vidéo rock
La Grosse Radio ROCK sur  vidéo rock La Grosse Radio sur Twitter  vidéo rock  écouter radio rock
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Live report / Welcome to Woodstock - le Comedia 3/01/2018
Welcome to Woodstock - le Comedia 3/01/2018

Vous vous souvenez de notre prescription "sortie en famille ou avec les cousins" pendant les fêtes ? Mais si. Faute de concert à se mettre sous l'oreille, nous vous conseillions une comédie musicale… au Comedia. Attention pas une greaserie ou une version franchouille d'un show de Broadway, mais bien une création originale signée Jean-Marc Ghanassia et mise en scène Laurent Serrano, avec une douzaine d'artistes, chanteurs et musicos. Pas moins de vingt-quatre standards, interprétés live avec un vrai groupe de pros aux manettes. Ça semblait kitsch sur le papier mais contre toutes attentes, ça fonctionne plutôt bien sur scène. Même si il s'avère difficile de demeurer assis sur un fauteuil, ô demeurant confortable à l'écoute d'hymnes du flower power…




Notre photographe de la soirée nous le rappelle fort à propos, le Comedia était jadis - au siècle dernier donc - plus connu sous le nom d'Eldorado. De café-concert mythique de la seconde moitié du XIXe siècle, l'endroit était devenu dans les années soixante-dix une salle de cinoche spécialisée dans le cinéma bis, voire X, avant de cesser ses activités en 1981. Désormais l'un des temples de la comédie musicale à Paname, ce théâtre a recouvré son lustre d'antan. Ça brille de partout, ça rutile à foison et pour l'occasion, des fleurs ornent le plafond du hall d'entrée. On est quand même au théâtre ce soir ; une voix off, aux accents floraux nous rappelle ironiquement que les joints sont tout aussi prohibés que les smartphones, tandis qu'un gospel ponctué de "Oh Lord" retentissants filtre de derrière le rideau. 


Welcome to Woodstock, le Comedia, comédie musicale
Photo - © P. Cossé

Le pitch au fait ? Au lendemain de mai 68, une bande d'étudiants parisiens s'écharpe sur les Who. Pour la militante pure et dure, les mods londonien ne sont qu'un groupe impérialiste anglo-saxon de plus alors pour tous les autres, ils sont le symbole de leur génération. Ils lui braillent à tue-tête l'hymne des Who en guise de dialectique. Et développent leur point de vue hédoniste via le "Happy together" des Turtles… Fascinés par "San Francisco" célébré par Scott McKenzie, nos jouisseurs sans entrave décident d'aller voir les Who - et bien d'autres de leurs idoles - à Woodstock. 


Welcome to Woodstock, le Comedia, comédie musicale
Photo © P. Cossé

Et c'est parti pour deux heures de roadtrip à travers le son des seventies. Alors on a droit bien sûr aux classiques de la musique de la contre culture californienne, de "On the road again" de Canned Heat aux Doors ("People are strange") en passant par "With little help from my friends", le titre des Beatles magnifié par Joe Cocker. Et bien d'autres encore comme "I feel like I'm fixing to die rag" de Country Joe McDonald. Mais pour évoquer au mieux le "mood" de l'époque, on déborde un peu du répertoire purement woodstockien. Le Floyd n'avait pas fait le déplacement à l'époque mais le choix de "Astronomy domine" pour illustrer un trip sous LSD s'avère parfait. À l'instar de "Sitting on the docks of the bay" d'Otis Redding pour la scène du dinner. Joan Baez était de la partie avec "There but fortune", mais il est permis d'invoquer l'esprit du père Dylan abonné pourtant absent de la fête… Une petite entorse bien excusable, même si on aurait pu s'épargner "Rivers of Babylon" (à moins qu'il s'agissait pour Jean-Marc Ghanassia de rendre ainsi aux Melodians vampirisés par Boney M.). 


Welcome to Woodstock, le Comedia, comédie musicale
Photo © P. Cossé

Welcome to Woodstock, le Comedia, comédie musicale
Photo © P. Cossé

S'aidant du film de Michael Wadleigh (pour illustrer Woodstock sous la boue notamment), la mise en scène tire bien son épingle du jeu, utilisant avec brio les images en fond d'écran et sans abuser des fumigènes… Le décor forestier psychélique est splendide et la chambre d'étudiant parisien est tout aussi crédible que le dinner américain, où font étape nos hippies en herbe. Rien à redire non plus quant à la prestation des comédiens chanteurs ; le casting est impeccable (mention spéciale à Magali Goblet, laquelle n'a pas à rougir de son interprétation de "Kozmic blues" de Janis Joplin). La plupart taquine ausi joliment de la gratte. Xavier V. Combs campe même un hendrix plus vrai que nature, même si francisé pour l'occasion en un Kevin admirateur des Black Panthers.


Welcome to Woodstock, le Comedia, comédie musicale
Photo © P. Cossé

Welcome to Woodstock, le Comedia, comédie musicale
Photo © P. Cossé

Le backing band emmené par Yann Destal, ex-chanteur du groupe Modjo est la cerise sur le gâteau. En duo avec Geoffroy Peverelli, leur version de "Tommy" des Who ne démérite nullement de l'original et Destal assure sur le stonien "Satisfaction" en rappel. Même si ses trois comparses au clavier, batterie et guitare n’étaient pas en reste, nous avons été également bluffé par la fougue de Cléo Bigontina à la basse basse… La chanson créée pour "Welcome to Woodstock", sorte de digest de tous les titres précités est une habile façon de clore ce spectacle qui part en tournée en régions. Vous qui ne parvenez pas à traîner vos proches dans une salle de concert, vous avez là l'occase d'une sortie !


Welcome to Woodstock, le Comedia, comédie musicale

Photo © P. Cossé

Cast
Geoffroy Peverelli, Magali Goblet, Pierre Huntzinger, Morgane Cabot, Margaux Maillet, Jules Grison, Xavier V. Combs, Yann Destal, Cléo Bigontina, Benoit Chanez, Hubert Motteau

 musique rock
 webzine rock
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 webzine rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 forum rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 musique rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 webzine rock
NOS ACTUS ROCK
radio rock
NOS VIDEOS ROCK
 webzine rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 vidéo rock
NOS DEPECHES ROCK
 webradio rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique rock Tout le webzine de la grosse radio
 musique rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018