Satan Jokers – Psychiatric

Satan Jokers évoque, sûrement pour les anciens, bien des souvenirs. N’étant pas un fin connaisseur de ce groupe français, mais vu la réputation qui les suit, je me devais d’écouter ce nouvel opus pour mieux les connaître. Petit rappel qui ne fait de mal à personne (ni même à moi) : c’est tout simplement une légende du métal français des années 1980’s. Je pensais qu’il n’y avait que le glam US en 1980 ! Le groupe a sorti trois albums : Les fils du métal en 1983, Trop fou pour toi en 1984 et III en 1985. En 2009, le line-up a changé avec l’arrivée de nouveaux membres et sort deux albums : SJ 2009 et Fetish X. L’album Addictions sort quant à lui dans les bacs en 2011.

Les paroles sont la force (ou le gros défaut pour d’autres ?) de ces Jokers. Renaud HANTSON chante en français – cela semble être normal pour un groupe français et connaissant l’héritage de l’artiste – mais il y a quelque chose qui cloche au niveau de l’oreille ! Peut être ai-je trop écouté de groupes anglo-saxons, mais je trouve vraiment que le français a du mal à s’imposer sur cette musique en particulier. Je ne suis cependant pas tout à fait généraliste : certains groupes y échappent et arrivent à apporter un plus sans en faire trop comme Trust ou plus récemment l’excellent Incry !

Psychiatric, suite logique de Addictions jusque dans le concept, est leur nouvel album et vient de sortir chez le label Rebel Music.

Satan Jokers 2013

Le premier titre de ce CD « Crime Tribal », très speed, annonce la couleur : Renaud HANTSON assure la compo et survole les débats de sa voix caractéristique. Mais je persiste et signe : le français semble ne pas passer ni s’accorder avec le style proposé. Si ce premier titre saura titiller vos oreilles avec curiosité, il n’y a aucune évolution sur les douze pistes formant la galette et le serpent finit par vitre se mordre la queue malgré l’énergie et l’histoire intéressante qui semble nous être contée.

« Phobies » et « Panique Hysterique », les deux « presque » ballades, sont quasiment similaires, à croire qu’ils ont changé deux notes dans le riff et en ont simplement modifié les paroles. Mais comme les autres titres collent bien avec mon premier ressenti : je commence à paniquer et on a malgré nous hâte que cela soit fini.

J’évoquais les riffs, mais les intros de toutes ces compos commencent par la batterie. Cela donne une impression de profonde redondance, surtout quand c’est comme ici toujours le même schéma de départ. Aurélien OUZOULIAS tente de faire des rythmiques très originales mais c’est plutôt raté, pourtant ce n’est pas faute de connaître le talent du bonhomme. On se doit d’être honnête, seul « Persécuteur Désigné » vous fera headbanguer avec plaisir de A à Z.

Vous l’aurez compris, je n’accroche pas du tout à ce groupe ou plutôt à cet album Psychiatric. Cependant, Pascal MULOT assure à la basse, qui claque bien notamment sur « Obsession ». C’est si rare d’entendre aussi bien cet instrument en format mp3. Si je devais les voir en concert, je serais attiré vers ce musicien et son jeu toute en finesse technique.

Il faut cependant souligner que, au-delà de la musique, Psychiatric parle des maladies psychiatriques (logique, non ?) et, pour avoir des textes de qualité, Renaud a travaillé à nouveau avec le docteur Laurent KARILA. Mais si les médecins adhèreront très certainement, je n’ai rien ressenti de particulier, même au fil des différentes écoutes – et il y a des chances que les fans de hard ne portent malheureusement pas trop d’attention au contenu littéraire. Le côté speed et nerveux cache un certain manque de recherche, les mélodies ne sont pas assez construites et le tout s’avère bien trop « personnel » pour marquer le coup.

Au final, si nos frenchies sont vraiment les Jokers du Diable, celui-ci ne les utiliserait sûrement pas via cet album pour déchaîner les foules. Et ce malgré toute l’expérience et le talent qu’on leur doit.

 .

NOTE DE L'AUTEUR : 5 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements