Vader (+ Aborted) au Forum de Vauréal (02.02.2013)


Belle affiche avec pas moins de 6 groupes que nous propose le Forum de Vauréal ce soir.

Pour ce début d’année 2013, Vader a entamé la première partie de sa tournée Back to the Black Tour 2013 à Berlin le 17 Janvier. Cette tournée est assez particulière puisque Vader y fait un set assez particulier basé sur deux de ses albums de référence : Black to the Blind et Sothis. Bien sûr ils ne passent pas à côté d’autres titres classiques tirés d’autres albums et cela pendant plus de 70 minutes d’un Death Metal rondement bien mené.

Ils sont accompagnés sur toute la tournée d’Aborted et de Bonded By Blood, mais pour la première partie de cette tournée européenne, les Polonais sont accompagnés de Fhobi, de Bloodshot Dawn et d’Adimiron, avant de continuer leur périple en Scandinavie puis de la région Baltique et des Balcans pour terminer par le sud de l’Europe. Pour cette deuxième partie de tournée qui les emmènera jusqu’au Metal Ride Festival V à Nancy le 13 Avril ils seront alors accompagné de Melechesh, de Gojira, de The Ocean et de The CNK. A bon entendeur salut !

 

FHOBI

 

Fhobi

La salle est encore pratiquement vide lorsque les uruguayens d’Yverdon-les-Bains (Suisse) de Fhobi (Feos Hijos O Buenos Inmortales), c'est-à-dire « mauvais fils ou bons immortels » formé de Fabian Rocha au chant, Marc Chautems à la guitare, Guido Fregonara à la basse et Ramon Plaza à la batterie montent sur scène.

 

Fhobi


Une basse à 6 cordes d’un côté qui nous donne l’occasion d’écouter deux solos sur des rythmes sud américains. Mais bon ce qui est assez incroyable c’est la tête du chanteur totalement tatouée, tel un MÄori ou plutôt ici tel un membre d’un gang d’un pays de l’Amérique du sud. Il ne rigole pas le gars, entier, il nous envoie sa force pimentée, arrivant même à créer un peu d’échange avec les quelques spectateurs devant la scène. Il remerciera en fin de set, Aborted dont il arbore un joli T-Shirt, et Vader. Ambiance Brujera sur du death technique latino. Pour les quelques spectateurs, on aura passé un bon moment. LGMR : « Latino Groove Metal Rules !!!! ». et non LGR !

 

BLOODSHOT DAWN

 

Bloodshot Dawn

Les anglais de Bloodshot Dawn sont assez poseurs. Ils font quand à eux dans un Death technique estampillé 90’s avec de jolies interventions à la guitare réalisées par Doug Anderson mais très peu inspirées, manquant de réalisme. Assez statiques ils vont balancer une musique assez insipide. Le bassiste, Anthony Ridout  est en osmose totale avec sa basse qu’il n’aura pas quittée d’une semelle lorsqu’il s’exerce tout en tenant le stand de merchandising du groupe pendant le set de Fhobi. Ce qui est assez amusant c’est que pendant tout le show, le batteur Doug Anderson porte sur son bonnet la nouvelle caméra avec lesquels on peut faire du sport extrême. J’aimerai bien voir ce que la camera a filmé au dessus des fûts et à travers les cymbales.

 

Bloodshot Dawn

 


ADMIRION

Voila ce que je déteste chez certains musiciens : ce sont les chanteurs qui demandent à tout-va des Circles Pit, des Walls of Death quand leur musique « qui ne le vaut pas » n’arrive pas à faire bouger le public. On attend que cela se passe : pas de réaction : next... il est 20 h 40, allez une petite mousse ne sera pas de refus. Les italiens d’Admirion font dans un Metal technique soporifique. Le public est inerte pour le moment alors que le Forum s’est déjà bien rempli. Faut-il prendre une Grappa pour que ça décolle ?

 

Admirion

Ce côté electro metal dure encore, et Pedro redemande encore un nième Circle Pit en faisant le signe du bras d’un mouvement circulaire qui ne viendra jamais…non rien n’y fait…même en faisant le dur avec le pied sur le retour le poseur de la péninsule n’y arrivera pas. Il devrait plutôt demander une tournée générale…

 

Admirion

 

BONDED BY BLOOD

Une attitude nom de Dieu !!! Comme dirait le chroniqueur culinaire cerclé de lunette rouge et ronde. Et bien Bonded by Blood l’a naturellement ! Ils déboulent sur scène comme des morts de faim. Le chanteur, plus charismatique que lui tu meurs, les pieds nus, le T-Shirt Metal Church vintage. Une énergie incroyable. Grosse émotion !

 

Bonded by Blood

Ça blast à mort, ça trash, c’est ça l’attitude et les californiens l’ont dans le sang. Le public se déchaine et ne demande pas que le chanteur leur demande quoi que ce soit. Non l’alchimie et totale, ça slam, ça pogote, ça bouge dans tous les sens. La communion fait du bien, on peut dire que la soirée commence enfin. Chaque riff, chaque note vise là où ça fait mal. C’est incisif.

 

Bonded by Blood


 

Bonded by Blood

Pas besoin de demander un Circle Pit, car ici la tornade à déjà commencé, ça tourne vite et de plus en plus. Moi qui croyais qu’on avait inventé déjà tout les meilleurs riffs trash du monde avec Exodus, Testament, Megadeth et compagnie. Que nenni BbB en a plein les tiroirs et ça déborde. Le pied nu sur les retours, la tête incliné regardant le public dans les yeux, souriant jusqu’aux oreilles sous une tignasse épaisse, Mauro Gonzales en redemanda, visiblement super heureux d’être avec nous ce soir. Très expressif il vit chaque seconde de son set. Il trainera même avec le public après leur attaque en règle du Forum. Amis tourneurs faites les tourner !! Quand au guitariste (non pas Juan Juarez mais son remplaçant d'un soi), il nous balance des solos de toute beauté la tête au dessus du manche pour ne rien rater des accords réalisés sur sa 7 cordes.

 

Bonded by Blood

 

Bonded by Blood

 

ABORTED

Les belges ont leur public et vont rapidement atomiser la salle. Dans la salle, les frères Bukowski sont de la partie et ne vont pas hésiter en tant que fans à donner de leur personne en se lançant dans le Pit (enfin... surtout Julien !). Brutal, clair, le son tient toujours la route. Comme à son accoutumé, Sven "Svencho" de Caluwé se penche sur ses retours, n’hésitant pas à regarder le premier rang droit dans les yeux ou de fixer un photographe dans le blanc des yeux.

 

Aborted

Dès « Global Flatline » titre éponyme du dernier album dont le backdrop est hissé derrière la scène, les belges vont mettre le paquet sur leur dernier album. Sven sait faire chavirer une salle et s’en donne à cœur joie ce soir. Aborted, c’est du saccadé, de la violence avec des riffs acérés. Ça Mosh Pit dans la salle. Il échange beaucoup avec le public, en français bien sûr, et le public en redemande. Même lorsque certains plaisirs scatophiles sont mis en avant...

 

Aborted

Aborted ne fait pas dans la demi-mesure lorsqu’ils nous assènent leur brutal Grind Death Metal énergétique. Pour eux aussi : pas besoin de demander quoi que ce soit au public car ce dernier anticipe toute les demandes. Ça bouge dans le pit, les flaques de sueur et de bière font glisser les pogoteurs.

 

Aborted

 

VADER

Intro grandiloquente, fumigène sur scène qui nous empêche de voir à plus d’un mètre…les musiciens montent sur scène dans un nuage rouge. Peter a mis les bottes cloutées dont les lacets ne sont que des grosses chaines qui font le tour du pied. Metoool !!!

 

Vader

Vader vient pour nous faire des piqures de rappel concernant les albums Sothis (EP sur lequel il y a la reprise de « Black Sabbath » que l’on aura pas la chance d’écouter ce soir) et Back to the Blind entrecoupés de titres tirés de leur dernier album comme « Welcome To The Morbid Reich » et « Come And See My Sacrifice ». Ça tourne fort et c’est rondement bien mené. Les nouveaux musiciens (entre 2 et 3 ans de maison) font bien le job. La salle se vide un peu car il commence à se faire tard. Sur scène, Vader donne une impression de mur du son infranchissable. Les décibels vous transpercent comme le souffle d’un champignon atomique.

 

Vader


 

Vader

3 petites notes de "The Imperial March (Darth Vader's Theme)" à la fin de « Raining blood », leur désormais célèbre reprise de Slayer, et puis s’en vont. Un show à la fois sobre et carré, puissant et dantesque. Du grand art de combo expérimenté !
 

Vader

Il est tard, du givre s’est formé sur les voitures, il fait froid, Fucking February !

Les musiciens rentrent dans leur tourbus. Il faut gratter la petite pellicule de glace, cela crée des rails de poudre de neige, on dirait de la farine : c’est normal c’est la Chandeleur !…Rideau…

 

Lionel / Born 666

 

Photo : Lionel / Born 666 / © 2012
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements