Anti-Flag au Hellfest 2022 : Punk will never die!

Anti-Flag - Week-end 1 - Samedi 18 juin -  Warzone - 01h00

Neuf ans après son seul et unique passage au Hellfest, sans compter le passage au Fury Fest de 2005, Anti-Flag a l’honneur de venir clôturer la Warzone pour la seconde journée du festival après avoir essuyé quelques misères pour arriver sur place.

Soyons clair d’entrée de jeu, Anti-Flag en salle ou en festival, c’est forcément un très bon moment qui nous attend, tant grâce aux hymnes qui émanent des douze albums du combo, qu’à la personnalité de chaque membre du quatuor. Et ce soir ne fera pas exception à la règle tant le groupe va nous délivrer une prestation de très haute volée qui commence dès les premières secondes de « Brandenburg Gate » issu de l’opus de 2015 American Spring. La Warzone est dans une forme olympique après la chaleur pourtant harassante de la journée, c’est comme si tous les punks du festival s’étaient préservés rien que pour ce moment.

Justin Sane (chant/guitare) et Chris #2 (chant/basse) continuent de se partager la responsabilité du chant selon les morceaux tandis que le second prend toujours un peu plus la place de leader vocal d’Anti-Flag quand il s’agit de s’adresser au public. La complicité du duo et les mots envoyés vers le public font toujours chaud au cœur, il est toujours important de rappeler les messages antisexiste, antiraciste, anti homophobe, qui font d’ailleurs un bon prélude pour « Fuck Police Brutality ».

La setlist fait la part belle à une grande partie de la discographie du groupe avec notamment des incursions de 20/20 Vision, opus qui a vu le jour pendant la pandémie. Nous sommes très heureux de pouvoir enfin entendre sur scène « Hate Conquers All », « The Disease » mais surtout l’excellent « Christian Nationalist ».

Anti-Flag nous fait aussi la surprise de jouer un tout nouveau morceau pour la première fois. Intitulé « Fight of our Lives », il devrait figurer dans le prochain opus du groupe. On ne révolutionne absolument rien mais au bout d’une écoute on valide déjà ce titre qui risque vite de faire des apparitions soutenues dans les prochains concerts.

Après le classique « Die for the Government » puis « American Attraction », Anti-Flag prend le pli de rendre hommage à ses influences du punk en nous jouant un medley des plus grands tubes de cette scène avec en vrac « Should If Stay or Should I Go » de The Clash, « Rise Above » de Black Flag ou encore « Blitzkrieg Bop » de Ramones. Et enfin c’est sur « Cities Burn » que le combo va nous laisser après une heure de punk, de revendications et de bonne humeur. Long live Anti-Flag!

Setlist Anti-Flag :

Brandenburg Gate
The Press Corpse
Fuck Police Brutality
Trouble Follows Me
Hate Conquers All
This Is the End (For You My Friend)
The Disease
Fight of Our Lives
The Criminals
Turncoat
Broken Bones
1 Trillion Dollar$
Christian Nationalist
Die for the Government
American Attraction
Should I Stay or Should I Go / God Save the Queen / Rise Above / Fall Back Down / If the Kids Are United / She / Blitzkrieg Bop
Cities Burn

Photos : Florentine Pautet.

Reproduction interdite sans l’autorisation de la photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements