Les festivals d’été ? Les festivals d’été…

Par Yann Landry et Hugo Fabbri, notre correspondant sur le terrain mais tout seul, distancé des moindres projets de réouverture.

Au risque de passer pour le rabat-joie de service, je suis très inquiet d'apprendre cette autorisation des festivals d'été pour moins de 5 000 personnes, assises, espacées, sans boisson ni nourriture, car sous couvert de "relancer" la culture (hypocrite, sachant que bon nombre de festivals ne pourront jamais remplir ces conditions), cette autorisation risque surtout de servir de prétexte parfait pour ne PAS rallonger l'année blanche aux intermittents, techniciens, artistes, qui sont dans mon cas (c'est-à-dire qui n'ont pas travaillé depuis 6 mois au mieux, 12 mois au pire) vu que "va vous voyez, c'est bon ya des concerts, ya du taf, c'est reparti".

Ce serait un scénario assez catastrophique, dans la mesure où nous serions ainsi contraints de faire nos heures en été, en plus ou moins 2 ou 3 mois, avec pour épée de damoclès la peur de ne pas pouvoir renouveler nos droits, et d'ainsi finir à la rue le 1er septembre 2021, à ne pas pouvoir payer notre loyer. Il faut bien garder à l'esprit que ces jauges limitatrices vont bien sur réduire considérablement l'offre de festivals cette année, et qu'il n'y aura ABSOLUMENT pas les conditions nécessaires pour travailler dans la musique cette année, à part pour quelques happy few.
Rock en Seine avec 5 000 personnes, comment vont-ils faire ? Les petits groupes locaux, artistes émergents non headline qui ne vont pas être sur les affiches de tous ces festivals (s'ils ont lieu), comment vont-ils faire ? Comment les Vieilles Charrues vont-elles pouvoir se rémunérer, payer le staff, les artistes ? Le Hellfest vient d'annuler son édition 2021 (courage à eux).

Ainsi, attention avant de dire que c'est mieux que rien, car malgré l'apparent recul de la covid ces derniers temps (cela dit, ça n'est pas la 1ere fois qu'on dit cela), il est possible que ça ne le soit absolument pas pour nous autres, des métiers du spectacle, et j'ai bien peur que les ministres finissent par tout simplement nous lâcher comme des vieux sacs en plastique, alors que nous galérons depuis un an. J'invite tous les amis qui pensent un peu comme moi à réfléchir à une action groupée, dans la rue, pour aller manifester et défendre nos droits.

Pensée à tous les collègues qui sont comme moi dans l'attente éternelle que le taf reprenne. Pensée aussi aux autres secteurs horriblement touchés par la covid (bar, restos, tourisme) qui n'ont pas la chance d'être aidés comme nous, les intermittents. Pensée à tous les artistes et techniciens du monde qui n'ont pas la chance non plus de bénéficier de l'intermittence et qui doivent vivre une période très difficile. On croise les doigts.


Pour faire le point, voici les annulations/reports en cours

  • Art Rock : 21, 22, 23 mai 2021 en jauge réduite et assis.
  • Beauregard : du 1er au 4 juillet, un point sera fait plus tard...
  • BockSons festi'Val : annulé... 
  • BAIN de BLUES festival : annulé... 
  • Eurockéennes de Belfort : L'orga tente de tout mettre en oeuvre pour relever le défi.
  • Europavox : reporté à fin 2021
  • Festival Au Foin De La Rue : annulé...
  • Festival du Bout du Monde : version très légère et sous un autre nom
  • Festival Rolling Saône : annulé...
  • Garorock : annulé... 
  • Graspop Metal Meeting : annulé... 
  • Hellfest : annulé...  
  • La Nuit de l’Erdre : annulé... 
  • Le Cabaret Vert : un point sera fait plus tard..
  • Le Chien à Plumes : annulé... 
  • Le SYLAK Open Air : annulé...
  • Les Jeudis Niortais : annulé... 
  • Les Vieilles Charrues : assis, en jauge réduite, sur 10 soirées
  • VYV Festival : assis, en jauge réduite

Voilà pour l'instant, ce point détaillé n'est pas exhaustif. Nous vous tiendrons au courant en fonction des annonces des autres festivals et des nouvelles mesures prises par le gouvernement.
L'été va être compliqué pour tous les acteurs et actrices du milieu musical. On pense notamment aux intermittents du spectacles qui militent déjà pour un nouveau prolongement de leurs droits un an de plus, mais aussi à tous les prestataires sans lesquels les événements ne pourraient avoir lieu. Tout notre soutien aux artistes, aux programmateurs, aux attaché.e.s de presse, aux managers, aux techniciens... On a hâte de vous revoir.

Photo carrée : IDLES, TINALS 2018, Yann Landry
Photo : Yann Landry



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements