musique rock
La Grosse Radio ROCK sur radio rock La Grosse Radio sur Twitter  forum rock  webzine rock
Triste Sire
Lundi 19 Avril 2010 à 16h11, by Janto
À l’occasion des dix ans du groupe, qui seront fêtés le 18 juin 2010, et après leur passage remarqué à l’Olympia en compagnie d’Ange, j’ai proposé à Yohanan (chant/basse), Rudy (batterie) et Mike (guitares/piano) de commenter un alphabet inspiré par leur œuvre.

Une sorte de cartographie de Triste Sire, de A à Z.


Le nouveau clip de Triste Sire : Les Sirènes

A – Androgyne

Yohanan : L’amour de la femme, de la féminité. La délicatesse, mais avec un sacré mauvais caractère.  Nous n’inventons rien.
Rudy : Une façon d'être classé dans les groupes à chanteur et chanteuse en même temps…
Mike : Une ambiguïté que l’on aime exploiter, semer le doute, pourtant nous ne sommes pas des anges.

Androgyne
Yohanan se prendrait-il pour une fille de temps en temps ? © Nicolas DORMONT

B - Brian Molko - Placebo

Y : De très bons premiers albums. Grâce à ce genre de groupes, le rock, à la fin des années 90, a retrouvé de l’intérêt auprès du grand public.
R : Qui est-ce ? Tu me feras écouter ?
M : La plus belle voix de canard du rock des années 90. Comme le dit Yohanan, de très bons premiers albums.

Brian Molko
Brian Molko et Yohanan, c'est moi ou il y a une ressemblance ? © Placebo / Nicolas DORMONT

C - Castrat, contre-ténor ?

Y : Paradoxalement au sujet sur l’androgynie, je suis trop attaché à ma condition d’homme. Je répondrais donc « contre-ténor ». Je rêve de devenir, un jour, chanteur d’opéra, mais pour cela il va me falloir encore beaucoup de travail…

Farinelli
Farinelli et Yohanan, c'est moi ou il y a une ressemblance ?
© Gérard Corbiau / Nicolas DORMONT

D - Descamps (Christian) et Ange, une belle rencontre ?

Y : Une excellente rencontre. Ce n’est pas tous les jours que l’ont peut partager la scène, et des moments d’intimité, avec un groupe qui fête ses 40 ans de carrière. À bon entendeur.
R : Excellente rencontre et partage de la scène mythique de l'Olympia, un rêve...

Ange
Ange en concert à l'Olympia © Nicolas DORMONT

E - Enfants (Allons), Erik Satie (La Gnossienne n°1)

Y : La jeunesse dans un monde déjà trop vieux.
R : Allons enfants m'amène notre hymne national et je me suis toujours posé cette question : pourquoi notre hymne est un chant de guerre ?
M : Notre premier EP avait cet OVNI, (La Gnossienne n°1 d’Erik Satie) réarrangée en guitare, basse, batterie, chant et sifflement, une envie de partager notre amour pour ce compositeur hors norme à mes yeux.

Erik Satie
Erik Satie et Rudy, c'est moi ou il y a une ressemblance ? © Erik Satie / Nicolas DORMONT

F - (La) Fin du monde

Y : Une chanson écrite suite à une rupture amoureuse excessivement douloureuse. Triste Sire est d’ailleurs né de cette souffrance.
R : 21/12/2012 : la date qui me permet de dire à une fille : « La fin du monde approche, tu ne peux pas mourir vierge… »
M : Si vous faites référence au titre du 1er EP, celui-ci s’appelle La fin d’un monde (Oups, au temps pour moi ! NDLR). Et pour ma part je considère que nous arrivons à la fin d’un monde. Pour la petite histoire, depuis tout petit, je vois arriver la chute de ce monde. Je le compare à la chute de l’empire romain.

G - (Sodome), Gomorrhe et Babylone, un titre polémique du premier album ?

Y : Au départ, ce titre devait ouvrir l’album « Attache-moi », comme les portes d’un royaume qui s’ouvre sur un nouveau monde… il avait été composé dans ce sens. Malheureusement, le distributeur a refusé, jugeant ce titre anti-commercial et pouvant nuire aux ventes. Nous n’avions pas le choix, soit le titre restait en première position et nous perdions tout, soit nous acceptions de le mettre plus loin dans le disque. Je regrette encore d’avoir accepté, cette histoire me file toujours des angoisses. Pour tous ceux qui nous liront, s’il vous plait, changez votre playlist de l’album, il faut mettre ce titre en premier ! (Avec Rue de ses désirs en seconde position).

Attache-moi
« Attache-moi » - 29/02/2008

H - Humeau (Romain) - Eiffel

Y : Un excellent auteur-compositeur. Il fait partie de ces rares artistes français capables d’écrire dans la langue de Molière sur une musique saturée.
R : Qui est-ce ? Tu me feras écouter ?

I - Illusions – la tournée des illusions, l’album « Le Prince Illusion », un concept ?

