vidéo rock
La Grosse Radio ROCK sur  vidéo rock La Grosse Radio sur Twitter  webradio rock  forum rock
La Grosse Radio / Rock / Webzine rock / Live report / Foals + Yak au Bataclan de Paris (13.05.19)
Foals + Yak au Bataclan de Paris (13.05.19)

Apparu dans le paysage musical il y a une quinzaine d’années, le groupe anglais Foals s’est fait connaître pour ses morceaux entêtants – ou irritants, c’est selon – et ses arrangements nettement plus pop que rock qui ont conquis le monde. En dépit de sa notoriété, le groupe a visé petit pour son dernier passage en date dans la capitale, et sans surprise, le concert affichait complet.




Yak


La foule est déjà compacte quand Yak commence à jouer. Le trio - quatuor sur scène -  propose un indie rock bien énervé, aux forts relents noise par moments. La guitare est agressive, la basse groovy  de Vincent Davies s’entend remarquablement bien et la batterie de Elliot Rawson est tout aussi expansive. Le chanteur guitariste Oliver Henry Burslem , assez charismatique, alterne le chant sur son micro et sur un haut-parleur pour obtenir un son distordu qui le fait basculer dans le rock psyché. C’est bruyant, presque stoner par moments, jouissif de bout en bout. Pour se démarquer, le groupe compte un saxophoniste. L’idée est séduisante sur le papier, malheureusement, selon où l’on se situe dans la salle, il ne s’entend pas toujours très bien.



Le public est globalement réceptif, il reste au départ très stoïque, mais certains spectateurs commencent à remuer timidement. Il faut dire que l’univers de Yak est assez loin de celui de Foals… Le chanteur attend trois morceaux avant de s’adresser à la foule, et reste très économe de ses paroles, mais la musique parle d’elle-même. A part une ballade un peu trop sirupeuse et parsemée de larsens, chaque morceau est une déflagration de rock, et le dernier morceau est particulièrement renversant. Alors qu’en version studio, les deux albums et quelques EP du groupe fondé en 2014 manquaient d’emphase et de puissance, ils se révèlent complètement sur scène. Décidément, dès qu’ils s’agit de rock, l’Angleterre nous déçoit rarement.




Foals


Le public est à présent au complet, que ce soit dans la fosse ou aux balcons. Après une certaine attente, le groupe d’Oxford fait son apparition. La foule s’est clairement réveillée, et il ne faut pas beaucoup de temps pour que tout le monde se mette à danser, jusqu’au fond de la fosse et sur les balcons.


Même si Foals est un groupe à guitares, sa musique a toujours été orientée vers des sonorités très pop, et le début du concert le confirme sans vergogne.


Les Anglais évacuent dès le début du concert certains de leurs morceaux les plus emblématiques, comme "Mountains at My Gate", "My Number" ou "Black Gold". Le début du concert est clairement orienté vers les titres dynamiques qui donnent envie à l’assemblée de danser. C’est léger, c’est aérien, c’est un peu inconsistant par moments, mais qu’on aime ou pas, c’est un genre que Foals maîtrise très bien, et tout en proposant des morceaux formatés, le groupe arrive à garder une identité sonore bien à lui, notamment grâce à des gimmicks de guitare reconnaissables entre mille.


Le groupe offre ensuite un passage planant, avec ses morceaux les plus éthérés et les moins « fabriqués » pour la radio, dont "Spanish Sahara", qui embarque le Bataclan dans un voyage aérien. Les Anglais reviennent ensuite sur des morceaux extrêmement dansants, et le Bataclan devient alors une véritable boite de nuit, probablement la seule à afficher complet un lundi soir. Tout le monde se déhanche et la musique du groupe atteint facilement l’effet recherché.


Le public, bien plus hipster que sur d’autres concerts de rock, est de toute manière acquis à la cause de Foals. Mais si beaucoup se contentent de se déhancher avec entrain – les tenues dignes de Coachella et les costards cravates, ce n’est pas l’idéal pour pogoter – on observe plusieurs slams à l’avant de la salle, ce qu’on n’aurait pas forcément imaginé sur une musique aussi pop.


Sur scène, tous les musiciens sont parfaitement en place. La basse de Edwin Congreave est là aussi parfaitement audible et amène une rondeur et un groove appréciable au son du groupe. Le chanteur guitariste Yannis Philippakis  s'adresse régulièrement au public, généralement pour lancer des banalités, mais on sent que sa proximité avec le public est sincère. Et surtout, à prendre au pied de la lettre : il grimpe littéralement sur le public pour finir certains morceaux, et disparait deux fois de la scène pour se retrouver au fond de la fosse puis partir se balader le long des coursives latérales, pour le plus grand bonheur des fans.


Le concert se termine sur le très électrique "Inhaler", durant lequel le groupe est habité. Puis le rappel reste dans les mêmes sonorités avec "What Went Down" puis "Two Steps Twice". Mais le frontman ne tient toujours pas en place. On le retrouve au balcon pour saluer le public. Jusque-là, c’est presque normal. Mais il décide d’enjamber le balcon (après avoir laissé sa guitare à un technicien, ça coûte cher ces machins), pour se laisser tomber dans la fosse de plusieurs mètres de haut. C’est impressionnant à voir mais ne semble pas le perturber outre mesure. Le groupe aura proposé un mélange équilibré entre ses titres les plus accrocheurs et accessibles et d’autres plus accessibles, sans jamais se départir de sa volonté de donner le meilleur de lui-même sur scène.



Setlist
On the Luna
Mountain at My Gates
Snake Oil
Olympic Airways
My Number
Black Gold
Red Socks Pugie
Syrups
Providence
Spanish Sahara
Exits
In Degrees
White Onions
Inhaler
Rappel
What Went Down
Two Steps, Twice

Photo : Florentine Pautet. Reproduction interdite sans autorisation de la photographe
 vidéo rock
 webzine rock
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Foals, rock, bataclan, concert, tournée, FOALS en concert au Bataclan le 13 mai 2019
04/04/2019 - Cette année, c'est l'année où les Britanniques de Foals ont décidé de nous faire plaisir. Déjà, ce n'est pas un, mais deux albums qui sortiront en 2019 (la première partie est là depuis le 8 mars). Et puis, plusieurs ...
Lire l'article
Nuits de l'Alligator, la Maroquinerie, Yak, The Schizophonics, Howlin' Jaws Nuits de l’Alligator #2 - La Maroquinerie - 18/02
27/02/2019 - Nuits du gator, match retour ! Un lundi soir. Pas vraiment le jour rêvé pour une soirée concert… Les aficionados de ce festival estampillé blues, mais qui déborde largement depuis sa création du genre, semblent moins affectés par le ...
Lire l'article
Third Man Records, album, anglais YAK - Pursuit Of Momentary Happiness
11/02/2019 - Oli Burslem a fait all-in avec le second album de YAK, Pursuit Of Momentary Happiness, deux ans et demi après un premier album qui avait surpris tout le monde, Alas Salvation, et ravis les festivaliers français à This Is Not A Love Song, Garorock, ...
Lire l'article
Foals, Exits, Everything not save will be lost, nouvel album Foals - ''Exits'' un premier extrait et deux albums pour 2019 !
23/01/2019 - Sans nouvelle depuis 2015 et le réussi What when down, le désormais quator d'Oxford balance deux albums pour le prix d'un en 2019 ! Après plus d'une décennie d'existence, une critique plus que souvent unanime quant au talent du groupe et une ...
Lire l'article
festival Musilac, Aix les Bains, edition 15, Savoie, les Insus, Elton John, louise attaque, editors Foals + Louise Attaque au Festival Musilac - Aix les Bains - 11/07/2016 2/2
27/07/2016 -  Editors Le groupe britannique Editors est donc revenu cette année au festival Musilac 8 ans après leur premier passage ici à Aix les Bains. Je suis très heureux de voir the Editors en live tant j’apprécie ce groupe mais pas tout je ...
Lire l'article
foals, indie, rock, funk, eurocks, 2016, green room Foals aux Eurockéennes 2016
20/07/2016 - Samedi - 00h15 - Green Room Groupe très en vogue actuellement, il était impossible de rater Foals aux Eurockéennes cette année. Formé en 2005 à Oxford, les anglais sont en train de monter en popularité auprès du public ...
Lire l'article
YAK, rock, garage, punk, psyché, eurocks, 2016, plage YAK aux Eurockéennes 2016
12/07/2016 - Samedi - 16h45 - La Plage Le tout premier concert de ce samedi se situe sur la scène de La Plage, et ce sont les anglais de YAK qui ouvrent la soirée. Peu de monde s’y trouve déjà, mais l’ambiance n’en subira rien, et les curieux viendront ...
Lire l'article
clip, sorties, albums, EP, LP, Yak, Sapin, Frost, Wo fat, Mick Harvey, The Kills, Garbage, Mumford and sons La Grosse Sélection Rock Juin 2016
29/06/2016 - Rendez-vous indispensable de la rédaction Rock de La Grosse Radio, la Grosse Sélection vous est présentée tous les mois. Le but de la grosse manoeuvre : toujours vous offrir le meilleur de ce que nous recevons à la rédaction. Pas un classement, ...
Lire l'article
Yak, Alas Salvation, album, 2016 Yak - Alas Salvation
02/06/2016 - Le groupe Yak sort son premier album, Alas Salvation, et disons le d'emblée : nous ne nous soumettrons pas à la l'évocation routinière de la ressemblance de son chanteur à un Mick Jagger juvénile, comme tout le monde s'est ...
Lire l'article
Yak, Fews, live-report, concert, Point Ephémère, 26 mai 2016 Yak + Fews - Point Ephémère - Paris - 26/05/2016
30/05/2016 - Ce jeudi 26 mai au Point Ephémère, deux jeunes groupes de rock anglais prometteurs et qui démarrent fraîchement leurs carrières ont débarqué dans la petite salle parisienne du quai de Valmy. On retrouvera donc à l’affiche Fews ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
 musique rock Foals
Formation british from Oxford de rock alternative à tendance électro. Deux albums et 5 EP au compteur depuis 2005 que le groupe existe. Prochain album en février 2013 : Holy ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Foals
Vos commentaires
 webradio rock
NOS CHRONIQUES ROCK
 vidéo rock
NOS INTERVIEWS ROCK
 vidéo rock
NOS LIVE REPORTS ROCK
 webzine rock
NOS ACTUS ROCK
 webradio rock
NOS VIDEOS ROCK
 forum rock
NOS FLASHBACKS ROCK
 forum rock
NOS DEPECHES ROCK
radio rock
NOS GROSSES SELECTIONSS ROCK
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine rock Tout le webzine de la grosse radio
 forum rock Le webzine ROCK
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019