radio rock
La Grosse Radio ROCK sur  écouter radio rock La Grosse Radio sur Twitter  forum rock  écouter radio rock
  • Une chanson, l'addition
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Live report / Steven Wilson au Transbordeur (06.02.2018)
Steven Wilson au Transbordeur (06.02.2018)

Un dernier album plus abordable, une communication massive, une popularité montante, une reconnaissance tardive mais plus que méritée… Voici la recette pour faire exploser l’affluence d’un concert en à peine plus de quatre ans. Steven Wilson a pris du galon dans la capitale des Gaules, et ce Transbordeur fermé de moitié lors de son dernier passage en 2013 est bel et bien entièrement ouvert et plein à craquer aujourd’hui, signe que l’expérience Wilson touche un public beaucoup plus large et de tous âges.


Pas de première partie nécessaire, on embarque dans un spectacle de presque trois heures en compagnie de cinq musiciens bien plus que talentueux. On retrouve les éternels Nick Beggs à la basse ainsi que Adam Holzman au clavier puis sur cette tournée, le compositeur anglais est accompagné par Craig Blundell à la batterie et Alex Hutchings à la guitare.


steven wilson, lyon, concert, to the bone, tour, 2018, transbordeur


C’est derrière un voile très fin que le groupe entre en scène, dans un silence presque religieux là où nous avons l’habitude d’entendre applaudissements et cris. Ce silence reflèterait-il l’aura dégagée par Steven Wilson et ses compères nous laissant sans voix ? Ceci est l’explication qui nous paraît la plus logique. Le compositeur anglais est lui aussi surpris par ce silence, il nous demande donc de vraiment participer si on prend du plaisir et ne pas hésiter à chanter avec lui.

L’ouverture se fait avec la douce “Nowhere Now” tirée de To The Bone, dernier album en date. Un bon choix d’entrée en la matière avec cette structure évoluant crescendo qui permet de se mettre dans l’ambiance une fois pour toute. S’en suit le chef-d’oeuvre “Pariah”, sur lequel nous comprenons enfin l’utilité de ce voile cachant partiellement les musiciens. N’étant pas présente ce soir, Ninet Tayeb est quand même mise en avant lors de ses parties via rétroprojecteur. Une mince compensation, qui n’est tout de même pas négligeable. Ce voile servira par la suite à diffuser des images telles que des photos et films d’enfance venant illustrer “Lazarus”.


steven wilson, lyon, concert, to the bone, tour, 2018, transbordeur


Voir Steven Wilson en concert n’est pas simplement musical, c’est aussi un ensemble visuel prenant et émotionnel. Un clip est par exemple diffusé derrière les musiciens durant “People Who Eat Darkness”, nous plongeant encore plus dans l’ambiance sombre du morceau, ce qui permet aussi de mieux saisir le message véhiculé en plus de l’explication donnée par Wilson avant le début de la chanson.

C’est au tour de Hand. Cannot. Erase d’être mis en avant avec le sublime enchaînement “Home Invasion” et “Regret #9”. Encore une fois, le choix du placement de ces chansons dans la setlist est judicieux. Ils permettent tous les deux de mettre en lumière les musiciens, rappelant que Steven Wilson n’est pas seul et pas non plus imbu de lui-même. Chacun a sa place sur scène et a sa chance de briller. Adam Holzman est sous les projecteurs sur “Home Invasion” puis c’est au tour de Alex Hutchings de faire le show avec le superbe solo de “Regret #9”.


steven wilson, lyon, concert, to the bone, tour, 2018, transbordeur


Le premier set de huit chansons se termine sur la magistrale “Ancestral” où là aussi, Alex Hutchings est attendu au tournant et répond totalement présent sur le somptueux solo écrit par Guthrie Govan. Une ballade finale à travers les âges de près d’un quart d’heure, durant laquelle on prend conscience de ce que l’on est en train de vivre ce soir, et surtout du génie du compositeur qui se trouve sur scène.

“The Creator Has A Mastertape” avait déjà été joué sur le premier set, et Steven Wilson continue de rendre encore plus nostalgiques ceux qui l’étaient déjà en débutant la deuxième partie avec “Arriving Somewhere but Not Here”. Ce set est d’ailleurs en grande partie centrée sur Porcupine Tree, une preuve que Wilson ne laisse pas complètement de côté son projet qui l’a fait exploser dans les années 2000. Nous aurons donc le droit aux douces “Lazarus” et “Heartattack in a Layby” et enfin “Sleep Together” pour coller à l’ambiance installée précédemment sur “Vermillioncore”.
 

steven wilson, Alex Hutchings, lyon, concert, to the bone, tour, 2018, transbordeur


Ces chansons de Porcupine Tree sont toutes séparées par d’autres titres tirés de la discographie de Steven Wilson solo. A commencer par “Permanating” introduite par l’explication de l’histoire de cette chanson. Steven nous explique qu’entre son père qui écoutait de la pop et sa mère fan de disco, le mélange des deux dans sa tête a donné ce titre plutôt atypique. “Ne vous inquiétez pas, ça ne dure que trois minutes” nous a-t-il avertis avant de commencer. On regrettera juste le manque de respect des personnes du public ayant obligé Wilson à stopper son discours et à les faire taire, pour la simple raison qu’ils voulaient être assis dans des gradins habituellement debout.

Le spectacle touche à sa fin, l’heure du rappel est arrivée. Petit projecteur au centre de la scène, Steven Wilson revient seul, ampli portatif à la main, se rappelant sa première fois à Lyon dans les années 90. “Even Less” est donc dédié aux personnes qui étaient déjà là à cette époque. Jouer ce morceau de manière très simple, en solo avec simplement une guitare électrique à la main ajoute un côté très authentique qui nous rappelle qu’avec du très simple, on peut faire quelque chose d’incroyable et intemporel.


steven wilson, lyon, concert, to the bone, tour, 2018, transbordeur


Le clou du spectacle est bien entendu le dernier duo très attendu. “Harmony Korine” et “The Raven That Refused to Sing” accompagné de son clip si émouvant et touchant. Le choix de terminer ce concert sur cette note de mélancolie montre encore une fois à quel point Steven Wilson est sensible à la transmission de toutes ces émotions lors d’une de ses représentations. Encore un concert parfait et mémorable signé Wilson qui n’est pas prêt d’arrêter à la fois de nous surprendre et de nous combler.


steven wilson, lyon, concert, to the bone, tour, 2018, transbordeur


Photos : Lukas Guidet 
Toute reproduction interdite sans l'accord du photographe. 

 forum rock
 webzine rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
steven wilson, nouvel album, cinquième, tournée, tour, france, live, concert, news, prog, porcupine tree, to the bone Steven Wilson : ajout d'une date parisienne
24/01/2018 - Update 3 du 24 janvier 2018 : Alors que le concert du 12 mars prochain à L'Olympia (Paris) affiche complet, Steven Wilson vous offre une seconde chance de le retrouver sur scène. Ce sera un peu plus tard, le samedi 7 juillet 2018 pour être précis, et ...
Lire l'article
to the bone, steven wilson, porcupine tree, song of I, permanating Steven Wilson - To The Bone
08/08/2017 - "sans en tutoyer les sommets, To The Bone n'a pas à rougir au sein de la discographie de l'artiste, loin de là" On ne présente plus Steven Wilson... Quoique, cet album semble être une bonne occasion de le faire découvrir ...
Lire l'article
To the bone, Blackfield, Pop music, Porcupine Tree Rencontre avec Steven Wilson
01/08/2017 - À l'occasion de la sortie de son nouvel album, To The Bone, nous nous sommes entretenus avec Steven Wilson. Une rencontre passionnante, où nous avons avant tout parlé de la nouvelle production, mais aussi de la perception de la musique pop à l'heure ...
Lire l'article
video, clip, to the bone, 2018 Steven Wilson - Pariah
18/05/2017 - Nous vous faisions récemment découvir ici même "Pariah" le premier extrait du nouvel album de Steven Wilson To The bone dont la sortie est annoncée pour le 18 août prochain. Voir notre article en bas de page. Le clip officiel vient ...
Lire l'article
steven wilson, aviv geffen, family man, kscope Blackfield - V
08/02/2017 - "ce retour de Steven wilson au bercail permet d'enfin concrétiser l'aspect collaboratif du projet, de remettre Blackfield sur de bons rails, et tout simplement de profiter d'un bien bel album" Que dire de plus sur Blackfield ? Une collaboration ...
Lire l'article
Steven Wilson, transience, compilation, best-of, porcupine tree Steven Wilson - Transience - Best-of
17/09/2016 - Ce qu'il y a de bien avec Steven Wilson, c'est que l'on ne s'ennuie jamais. Que ce soit dans sa musique mais aussi dans les laps de temps qui séparent les sorties d'albums, compilations, EP d'attente entre deux albums etc. Cette fois c'est à un ...
Lire l'article
progressive metal, 2016, poble espanyol, barcelone, opeth, steven wilson, Be Prog My Friend 2016 : l'affiche complète sur deux jours
02/03/2016 - C'est reparti pour le festival de musique progressive à Barcelone, qui en est déjà à sa troisième édition ! On peut d'ailleurs se réjouir qu'elle puisse avoir lieu, car les débuts d'un festival sont toujours incertains... ...
Lire l'article
hand cannot erase, paris, ninet tayeb, dave kilminster, Craig Blundell, prog, kscope, Steven Wilson au Palais des Congrès (01.02.2016)
09/02/2016 - Merci Stevie ! Moins d’un an après son passage à l’Olympia, l’infatigable Steven Wilson était de retour à la capitale avec une nouvelle sortie sous le bras : un EP intitulé 4 ½, constitué de chansons écrites entre ...
Lire l'article
my book of regrets, hand., cannot, erase, the raven Steven Wilson - 4 ½
28/01/2016 - "Si 4½ s'adresse aux fans avant tout, ces derniers y trouveront des motifs de satisfaction et de quoi patienter avant les prochaines aventures du génial maître d'oeuvre anglais". Surprise, puisque Steven Wilson nous revient moins d'un ...
Lire l'article
guthrie govan, marco minnemann, bryan beller, 2015, tres caballeros, steven wilson, joe satriani, The Aristocrats à la Maroquinerie (20.12.2015)
07/01/2016 - Les trois cavaliers de l’apocalypse instrumentale   Le 20 décembre dernier, les parisiens amateurs de beau jeu avaient droit à un Noël anticipé : The Aristocrats, trio instrumental épique formé par Guthrie Govan, Marco Minnemann et Bryan ...
Lire l'article
nouvel album, 2016, Steven Wilson - 4 ½
07/11/2015 - Le 22 janvier sortira le nouvel album de Steven Wilson, 4 ½, intitulé ainsi car c'est un intermédiaire entre le quatrième et récent album Hand. Cannot. Erase. et le prochain album studio. 4 ½ est donc un compromis de 6 titres pour 37 minutes de ...
Lire l'article
hand, cannot, erase, kscope Steven Wilson - Routine
02/11/2015 - Le grand Steven Wilson nous gratifie d'une nouvelle vidéo, c'est le titre "Routine" qui est cette fois mis à l'honneur. Plus qu'un clip, un véritable court-métrage animé de 10 minutes pour "Routine" qui a une place ...
Lire l'article
hand, cannot, erase, raven, porcupine tree Steven Wilson au Palais des Congrès
11/06/2015 - Après avoir rempli l'Olympia parisien à plusieurs reprises, Steven Wilson gravit une marche supplémentaire puisque c'est le Palais des Congrès qu'il investira le 1er février 2016. En attendant un Zénith pour la sortie du prochain album ...
Lire l'article
Steven Wilson, Hand.cannot.erase, Porcupine Tree, Rock Progressif; Live report, Olympia Steven Wilson à l'Olympia (25.03.2015)
03/04/2015 - Un. Grand. Artiste Steven Wilson le dit lui-même, sa carrière solo est devenue une priorité par rapport à Porcupine Tree, le groupe qui l’a fait connaître. Il n’est donc pas étonnant de voir ce musicien si productif tourner à nouveau ...
Lire l'article
perfect life, steven wilson, regarder, écouter Steven Wilson - Perfect Life
04/02/2015 - Deuxième extrait de l'album de Steven Wilson Hand. Cannot. Erase. prévu le 2 mars prochain. Cette fois-ci avec le clip vidéo assorti. Retrouvez, en bas de cet article, la chronique de l'album, une interview exclusive de Steven Wilson par La Grosse Radio et un ...
Lire l'article
ecouter, hand cannot erase, nouveau, single, wilson Ecoutez Hand Cannot Erase de Steven Wilson
01/02/2015 - Alors que nous venons de vous proposer une interview exclusive de Steven Wilson ainsi qu'une chronique détaillée de son prochain album "Hand. Cannot. Erase" à paraitre le 2 mars prochain, nous vous invitons à découvrir un premier ...
Lire l'article
Raven, porcupine tree, kscope Steven Wilson - Hand. Cannot. Erase.
01/02/2015 - Quatrième album de Steven Wilson (sortie le 2 mars chez Kscope), qui revient après The Raven that refused to Sing, qui avait fait l'unanimité... Ou presque. Votre serviteur fait en effet partie des rares grincheux (pour changer !) qui tout en ayant beaucoup ...
Lire l'article
interview Steven Wilson, Hand.cannot.erase, Porcupine Tree, Rock Progressif; Entretien avec Steven Wilson
31/01/2015 - Un mois avant la sortie de Hand.cannot.erase, le quatrième album solo de Steven Wilson, La Grosse Radio a pu s’entretenir avec l’artiste pour en savoir un peu plus sur cet album au titre énigmatique. C’est une interview fleuve que Steven Wilson nous a ...
Lire l'article
Storm Corrosion, Steven Wilson, Mikael Åkerfeldt, Chronique Storm Corrosion - Storm Corrosion
26/05/2012 - Depuis bien des années Steven Wilson et Mikael Akerfeldt (Opeth) nous parlaient de leur désir de collaborer sur un projet commun, mais c’est seulement récemment que les deux artistes ont réussi à se retrouver dans le studio de Steven Wilson afin de ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
 webzine rock Porcupine Tree
Dès le début (années 80), la musique de Steve Wilson est profondément expérimentale et underground. La vraie naissance de Porcupine Tree et de son rock ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Porcupine Tree
 musique rock Steven Wilson
Steven Wilson, artiste complet, chanteur, guitariste, clavier, producteur et ingénieur du son. Né en Angleterre en 1967, Steven Wilson est un autodidacte dont les parents ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Steven Wilson
Vos commentaires
 webzine rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 webradio rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 webzine rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 forum rock
NOS ACTUS ROCK
 webzine rock
NOS VIDEOS ROCK
 webzine rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 webzine rock
NOS DEPECHES ROCK
radio rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 forum rock Tout le webzine de la grosse radio
 webzine rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018