vidéo rock
La Grosse Radio ROCK sur  webzine rock La Grosse Radio sur Twitter  webzine rock  vidéo rock
  • Une chanson, l'addition
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Live report / Ugly Kid Joe (+ Stone Broken) au Bataclan (05/05/18)
Ugly Kid Joe (+ Stone Broken) au Bataclan (05/05/18)


Autoproclamé indésirable d’Amérique, le groupe Ugly Kid Joe a connu le succès en 1992 avec son titre imparable "Everything About You", avant de connaître une carrière en dents de scie. Une séparation et une reformation plus tard, le groupe est toujours présent auprès de ses fans, et célèbre avec eux les 25 ans d’America Least Wanted, l’album qui a fait exploser leur notoriété. La dernière date de cet anniversaire en retard et à rallonge passait par Paris le 5 mai.

 

Stone Broken


Le Bataclan est loin d’être complet ce soir-là, puisque les balcons ne sont pas ouverts au public et que la fosse est malgré cela assez clairsemée. Il faut dire que la concurrence est rude ce soir-là. Dans la salle, beaucoup de trentenaires et de quadras, des quinquas aussi, sans doute nostalgiques de la première période d'Ugly Kid Joe, dans les années 1990. Il faut dire que l’EP et l’album sortis depuis leur reformation, pour très bons qu’ils soient, cherchaient plus à renouer avec leurs premières amours qu’à conquérir les nouvelles générations.
 

ugly kid joe, stone broken, bataclan, show, report


C’est le groupe britannique Stone Broken qui a ouvert les festivités sur toute cette tournée anniversaire, et ils mènent à bien leur mission une ultime fois dans la salle parisienne. Sur ses deux disques, la jeune formation montre un sens de l’énergie et des hymnes indéniables, mais ne brille ni par son originalité ni par une identité affirmée.
 

ugly kid joe, stone broken, bataclan, show, report


Et le même constat s’applique à sa prestation scénique : les compositions sont clairement taillées pour le live, elles s’enchaînent bien, et donnent une prestation dynamique. Le groupe frappe fort dès le début avec "Heartbeat Away", extrait de son dernier album Ain’t Always Easy, qui semble accrocher le public.

Les musiciens eux-mêmes ont une certaine présence. Le guitariste Chris Davis semble avoir envie de se mettre en avant, la batteuse Robyn Haycock a même droit à son solo, le chanteur Rich Moss communique facilement avec le public.
 

ugly kid joe, stone broken, bataclan, show, report


Si la prestation est sympathique et accrocheuse, il est vain d’y chercher une quelconque originalité. Outre le fait que le groupe sonne comme un tribute band de Nickelback, rien ne permet de le différencier de la multitude de groupes de heavy rock qui produisent des morceaux efficaces taillés pour la radio. Le rôle de première partie, chauffer le public, est assuré efficacement, la fosse s’animant peu à peu au fil des chansons, mais il n’est pas certain que la prestation marquera les esprits. Les musiciens n’en sont qu’à leur second album, ils ont donc encore le temps de progresser, mais ils ont plus qu’intérêt à se chercher une singularité plutôt qu’à seulement vouloir imiter ce qui se fait déjà.
 

ugly kid joe, stone broken, bataclan, show, report


Setlist
Heartbeat Away
Better
Stay All Night
I Believe
Doesn't Matter
Drum Solo
Let Me See It All
Worth Fighting For
Not Your Enemy
 

Ugly Kid Joe


Au cours de cette mise en bouche, la fosse s’est peu à peu remplie, mais il serait exagéré d’affirmer qu’elle est pleine à craquer. Quand les lumières s’éteignent de nouveau, la foule s’agite avec plus de ferveur, tandis que les cinq musiciens d’Ugly Kid Joe font leur entrée sur scène. Le groupe continue de se présenter comme un sale gosse mal élevé, mais le temps a fait son effet sur ses membres, qui n’ont plus vraiment l’air d’adolescents – il faut dire qu’ils ont dépassé la cinquantaine.

Cela n’empêche pas le quintette d’envoyer un "Neighbor" (classique d’America Least Wanted) bien senti. La foule réagit au quart de tour et s’époumone avec entrain sur les refrains. Sur scène, si l’énergie est bien là, les musiciens ont au départ un son assez brouillon, qui va heureusement rapidement s’estomper. Le chanteur Whitflied Crane, lui, est plus malchanceux, puisque sa voix est extrêmement en retrait par rapport aux instruments, et elle apparait assez faible.
 

ugly kid joe, stone broken, bataclan, show, report


Si cela s’améliore sur le titre suivant, "Madman", le son n’est toujours pas optimal, et sa voix reste en deçà de ce que l’on pourrait attendre. Il faut plusieurs morceaux pour que le problème soit vraiment réglé, mais Crane finira par retrouver sa voix à pleine puissance.

