vidéo rock
La Grosse Radio ROCK sur  webradio rock La Grosse Radio sur Twitter  webzine rock  musique rock  webradio rock
     écouter radio métal
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Interview / La Scène Punk à Bangkok : Episode 8
La Scène Punk à Bangkok : Episode 8

         
       
        Finalement une semaine c'était bien trop court pour faire un reportage de la sorte. Il m'aurait fallu beaucoup plus de temps pour bien m'imprégner et rencontrer d'autres acteurs de la scène. Il y a d'autres groupes que j'aurais voulu rencontrer, mais aussi les gérants de labels, orgas et autre, comme Punk rock BKK ou Underground rising.





        Mais comme je l'ai déjà dit nous vivons dans un monde moderne et j'ai toujours des correspondants sur place. J'ai donc pu avoir les interviews que je souhaitais par échange de mails et décidé de faire une interview croisée des 3 orgas phares de la capitale.

Punk Rock BKK est un label qui tient également un blog qui répertorie toutes les dates et infos alternatives de la capitale. Ils organisent aussi de temps en temps quelques concerts. Le tout très bien orchestré par deux expats anglais, Charlie et Nicco.
Ils ont sorti la fameuse compil Siam Underground dont il existe deux volumes.

Underground Rising est géré par Coga le chanteur de The Greed, autre groupe bien connu du pays. C'est aussi un label qui fait également de l'orga de concert. Ils ont d'ailleurs leur QG, le Baan Bar où ils organisent les shows de The Greed et autres groupes.
C'est deux assos sont les principaux promoteurs sur Bangkok, parmi plein d'autres petits qui gravitent autour, qui s'occupent surtout des dates locales.



































Blast Magazine
propose un zine gratos avec toutes les news de la scène et Yos, le gérant, organise aussi des concerts mais il fait de plus grands espaces avec des groupes internationaux. Malgré le fait que « Ça devient difficile de trouver des lieux pour cette scène, les loyers sont élevés et tu peux difficilement en vivre. C'est d'abord et surtout un coup de coeur pour le groupe puis on essaye de mettre en œuvre selon la capacité de remplir ou non. »

     A cette interview croisée, se mêle aussi les propos de Somchai, chanteur du groupe de Hardcore License to Kill. 
Voici les différents échanges que j'ai eu avec eux :

         -Est il facile de produire un album ?
COGA (Underground Rising / Chanteur de The Greed) : "C'est entièrement auto-produit, on a sorti deux skeuds et là on bosse sur le prochain album."
SOMCHAI (Chanteur License to kill) : "Tout est DIY..."
YOS (BLAST MAG) : "La plupart du temps, les groupes s'enregistrent eux même ou vont dans des petits home studios de potes."

        - Existe t-il d'autres labels thaï actifs ? Si oui lesquels ?
PUNKROCK BKK : "Pour les groupes Hardcore, le plus connu est Holding On Records géré par un mec qui s'appelle Gap. Sinon Underground Rising qui est plus axé streetpunk. Il y a aussi des labels Metal mais c'est pas trop notre came."

COGA : "Notre label Underground Rising avec The Greed, Chaos of Society, The Die Hards et The Lunatixprévoit une sortie prochainement."

        - Comment vous gérez la com pour les évènements ?
PUNKROCK BKK : "Le tout puissant pouvoir des réseaux sociaux, on poste aussi sur notre site des articles et liens Bandcamp des compils qu'on a faites."
COGA : "Les médias n'en ont rien à foutre donc on s'occupe de notre promotion avec les réseaux sociaux, ça reste underground."
YOS : "J'utilise mon magazine, on colle des affiches et aussi par Facebook."





        - Et d 'ailleurs est ce que la scène est plutôt active, les gens se déplacent beaucoup en concerts ou est ce que c'est difficile ?
PUNKROCK BKK : "Pas aussi balèze qu'elle l'était avant, ce qui est un peu triste. Quand on est arrivé ici, il y avait des concerts toutes les 2/3 semaines et c'était blindé. Maintenant c'est plus rare mais de temps à autres il y a des dates qui ramènent du monde."
COGA : "Ça va dépendre s'il y a une tête d'affiche étrangère ou non mais entre 100 et 200 personnes se déplacent."
YOS : "Ça dépend de qui organise, ça fait longtemps que je fais ça donc les gens répondent présent (environ 500 personnes par date) mais pour un débutant dans de plus petites salles je dirais environ 50/60 personnes."

         - Ces événements sont plutôt légaux, subventionnés ou est ce que vous êtes obligés d'organiser dans des squatt ou autre ?
PUNKROCK BKK : "On pense qu'ils sont légaux."
COGA : "Oui, ils sont toujours légaux. Notre source de revenu pour le groupe vient principalement du merch et des cachets, mais si une date comporte un groupe étranger il y a moyen de trouver des subventions."
SOMCHAI : "C'est légal la plupart du temps mais la police reste perplexe. Sinon il n'y a pas de subventions, pas d'argent mais on à notre marque de vêtement 420 qui nous permet de financer."
YOS : "Pas du tout légal. Il faudrait des autorisations et c'est compliqué avec les groupes étrangers vu qu'il faut des permis de travail pour pouvoir les faire jouer ici donc il faudrait payer des taxes environ 500€ par tête, c'est impossible. Et aucune subvention."





          - J'ai cru comprendre qu'il y avait eu une scène punk à Chiang Mai. Est ce toujours le cas ou la scène actuelle est uniquement active à Bangkok ou ailleurs en Thailande ?
PUNKROCK BKK : "Bangkok et un peu à Chiang Mai, même si il y a d'autres groupes ailleurs comme Can't Break et Bullet Brian de Chonburi (lien bandcamp). Même au sud, à Hat Yai, il y un très bon groupe de hardcore Give me the Fight  (lien bandcamp) puis d'autres éparpillés qui essayent d'émerger comme à  Nakhon Si Thammarat et Ratchaburi."
YOS : "Un peu dans le sud à Hat Yai et dans le nord à Chiang Mai mais aux dernières nouvelles, les orgas ont lâché l'affaire faute de public."

         - Est ce qu'il y a un engagement politique de la part des groupes ? Des revendications ?
COGA : "Oui, notre message mets directement en cause le gouvernement. On appelle à la résistance, à la désobéissance."
SOMCHAI : "Oui c'est surtout politique pour dénoncer les inégalités... Pour la justice, la liberté d'expression et contre le système policier."
YOS : "Oui, il y a un engagement politique et sociale de la part des groupes. C'est un combat contre l'injustice, la corruption des autorités judiciaires et du gouvernement militaire de manière très sarcastique."

            - Les textes sont écrit plutôt en thaï ou en anglais ? Et du coup est ce que ces groupes arrivent à se produire ailleurs en Asie ou dans le monde ?
PUNKROCK BKK : "C'est un mélange, et même quand c'est en thaï, tu n'as pas besoin de comprendre pour prendre du plaisir et apprécier la musique. Un groupe comme Sandan en est un parfait exemple."
COGA : "Les textes sont majoritairement en anglais mais le prochain album inclura du japonais et du thaï. C'est le but, on essaye et ce serait génial de jouer à l'étranger."
SOMCHAI : "Surtout en thaï. Non il est malheureusement impossible pour nous de jouer ailleurs."





           - Quelle est la diffusion du punk thaï dans le reste du monde ? Existe t-il des compils ou autre que l'on peut trouver ailleurs qu'en Thaïlande ?
PUNKROCK BKK : "Ouais il y en quelques unes. On à sorti Siam Undergroud Volumes 1 & 2 que tu peux trouver ici : https://punkrockbkk.bandcamp.com. Là on bosse sur une nouvelle, plus Hardcore mais qui inclura aussi des groupes Punk. Il y a aussi une compil Japan-Thaïland Connection 2011 bien cool."
COGA : "J'espère que ça sera plus répandu dans le futur, on y travaille. On apparaît dans Siam Underground vol1 et Underground Rising prévoit de sortir sa compil également."
SOMCHAI : "Oui certains vrais mordus connaissent mais uniquement les acharnés. Compils ? Oui il y en a mais c'est pas uniquement axé punk."
YOS :" PunkRock Bkk en a sorti deux, ce sont deux expats qui sont là depuis longtemps et qui connaissent très bien la scène."

          -Et réciproquement le punk occidental vient il à vous ? 
PUNKROCK BKK : "Ouais mais malheureusement pas assez, entre le coût du voyage, le cachet du groupe et le nombre de gens qui vont se pointer, ça rend les choses compliquées. Il y a pas mal de groupes New York HardCore qui viennent mais peu de Punk ces dernières années. Tous les quelques mois, un groupe international va venir mais tout style "underground" confondus."
COGA : "Ouais pas mal, cette année on a fait jouer un groupe de L.A The Flytraps en janvier et aussi MDC qui ont fait deux concerts à Bangkok début juillet, ça se bouge un peu."
SOMCHAI  : "Oui il y a eu pas mal de dates comme SOIA, Agnostic Front, Madball et encore plein d'autres et on trouve un peu de merch quand les groupes viennent."
YOS : "Oui des groupes comme Total Chaos, The Business, The Casualties, Sick of it All, Madball, Agnostic Front."


           - Est ce que la scène à BKK est une "grande famille" comme en France ou tout le monde connaît tout le monde ?
PUNKROCK BKK : "Ouais et c'est là toute la beauté d'avoir une petite scène, tout le monde se connaît."
COGA : "Oui ça reste underground donc tout le monde se connaît."

           - Pendant mon voyage je me suis demandée si il existait un mélange de punk et musique trad comme il est existe du punk celtique ?
COGA : "peut être..."
SOMCHAI : "Quelques groupes utilisent des instruments traditionnels comme le Phin (ndr : guitare thaï)"
YOS : "Il y a un groupe qui sonne bien irlandais Error99."







         - J'ai remarqué qu'il existait beaucoup de reggae bar surtout sur les îles, est ce qu'il y a un réel attrait pour la musique jamaïcaine en Thaïlande ? Si oui qu'en est il du ska punk ?
COGA : "Bien sûr, les groupes punks ont toujours écouté et été influencés par le reggae. J'aime aussi le ska punk."
SOMCHAI : "Vers la plage, ça ressemble beaucoup à la Jamaïque et il y à de la beuh aussi. On aime tout les genres de musique lié au punk et au hardcore."
YOS : "Oui, Job2Do le plus célèbre. J'aime aussi le ska punk, les cuivres sont très dansant et de très bonnes lignes de basse."

          - Et pour finir est ce que les pogos se font en boxe thai ? Mouhahaha !
PUNKROCK BKK : "Ça arrive oui, on a tous deux des expériences de nez cassés et dos flingués, on a déjà vu des mecs ramener une échelle dans le pit pendant qu'un groupe beatdown jouait."
COGA : "On serait ravi de jouer pour des matchs en tout cas !"
SOMCHAI : "Oui ahaha il faut parfois savoir kicker."
YOS : "Non sinon on intervient."


         - Vous souhaitez ajouter quelque chose pour conclure cette interview ?
PUNKROCK BKK : "L'Asie à un bon panel de groupes que les occidentaux ne connaissent pas, il est temps de changer ça ! On essaye d'y remédier en faisant la promotion de nos compiles Siam Underground qui ont été diffusées sur plusieurs radios et podcasts et on a eu un article dans un magazine anglais Vive le Rock. On voudrait toucher plus de gens, qu'ils prennent connaissance de la scène asiatique et plus particulièrement thaï."
COGA : "Underground Rising va bientôt débarquer avec l'album de chacun des groupes et clips vidéos." (ndr : Actuellement The Greed prépare un album et ont sorti un clip de leur titre "Tonight")
SOMCHAI : "Allez écouter License to Kill."
YOS :  "Allez faire un tour sur www.blastmagth.com"



         

Si vous voulez en savoir plus sur la scène asiatique alternative je vous conseille aussi le webzine Unite Asia.