Y : Une recherche esthétique avant tout. Une envie de rêver et de faire rêver. Un faux album concept, une histoire d’amour qui finit, naturellement, mal.
R : Des personnages récurrents, un album plus homogène et abouti. Un nouveau spectacle, une évolution de Triste Sire surtout.
M : Tout est illusion, d’ailleurs nous n’existons pas, vous n’existez pas, cette interview n’existe pas.

Le prince illusion
« La Prince Illusion » - 02/02/2010

J - (18) Juin 2010, une date importante ?

Y : Après l’appel du général De Gaulles, il y aura l’appel des Triste Sire. Une date très importante pour nous. Il n’est vraiment pas facile de tenir une équipe soudée durant dix années, et ce dans des conditions qui frôlent la misère. La passion reste le meilleur salaire, même s’il ne nourrit pas le ventre tous les jours. Pour cette soirée nous avons invité deux groupes que nous aimons beaucoup, « Porn » et « Brice Et Sa Pute ». Cette soirée sera placée sous le signe de la Décadence. Bon, nous avons quand même invité Sidaction…
R : Notre soirée, la décadence, l'excès, l'envie de partager cette soirée avec tous ceux qui nous ont accompagnés et soutenus.
M : Le jour où l’on m’a extirpé mon appendice… j’avais 6 ans.

K - Kabbale et occultisme ?

Y : Personnellement, j’exècre toutes les formes de religion. À part peut-être celle de l’Amour et de la Nature, les seules que je puisse concevoir.
R : L'être humain a besoin de rêver. L'occultisme et toutes formes de croyances ésotériques ou religieuses sont un bon terreau pour l'écriture d'histoires… Mais hors de ce cadre de fiction, elles ne servent qu'à asservir l'homme et l'abrutir dans des courants de pensée rétrograde et aliénante.
M : C’est un sujet qui me passionne, je pense que nous vivons dans un monde de symboles omniprésents.
Mais il n’est pas évident de les comprendre, il faut faire des recherches dans beaucoup de domaines. Le plus important pour moi est d’être conscient. Voilà un extrait du discours de JFK sur ce sujet : « Car nous sommes confrontés, dans le monde entier, à une conspiration monolithique et impitoyable qui compte principalement sur des moyens secrets pour étendre sa sphère d’influence par l’infiltration plutôt que l’invasion, la subversion plutôt que les élections et l’intimidation au lieu du libre arbitre. C’est un système qui a nécessité énormément de ressources humaines et matérielles dans la construction d’une machine étroitement soudée et d’une efficacité remarquable, elle combine des opérations militaires, diplomatiques, de renseignements, économiques, scientifiques et politiques. Leurs ramifications sont occultées et non publiées. » Je rappelle qu’il s’est fait assassiné.

L - (Les) Liaisons dangereuses, un univers qui vous inspire ?

Y : « On s'ennuie de tout, mon ange, c'est une loi de la nature ; ce n'est pas ma faute.»  (Pierre Choderlos de Laclos)
R : Ça se passe le 18 juin 2010 au CCO à Lyon.

M - Machiavel, un lien avec votre prince (des illusions) ?

Y : Non du tout. Le Prince Illusion est un perdant. Il a tout faux, il n’est que du vent, comme beaucoup d’hommes. Machiavel, lui, avait tout compris.
R : Le Prince Illusion est le Prince lié au romantisme. Machiavel, le Prince lié à la politique, certainement une autre facette de Triste Sire néanmoins.

N - Nouveaux projet : Orphée et Eurydice ?

Y : Un projet solo sur lequel je travaille depuis maintenant trois ans. L’album retrace tous les épisodes du mythe d'Orphée. J’ai invité de nombreux artistes sur chacun des 16 titres. L’idée finale serait d’en faire une sombre comédie musicale alliant théâtre, musique, danse et cinéma. Mais pour cela il va me falloir encore beaucoup de temps.

O - L’Olympia, une scène mythique pour vous ?

Y : LA scène mythique. Si je dois avoir un regret c’est que nous ne puissions pas encore la remplir à nous seuls. Mais cela viendra…
R : Une scène mythique pour tout artiste du monde entier.

L'Olympia
Triste Sire à l'Olympia, en première partie d'Ange © Triste Sire

P - (Le) Poison doux : la mort, un thème important ?


Y : La mort est une chose tellement horrible, mais à la fois si romantique. Même si j’ai sorti, il y a bien longtemps, un single de « dance music » qui est resté deux mois en tête des discothèques françaises, je pense que dans mon éducation musicale je n’ai jamais vraiment appris le langage de la comédie. À l’âge de quinze ans, je n’écrivais déjà que des textes aux allures dramatiques.
R : La mort est une étape importante de la vie, alors suivez le conseil de Pierre Desproges : « Suicidez-vous jeune, vous profiterez de la mort. »

Q - Quatorze (Louis) : Molière, Lully ?