Ces problèmes techniques initiaux ne semblent pas perturber outre mesure le public, qui chante, danse et remue dans tous les sens. Certes, le public ayant vieilli avec le groupe, les pogos restent limités, même s’ils ont le bon goût d’exister près de la scène. En revanche, les slams sont visiblement toujours d’actualité. Les hostilités commencent dès les premiers morceaux, et ne s’arrêteront plus jusqu’à la fin du show.
 

ugly kid joe, stone broken, bataclan, show, report


En l’absence de crash barrières, les slammeurs ne vont d’ailleurs pas tarder à s’aventurer directement sur scène, où le groupe les accueille avec plaisir. "We are family" affirme le chanteur, qui multiplie les embrassades avec les spectateurs montés sur scène avant de se jeter dans la fosse. Il n’hésite cependant pas à repousser ceux trop collants à son goût, ou à faire scander des "get off the stage" (dégage de la scène, donc) au public quand un crowd surfer semble parti pour camper sur les planches.
 

ugly kid joe, stone broken, bataclan, show, report


Le groupe semble en tous cas ravi de l’accueil que lui réservent les fans. Crane Whitfield est d’humeur très volubile, il affirme qu’il n’y aurait pu y avoir de meilleur endroit pour finir la tournée, que le groupe avait à cœur "d’apporter des bonnes énergies à cette salle qui le mérite vraiment". Il n’en revient pas que ce groupe, "commencé quand on était gamins", en soit là aujourd’hui, lui qui "ne pensait pas qu’ils se reformeraient un jour". Il n’a alors de cesse de clamer sa "gratitude totale" à la foule, qui le lui rend bien, et se préoccupe tellement du sort de son public qu’il demande toutes les dix minutes si "tout le monde est toujours content" - c’en deviendrait presque pathologique !
 

ugly kid joe, stone broken, bataclan, show, report


Surtout, il enchaîne les blagues à un débit de mitraillette, sans cesser de chercher l’interaction avec les spectateurs – il prend ainsi un cours de langue express pour lancer, en français dans le texte, "Les Français, vous déchirez !", et entame même une conversation avec deux des membres du staff de la salle assis au balcon.

Le frontman occupe vraiment l’espace, même si les autres membres du groupe auront droit aussi à un instant de gloire, qui permet par exemple de découvrir que le batteur Shannon Larkin joue vêtu uniquement d’un slip rouge. Pour "Mr Recordman", Whitfield présente le guitariste Klaus Eichstadt, qui aura du coup droit à la salle entière chantant  "Motherfucking Klaus" en son honneur.
 

ugly kid joe, stone broken, bataclan, show, report


Au milieu de ce one-man show, on en oublierait presque la musique. Pourtant, le groupe assure de ce côté-là aussi, enchaîne les morceaux avec efficacité, et délivre au final une très bonne prestation. Les chansons les plus récentes s’intègrent parfaitement avec les standards des années 1990. Surtout, ce balayage temporel permet de se rendre compte à quel point le groupe a su forger un nombre impressionnant de hits qui sont restés plus ou moins consciemment dans les mémoires : "Cats in the Cradle", "So Damn Cool", "Goddamn Devil"… Il démontre enfin un talent certain pour les reprises, notamment avec "Sweet Leaf" de Black Sabbath (présente sur leur premier EP As Ugly As They Wanna Be) ou "Ace of Spades" de Motörhead (qui figurait déjà sur leur album Uglier Than They Used Ta Be en 2015), dans une interprétation enragée et puissante que n’aurait pas reniée Lemmy Kilmister.
 


Sur le rappel, le groupe semble ne plus vouloir partir, et allonge à l’extrême "Funky Fresh Country Club". Finalement, arrive l’heure d’"Everything About You", sur lequel Whitfield a à peine besoin de chanter, tant le public connait les paroles par cœur. Le groupe finit donc par quitter les planches, après avoir démontré qu’il n’avait pas laissé son énergie dans les années 1990, et que c’était un groupe avec lequel il fallait continuer de compter.

Setlist
Intro
Neighbor
Madman
Jesus Rode a Harley
C.U.S.T.
Panhandlin' Prince
Come Tomorrow
No One Survives
Devil's Paradise
So Damn Cool
Cat's in the Cradle (Harry Chapin cover)
I'm Alright
Milkman's Son
Mr. Recordman (chanté par Klaus Eichstadt)
Busy Bee
Same Side (+ jam guitare / basse / batterie)
Sweet Leaf (Black Sabbath cover + extrait de Holy Diver)
Goddamn Devil
Encore:
Ace of Spades (Motörhead cover)
V.I.P.
Funky Fresh Country Club
Everything About You

Plus d'infos sur Ugly Kid Joe
Plus d'infos sur Stone Broken


Crédit photo: Arnaud Dioniso
Utilisation interdite sans accord du photographe

 musique rock
 webzine rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
hard rock, heavy metal, tournée, anniversaire, 25 ans, everything about you, bataclan Ugly Kid Joe fête son anniversaire au Bataclan en mai 2018 [Mise à jour]
09/04/2018 - MISE A JOUR DU 9 AVRIL C'est le groupe britannique Stone Broken qui aura l'honneur de lancer les hostilités de la soirée d'anniversaire des sales gosses d'Ugly Kid Joe, le 5 mai au Bataclan. NEWS ORIGINELLE DU 12 JANVIER Prévoyez votre ...
Lire l'article
nouvel album, stone broken, nickelback, rock fm, hard rock Stone Broken – Ain’t Always easy
29/03/2018 - Le bon gros heavy rock FM semble encore avoir de beaux jours devant lui, puisque de jeunes formations continuent d’emprunter la voie tracée jadis par Nickelback ou Audioslave. Dans cette droite lignée, les Britanniques de Stone Broken viennent de sortir leur ...
Lire l'article
hard-rock, rock fm, forum de vauréal, nouvel album, royaume-uni, birmingham Stone Broken - Worth Fighting For
18/01/2018 - Le gros hard-rock qui tâche n'est pas l'apanage des États-Unis. Les Britanniques de Stone Broken le prouvent avec un clip "lyric video" de leur chanson "Worth Fighting For", un morceau mélodique et explosif qui semble taillé pour le ...
Lire l'article
hard rock, 2018, lyrics video, spinefarm records Stone Broken: Worth Fighting For - premier extrait de l'album
11/12/2017 - Avec l'annonce de la sortie de son prochain album ainsi qu'une unique date en France, les américains de Stone Broken ont décidé de nous mettre l'eau à la bouche en sortant ce 17 novembre une vidéo lyrics. Le premier extrait de cet album ...
Lire l'article
jared james nichols, stone broken, concert, live, sortie, vauréal, 2018 Stone Broken : infos sur le prochain album
26/10/2017 - Le groupe de hard rock Stone Broken se prépare à sortir un deuxième opus en 2018. Ain’t Always Easy sera disponible le 2 mars 2018 via Spinefarm Records. Le premier single, "Worth Fighting For", sera présenté le 17 novembre prochain. ...
Lire l'article
Hellfest, Ugly Kid Joe, 2017, hard rock, heavy metal, Ugly Kid Joe au Hellfest 2017
01/08/2017 -  Samedi - 15h01 – Mainstage 01 Le soleil est au zénith, inondant de sa chaleur la Mainstage 1 dont les parterres se remplissent doucement mais sûrement.  Les Américains d'Ugly Kid Joe ont reprit du service depuis 2012 après treize ...
Lire l'article
Glenn Hughes, Resonate, Stone Broken, Tour 2017, Forum, Vauréal, Report Glenn Hughes (+ Stone Broken) au Forum de Vauréal (04.02.2017)
09/02/2017 - À l'entrée du Forum, les présents au concert de Devin Townsend parlent de la chaleur qui régnait alors au Bataclan mardi soir. Ils ne seront pas en reste ce soir, tant le public présent est compact et nombreux. La sueur n'étant qu'un ...
Lire l'article
Whitfield Crane, 2015, Dave Fortman, Lee Richards Whitfield Crane, chanteur d'Ugly Kid Joe
19/10/2015 - C’était après plus de 15 ans d’absence qu’Ugly Kid Joe, groupe mythique des années 90 était revenu en 2013 avec un EP, Stairway To Hell. Aujourd’hui, le groupe sort un tout nouvel album Uglier Than They Used Ta Be. Whitfiel Crane nous ...
Lire l'article
Ugly Kid Joe, Stairway To Hell Ugly Kid Joe - Stairway to Hell
13/09/2012 - Remember Ugly Kid Joe ! Retour vers le passé. Il y a déjà vingt piges que les californiens envahissaient les ondes radiophoniques avec leur mythique Everything About You, mais depuis les singles ne sont pas pléthores. Exceptée une reprise quelques ...
Lire l'article
Vos commentaires
 webzine rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 webzine rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 webzine rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 écouter radio rock
NOS ACTUS ROCK
 webzine rock
NOS VIDEOS ROCK
 vidéo rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 webradio rock
NOS DEPECHES ROCK
 webradio rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio rock Tout le webzine de la grosse radio
 musique rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018