         
          Et voilà cette fois c'est bel et bien fini... Et cette expérience était unique ! Ce fut un des plus beau voyage de ma vie scellé par mon premier reportage.
Et quelle joie de découvrir à quoi ressemble la scène sur un autre continent, un autre pays avec une culture totalement différente, où règne politique acérée et omniprésence religieuse.
Ce fut très instructif de voir comment on peut faire du punk rock dans un pays où la liberté d'expression est plutôt restreinte, mais où on se rend compte que finalement la façon de faire et de penser reste la même.

Malheureusement mon plus grand regret, ma plus grande déception sur ce périple est qu'il n'y avait absolument aucun concert de prévu durant ma semaine à Bangkok... Un peu dommage quand on souhaite rédiger un documentaire sur un mouvement musical.
Au moment où nous étions à Bangkok (début Avril) c'était particulier parce qu'il y avait Songkran, le nouvel an thaï. C'est les vacances et du coup ça fait un peu comme chez nous pendant l'été.




Je vais donc être obligée d'y retourner pour me rendre compte de ce que donne un concert à Bangkok. Et pourquoi pas compléter avec un autre reportage sur la scène des autres villes du pays comme Chiang Mai.
Comme dirait M Burns : Excellent ! 


Je tenais tout particulièrement à remercier Pierre pour son soutien et son aide, Sammy et Clément de The Lunatix pour tous les contacts, les interviews et Tae pour les traductions. La Grosse Radio pour le soutien en acceptant de publier mon reportage, et bien évidemment tous les groupes, labels et personnes ayant participer à cette aventure. Merci !!
 

 webzine rock
 webradio rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Bangkok, punk rock, bkk ink, tatouage, tattoo shop, salon de tatouage La Scène Punk à Bangkok : Episode 7
21/08/2020 -                             Le lendemain on se tape une gueule de bois de l'enfer … Mais pas le temps de traînasser ils ne nous restent qu'un peu plus de 24h ! On fait le tour de la ville pour aller ...
Lire l'article
Bangkok, punk rock, black wolf barber shop, expatriés La Scène Punk à Bangkok : Episode 6
14/08/2020 -                                    Le temps d'une petite séance photo et Medhi commence à fermer le bar. On s'embrasse, on se serre dans les bras, on se dit merci, à ...
Lire l'article
Bangkok, punk rock, the lunatix, black wolf barber shop, chaos of society, die hards La Scène Punk à Bangkok : Episode 5
07/08/2020 -                  Et comment nos chers expats de The Lunatix voient ils les choses ?          On part sur une discussion concernant le public thaï, qui n'est pas forcément très présent lors ...
Lire l'article
Bangkok, punk rock, black wolf barber shop, chaos of society, die hards La Scène Punk à Bangkok : Episode 4
31/07/2020 -                               Il est déjà l'heure de l'apéro et on a justement RDV au Black Wolf Barber Shop, bar aux allures punk, rock'n'roll, barber and tattoo shop. On y retrouve ...
Lire l'article
Bangkok, punk rock, homeboyz, tatouage, tattoo shop, salon de tatouage La Scène Punk à Bangkok : Episode 3
24/07/2020 -                                 Le lendemain, on part glaner quelques infos et interviews chez les tatoueurs du côté de Khao San Road. La rue légendaire du roman La Plage d'Alex Garland. Une ...
Lire l'article
Bangkok, punk rock, heaven and hell, chatuchak market, disquaire La Scène Punk à Bangkok : Episode 2
17/07/2020 -                  Une douce interlude avant le retour dans les limbes de Chatuchak... Heaven and Hell nous voilà !        Enfin c'est vite dit car même si nous avions repéré notre chemin avant ...
Lire l'article
Bangkok, punk rock, the lunatix, crocodile punk shop, chatuchak market La Scène Punk à Bangkok : Episode 1
10/07/2020 -          Aaaah le punk rock ! Ses riffs énergiques et énervés. Ses crêtes de coq colorées. Sa bêtise et sa lucidité. Sa joie de vivre et sa rage. Ses abus en tout genre liés aussi bien à la joie de vivre que ...
Lire l'article
Vos commentaires
 forum rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 écouter radio rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 écouter radio rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 forum rock
NOS ACTUS ROCK
 webzine rock
NOS VIDEOS ROCK
 webradio rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 webradio rock
NOS DEPECHES ROCK
 musique rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 vidéo rock Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020