Y : Cette chère Madame de Pompadour…
R : Qui est-ce ? Tu me feras écouter ?

R - RoBERT, une invitée de choix sur le morceau Vampiria ?

Y : Nous avions rédigé une liste de chanteuses avec qui voulions partager un moment de musique, RoBERT est la seule à avoir répondu présente tout de suite, et ce, avec beaucoup de passion. RoBERT n’est pas seulement une chanteuse, c’est un personnage entier et à la sensibilité extrême comme on en rencontre peu de nos jours.
R : Bon là je ne peux pas dire « Qui est-ce ? ». Pour résumer, une belle rencontre.

RoBERT
La chanteuse RoBERT © RoBERT

S - (Marquis de) Sade

Y : Mon héros.
R : Qui est-ce ? Tu me feras écouter ? C'est bizarre, son nom me fait penser à sadisme, y aurait-il un lien ?

Sade
Le Marquis de Sade

T - Triste Sire, un nom qui vous définit ?

Y : Je ne pense plus pouvoir vivre le restant de mes jours sans Triste Sire. À force de vivre entouré de cette entité, vous finissez par en faire pleinement partie. C’est dangereux mais tellement bon…
R : Ce nom donne des excuses à certains de nos comportements.

Triste Sire
Triste Sire se détend après son passage à l'Olympia. Ça fume, ça boit… © Andy JULIA

U - Urgence de la scène ?

Y : La scène me fait souvent penser à ces grands navires pirates. Vous tenez le gouvernail d’un bâtiment immense secoué par une tempête encore plus immense. Tout cela est très grisant.
R : Et chacun a son rôle sur son navire. On compte les uns sur les autres. C'est jouer ensemble dans le même but qui est de transmettre notre émotion au public.

V - Voca Me Cum Benedictis, du rock péplum ?

Y : Plus on avance dans cette interview (d’ailleurs très originale), plus je me rends compte que notre projet trouve une réelle cohérence dans le temps. Mozart avant tout, et son Requiem inachevé. Cette chanson traite de la Folie. C’est la folie qui parle. Rock péplum ? J’aime beaucoup l’idée…
R : Il va falloir faire un max de musculation si on veut s'aligner sur l'imagerie du péplum.

W - Wonderland : Alice in Tim Burtonland ?


Y : Pas vu. Toutefois je ne pense pas que ce film fera partie de mes préférés de Tim.
R : Pas vu, et pas envie, je m'étais déjà fait avoir avec la planète des singes...

Alice
Alice in Wonderland © Walt Disney

X - XXX ?

Y : YYY + XXX = XYXYXY (un fantasme)
R : vous parlez de quelle signification :
XXX : symbole straight edge : pas d'alcool, pas de drogue, pas de sexe…
XXX : la pornographie…
XXX : le symbole qu'il y aura sur l'affiche du concert pour fêter nos 30 ans...

Y - Yohanan, un nom, des origines bretonnes ?

Y : Mes ancêtres sont effectivement originaires de ces terres pluvieuses. J’ai toujours été très attaché au monde celte. Un jour, quand j’aurai le temps, je jouerai dans un groupe de musique aux ambiances celtiques. J’avoue être un inconditionnel de Dead Can Dance, Popol Vuh et Hector Zazou.
R : Qui est-ce ??? Tu me feras écouter ???

Z - Ziggy Stardust, une influence ?

Y : Je pense que c’est tout à fait le genre d’homme avec qui j’aurais aimé faire l’amour.
R : Qui est-ce ? Tu me feras écouter ?

Ziggy Stardust
Ziggy Stardust, alias David Bowie, un mec comme les aime Yohanan !

TRISTE SIRE
http://www.tristesire.com

29/04/2010 - L'OSTRA - NANCY
30/04/2010 - LE 112 + SHAKAPONK - TERVILLE
01/05/2010 - L'ESTAMINET - VAGNEY
08/05/2010 - L'AMALGAME - YVERDON LES BAINS (SUISSE)
12/05/2010 - O'BROTHER CAFE - GRENOBLE
27/05/2010 - SHOWCASE FNAC LYON PART-DIEU - LYON
28/05/2010 - LA PUCE A L'OREILLE - RIOM
11/06/2010 - LE CAFE KOI - VILLENEUVE
11/06/2010 - SHOWCASE FNAC - AIX EN PROVENCE
12/06/2010 - LA GUINGUETTE L'AUTREC - RODEZ
18/06/2010 - LE CCO - LYON
31/07/2010 - FESTIVAL ESTAVAYEZ - ESTAVAYEZ (SUISSE)

Info tournée : http://www.2dtour.com

JANTO

http://www.myspace.com/enfinlibre
 webzine rock
 webradio rock
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 webzine rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 webradio rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 webzine rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 webzine rock
NOS ACTUS ROCK
 webradio rock
NOS VIDEOS ROCK
 webzine rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 vidéo rock
NOS DEPECHES ROCK
radio rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 vidéo rock Tout le webzine de la grosse radio
 musique rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018