enchaînement de dates pour ne pas perdre notre fil, qui s'est tissé tout au long des concerts et de la route engrangée. C'est un peu comme un lien pour résister au temps. C'est sur la route que le groupe vit et peut ainsi toujours se régénérer et garder cette essence qui nous fait jouer, écrire et vivre.

JANTO : Quels sont les projets que vous n’avez pas encore réalisé avec Tournée Générale ? Y’a-t-il des pays où vous aimeriez aller jouer ? Le Québec, par exemple ?

JEAN-PHI : Les projets se présenteront à nous et nous saisirons, j'espère, ces opportunités d'élargir notre champ de vision. Il peut y avoir les collaborations avec d'autres groupes ou d'autres artistes dans d'autres domaines. Et puis, bien sûr, l'étranger, c'est quelque chose qui commence à nous travailler, aller voir ailleurs, rencontrer d'autres cultures, d'autres gens, d'autres musiques. Les voyages sont un des plus beaux moyens d'accomplissement et la musique ne déroge pas à cette règle.


Prochains concerts :
• 20 février 2010 : L’Abattoir à Lillers (62)
• 26 février 2010 : La Puce à l'Oreille à Riom (63)
• 5 mars 2010 : La Scène Michelet à Nantes (44)
• 6 mars 2010 : L'Olympic à Nantes (44) + ANGE
• 3 avril 2010 : Festival "Mets d’la Wax" à Valmorel (73)
• 10 avril 2010 : Festival du Troquet à Epinal (88)

http://www.tourneegenerale.net
http://www.myspace.com/tourneegenerale

JANTO
http://www.myspace.com/enfinlibre
 webzine rock
radio rock
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 musique rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 musique rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 musique rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 webradio rock
NOS ACTUS ROCK
 webradio rock
NOS VIDEOS ROCK
 écouter radio rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 écouter radio rock
NOS DEPECHES ROCK
 webzine rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio rock Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018