radio rock
La Grosse Radio ROCK sur  forum rock La Grosse Radio sur Twitter  écouter radio rock  webzine rock
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Live report / Transmusicales de Rennes 2018 au Parc des Expositions - 08/12
Transmusicales de Rennes 2018 au Parc des Expositions - 08/12


Ce samedi au Parc des Expositions de Rennes : une petite déception punk et des étincelles psychédéliques.





On débute certes pas très rock avec Nâtah Big Band, orchestre de 17 musiciens, diplomés des conservatoires bretons et de la Kreizh Breizh Akamedi. Votre allergie au blé noir et à la musique trad' se réveille ? On se calme, rien n'est vraiment pur au Trans, cette formation enrichit le son des bombardes et des accordéons d'une riche section de cuivres. Comme le nom l'indique, on glisse du côté du jazz et du funk. Et il faut reconnaitre qu'en plus d'être techniquement à toute épreuve, le Nâtah Big Band fait naître un groove qui rappelle certaines grandes heures du jazz fusion. Avec des rythmes évolutifs nourris du monde entier, que demander de plus pour se mettre en jambes ?
 

La sensation du samedi soir s'appelait Bodega, il a suffi de voir la cohorte de journaleux mitrailler depuis la fosse pour s'en convaincre définitivement. Le quintet de Brooklyn a tout pour être sexy. Trois jolies nanas flanquées par deux fringants mannequins post-punk, guitares incisives et son sec qui va avec, chanteur au parler incantatoire digne des plus grands du genre, reverb' noyée en soutien. Une habile digestion d'influences anglaises (Wire, Joy Division, etc.) dans une version plus fun, entre dance-punk et indie rock, typiquement new-yorkaise. Ils sont indubitablement doués.


bodega, new-york, post-punk


Mais à la longue, c'est trop propre pour être vivant. L'on voudrait monter en nerfs, entrer en transe, on sourit et on tape du pied ; on est malheureusement ramené régulièrement à cette constation sans appel : ça manque cruellement d'imagination, sur scène comme dans les compos. Et ce même si un titre comme “How did this happen!?” est imparable. Dur de dire d'un groupe : je les réécouterais bien ; par contre, en live, bof. Quoi, peine-à-jouir ?


bodega, new-york, post-punk


Et puis, ah, il y a la fille au centre. On ne voudrait pas faire les arbitres des élégances, mais quand même. The Brian Jonestown Massacre avait sur scène ce type, responsable du tambourin et... de rien d'autre. Mais le ménestrel folâtre et chevelu ajoutait au folklore et nourissait le second degré. Bodega en revanche met en première ligne une cheerleader au look de lycéenne, jupe courte, toutes cuisses dehors, souple du bassin, apparemment chargée de la choré en mode signalétique d'aéroport – ah, et de taper sur une cymbale, c'est vrai. Ses éclats de voix ne sont certes pas désagréables. Mais là, sérieusement, on se croit dans une troisième mi-temps d'université américaine...


bodega, new-york, post-punk



Pourquoi on n'est pas rester planté comme un piquet dans le Hall 3 pour voir tout le live des Psychotic Monks ? Voilà le regret du festival. On a heureusement attrapé la deuxième partie du set et sommes restés sidérés. Quatre silhouettes noires échevelées dans les flash aveuglants, triturant sans fin comme des possédés leurs morceaux et de la saturation, bref une messe noire toute en lourdeur noisy et psychédélique de toute beauté. Ils sont de Paris. A surveiller très sérieusement.



Al-Qasar était en renfort pour toutes les âmes rock du Parc des Expositions, autour de trois heures du matin. Nous les en remercions. Le groupe s'est formé en 2017, mais il semble avoir la bouteille de briscards du XXe siècles. Pour cause, les musiciens viennent d'horizons divers et sont solides. Sur scène, tout l'opposé de Bodega : pas de performance soignée, mais une efficacité tout entière au service du psychédélisme moyen-oriental. Le Marocain Simo Bouamar chante en arabe en arpentant la scène, silhouette encapuchonnée. L'oud et la darbouka sont rejoints par des riff amples et des sonorités surf rock. Le résultat est puissant. Tout une scène du monde arabe des années 60-70, si peu connue chez nous, se trouve ainsi revisitée. A l'air de Ty Segall et des Black Angels, c'est peu dire si ce psychédélisme garage tombe bien.
 



radio rock
 webradio rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
saodaj', Johan papaconstantino, la Réunion, maloya, electro-pop, Grèce, Marseille Transmusicales de Rennes 2018 à l'Etage du Liberté - 08/12
18/12/2018 - La soirée commence tôt, à 16h à l'Etage du Liberté. C'est une nouveauté de cette 40e édition des Transmusicales de placer les sessions du centre-ville en après-midi. Faut-il le rappeler, celles de l'Etage sont exclusivement ...
Lire l'article
anniversaire, 2018, rennes, musique du monde, afrique, jean-louis brossard, soul, électro 40e Transmusicales de Rennes : programmation complète et petite sélection
16/10/2018 - A l’occasion du dévoilement de la programmation complète de la 40e édition des Transmusicales, Jean-Louis Brossard, inamovible pilote, a de nouveau joué au DJ devant les journalistes, assisté par Thomas Lagarrigue, chargé des ressources ...
Lire l'article
Vos commentaires
 webzine rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 écouter radio rock
NOS INTERVIEWS ROCK
radio rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 écouter radio rock
NOS ACTUS ROCK
 vidéo rock
NOS VIDEOS ROCK
 webzine rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 écouter radio rock
NOS DEPECHES ROCK
 webradio rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio rock Tout le webzine de la grosse radio
 webzine rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019