radio rock
La Grosse Radio ROCK sur  écouter radio rock La Grosse Radio sur Twitter  webzine rock  musique rock
  • Rockawa volume 23
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Live report / The Fuzztones (+Mary Bell) au Petit Bain Paris (24/02/2017)
The Fuzztones (+Mary Bell) au Petit Bain Paris (24/02/2017)



Depuis quelques temps, le Petit Bain à Paris est en train de s’imposer comme un haut lieu du rock ‘n’ roll garage et du punk sixties. On y a croisé récemment les Fleshtones, les Pretty Things, les Real Kids, on y verra bientôt Jim Jones & The Righteous Mind… Tiens, notons au passage que tous ces combos légendaires tournent sous la houlette de Jostone Traffic. Il en de même pour les héros de ce soir, les mythiques Fuzztones !



The Legendary Fuzztones ! Ou plutôt devrait-on dire le légendaire Rudi Protrudi, flanqué d’une bande de jeunes « garageux » italiens prête à seconder leur idôle pour nous livrer un garage rock revival de qualité. Pendant que les Fuzztones paufinent la setlist, le gang parisien Mary Bell a la redoutable (mais pas impossible) mission de chauffer la salle.
 

Mary Bell Riot Girls Petit Bain 2017


Trois charmantes jeunes femmes investissent la scène et balancent un rock noisy gorgé d’influences grunge. Pas la même limonade que les Fuzztones mais on s’en fout, l’esprit rock est bien là et c’est ce qui compte.

Sur scène, une chanteuse s’époumone dans son micro façon Elvis, une batteuse donne le tempo des riffs acérés de la troisième "riot girl" et une ligne basse balance le groove… Mais pas de bassiste "on stage". Quittant le bar pour résoudre ce mystère, quelle ne fut pas ma surprise en voyant un quatrième larron torturant sa quatre cordes au pied de la scène. Original comme configuration !
 

Mary Bell Band Petit Bain 2017


Gaila la batteuse nous confiera après le concert que l’on n’est pas en présence de féministes convaincues mais que tout simplement monsieur préfère le contact du public. En tout cas, cela n’empêche pas Mary Bell de distiller des riffs de tueuses, ce qui nous prouve que le choix de leur nom de groupe n’est pas effectué à la légère. Un vrai côté provoc’ pour un jeune groupe qui a déjà enregistré un premier album très réussi. Une belle découverte donc en attendant de laisser la place aux Fuzztones de Rudi Protrudi.
 

Fuzztones 2017 Petit Bain


Dès que le groupe monte sur scène, vestes dûment estampillées à la gloire des "gourous du garage grunge" comme ils se sont autrefois proclamés, une espèce de magie ou plutôt de sorcellerie opère. On se prépare pour un trip intemporel vers les sixties et le désormais traditionnel "Blues Theme" de Davie Allan and The Arrows agit comme le convecteur temporel de Retour Vers Le Futur. A la fin du morceau, nous voila tous embarqués.

Les Fuzztones sont devenus maintenant légendaires dans le domaine du garage revival. Il y a de fins connaisseurs dans le public, de tous les âges. Une belle preuve que le rock ‘n’ roll sixties parle encore aux jeunes générations. La section rythmique s’en donne à cœur joie. David Thorpe à la basse a ressorti une emblématique Vox Phantom si chère à l’iconographie du groupe, tout comme le patron d’ailleurs qui arbore une rutilante réédition de chez Phantom Guitarworks. Derrière les futs, Marco Rivagli, furieux Italien, se démène comme un beau diable et met en orbite les Fuzztones sur "Bad News Travels Fast".
 

Rudi Protrudi Fuzztones Petit Bain 2017


Dans cette nouvelle incarnation des Fuzztones en quatuor, Rudi se charge donc de toutes les parties de guitares et on découvre un musicien hors pair aussi habile en rythmique qu’en guitare solo, le tout bien sûr en assurant le show en tant que "frontman". Le set est très habilement mené avec des chansons puissantes au début. Le public parisien aura droit à une version de "Jack The Ripper" annoncée en version francisée "Jacques The Ripper". Le standard de Screaming Lord Sutch mettra tout le monde d’accord après moins d’un quart d’heure de show. Rudi Protrudi est le patron ! A 64 balais, son "mojo" est toujours intact.

Le milieu du set se veut un peu plus calme, plus axé vers le coté psychédélique du combo. On aurait pu regretter l’absence de Lana Loveland, organiste officielle du groupe retenue par sa récente maternité sur ce type de morceau mais il faut reconnaitre que Nico Secondini s’en sort à merveille pour assurer l’intérim. Dans cette partie du show, Rudi et ses sbires permettent d’essayer de nouveaux morceaux et c’est un pari gagné.
 

Fuzztones Petit Bain 2017


Retour aux classiques avec "Charlotte Remains" de l’album In Heat puis "Ward 81" qui ramène le show vers des contrées beaucoup plus rock. Alors qu’on se laissait porter par l'ambiance, embarqué dans le trip lysergique proposé par le groupe, on va assister à un de ces moments qui font passer le concert de bon à exceptionnel. Rudi a expliqué il y a quelques minutes qu’il était en délicatesse avec sa voix et qu’il demandait l’indulgence du public. Et bien, fi de tout ça et le voila se jetant à fond dans la reprise de Gonn "Blackout Of Gretely". Puis "No Friend Of Mine", standard des Sparkles met le public en transe !

Tout le monde chante, les plus jeunes fans (mais pas que..) pogotent comme à un concert des Sex Pistols en 77 et c’est le moment que choisiront les Fuzztones pour balancer leur hymne sexy "She’s Wicked". Rudi retrouve son âme de jeune premier et ça envoie. Le public reprend en chœur le premier single du groupe ! Et pour mieux terminer le show c’est le terrible "The Witch" des Sonics que le combo va nous jeter en pâture pleine face pour enfoncer le clou ! Waouh !
 

The Fuzztones Band Playing- Petit Bain 24 Février 2017


Du rock sixties, du garage, des monstres, des chansons psychédéliques, des filles sexy… Le contrat "sex, drugs and rock ‘n’ roll" est largement rempli et nous voila prêts à regagner nos pénates comblés. Que nenni, les Fuzztones ont encore un peu de gaz pour venir nous achever toujours en puisant dans le répertoire des Sonics. On aura onc doit en final à deux titres exhumés de Lysergic Emanations, premier LP des Fuzztones paru en 1985. "Cinderella" permettra aux fans de savourer puis "Strychnine", encore un autre standard du rock garage, clora la soirée de fort belle manière.
 

The Fuzztones Band 02 - Petit Bain 24 Février 2017


Voila, après une heure trente de show, Rudi Protrudi s’inscrit un peu plus dans le statut de légende pour les fans de rock garage. Légende pour autant facile d’accès et affable au merchandising où la discographie du groupe ainsi que sa récente autobiographie en deux volumes s’arrachent comme des petits pains. Bravo les Fuzztones et à la prochaine !

 

 écouter radio rock
 webzine rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Fuzztones, In Fuzz We Trust, Garage, Sixties In Fuzz We Trust - Fuzztones Tribute Album
03/10/2013 - Voilà, la boucle est bouclée. Les Fuzztones dans les années 80 ont remis au goût du jour les classiques du garage sixties qui avaient connus pour la plus grande majorité une gloire éphémère. La plupart de ces artistes n’ont produit ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 webzine rock The Fuzztones
The Fuzztones est un groupe garage revival new-yorkais, ou putôt "LE" groupe de garage revival des années 80. A ce moment là, deux anciens du groupe Tina Peel, Rudi ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de The Fuzztones
Vos commentaires
 musique rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 musique rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 forum rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 forum rock
NOS ACTUS ROCK
 musique rock
NOS VIDEOS ROCK
 musique rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 webzine rock
NOS DEPECHES ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 forum rock Tout le webzine de la grosse radio
 webzine rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017