1914 – Where Fear And Weapons Meet

Après Eschatology Of War en 2014 et le très bon The Blind Leading The Blind en 2018, voilà que les Ukrainiens de 1914 sont de retour avec un nouvel album intitulé Where Fear And Weapons Meet après avoir été recrutés il y a quelques mois dans le roster de la major Napalm Records

Autant dire tout de suite que ce nouvel effort de 1914 se pose d’emblée comme un disque charnière dans la carrière du groupe, dans la mesure où la signature chez Napalm Records va permettre aux Ukrainiens de passer à l’étape supérieure et de jouer dans la cour des grands. De fait, Where Fear And Weapons Meet a la lourde charge d’être un disque qui ratisse large… mais qui doit aussi garder la patte qui a permis à 1914 de sortir du lot. Un difficile équilibre ?

Après l’intro « War In », l’opener « FN .380 ACP#19074 » nous renvoie directement dans le Sarajevo de 1914 après l’assassinat de François-Ferdinand. Les Ukrainiens en profitent ainsi pour développer leur blackened death conceptuel autour de la Grande Guerre et de mettre en avant des ambiances épiques et plutôt bien ficelées. En effet, l’ensemble se veut véritablement brut de décoffrage sans pour autant se départir d’une atmosphère qui prend de s’installer (« Pillars of Fire (The Battle of Messines) », « Mit Gott für König und Vaterland »). De ce fait, on sent que 1914 a peaufiné ses morceaux à l’extrême afin de coller au mieux à son sujet et de dérouler des histoires réelles au travers de ses compositions. Ainsi, le groupe a décidé de raconter des évènements méconnus de la Grande Guerre par la petite lorgnette de l’Histoire en se basant sur le vécu des soldats (« Vimy Ridge (In Memory of Filip Konowal) », « And A Cross Now Marks His Place »). Et loin de partir dans une surenchère de violence, le groupe prend le parti de bien poser ses ambiances au souffle épique (« Corps d’autos-canons-mitrailleuses (A.C.M) », « Don’t Tread on Me (Harlem Hellfighters) ») avec des samples sonores d’époque ou des lectures de lettres. À ce titre, 1914 reste respectueux de l’histoire de ces hommes dans la fureur de la guerre et que son concept musical va bien au-delà d’une simple évocation de la Grande Guerre.

Musicalement très intéressant et remarquablement bien amené, notamment avec ces cuivres qui rappellent Sear Bliss, Where Fear And Weapons Meet dévoile aussi des textes racés qui méritent qu’on s’y attache. En effet, le groupe ne glorifie pas la guerre et la mort tout au long de l’album mais fustige l’absurdité du conflit. De plus, les Ukrainiens ont mis un point d’honneur à placer l’espoir en toile de fond de ces textes, dans la mesure où la plupart des soldats dont parlent les morceaux ont réussi à se sortir vivants des batailles relatées. Petite cerise sur le gâteau, 1914 a eu la bonne idée d’inviter ce bon vieux Nick Holmes sur le titre « And A Cross Now Marks His Place », et force est de constater que le vocaliste de Paradise Lost amène une réelle plus-value au morceau qui prend aux tripes. De même, Sasha Boole de Me And That Man (le side-project de Nergal de Behemoth) viendra jouer sur l’interlude « Coward ». Mine de rien, ces featurings sur Where Fear And Weapons Meet donnent un souffle nouveau et dévoilent de nouvelles facettes de 1914. En ce sens, ces petites nouveautés vont sans aucun doute permettre aux Ukrainiens d’élargir leur public sans pour autant vendre leur âme au Diable !

En définitive, Where Fear And Weapons Meet continue un peu sur la droite lignée de The Blind Leading The Blind mais dépasse son prédécesseur de la tête et des épaules en développant un blackened death aux accents doom, très pertinent et ô combien maîtrisé. On sent que les Ukrainiens ont eu les coudées franches avec ces nouvelles compositions qui présentent une facette sombre et classieuse de 1914. Le groupe est en parfaite adéquation avec la thématique de la Grande Guerre et met en avant des histoires peu connues de ce conflit où se mêlent peur, mort et espoir. Voilà un album de haute volée !

Tracklist Where Fear And Weapons Meet :

01. War In
02. FN .380 ACP#19074
03. Vimy Ridge (In Memory Of Filip Konowal)
04. Pillars Of Fire (The Battle of Messines)
05. Don’t Tread on Me (Harlem Hellfighters)
06. Coward
07. …And A Cross Now Marks His Place
08. Corps d’Autos-Canons-Mitrailleuses (A.C.M)
09. Mit Gott für König Und Vaterland
10. The Green Fields Of France
11. War Out

Sortie le 22 octobre 2021 chez Napalm Records

1914 where fear and weapons meet

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements