Pink Cream 69 – Ceremonial

Cela faisait longtemps que Pink Cream 69 n’avait plus sorti d’album. Il faut dire qu’une bonne partie de la formation était occcupée par des side-projects aussi passionnants que chronophage. Alors que le chanteur David Readman (ex-Adagio) était employé à enregistrer et à tourner avec Voodoo Circle, le bassiste Dennis Ward et le batteur Kosta Zafiriou ont été absorbé par le succès du premier album d’Unisonic, nouveau groupe dans lequel ont retrouve également Kai Hansen (Gamma Ray) et Michael Kiske (ex-Helloween). Kosta a d’ailleurs cédé sa place à Chris Schmidt pour l’enregistrement de ce Ceremonial sorti le 25 janvier chez Frontiers Records.

L’attente a donc été longue pour les fans du quintet Badois et les 6 ans qui les séparent du pétillant In10sity. Et autant le dire de suite, ce onzième opus n’est pas une franche réussite. Si les 3 premiers titres sont d’excellents morceaux de heavy rock, le reste ne convainc pas.

L’album débute par « Land of Confusion », un mid-tempo  doté d’une rythmique bien lourde et d’un refrain accrocheur. Vient ensuite l’énorme ‘’Wasted Years’’, de loin le meilleur morceau de l’album dont la structure et la mélodie ne sont pas sans rappeler le fameux « Breakthru » de Queen. Le trio d’ouverture se referme avec « Special » et son riff d’intro percutant, véritable démonstration d’écriture de Hard Rock mélodique.

Et ensuite ?… Dès la quatrième plage, la messe semble avoir été dite, « Find Your Soul » semble ne pas vouloir démarrer, et les suivants non plus d’ailleurs. Le principal défaut de cet album est de tourner en rond avec des plans et des refrains entendus mille fois ailleurs. C’est bien dommage car la qualité artistique de chaque musicien est bien là et la prod au-dessus du lot. Mais cet enchainement de mid-tempi insipides finit par décourager l’auditeur le plus indulgent. Seul le huitième titre, « Right From Wrong », tire son épingle du jeu  grâce à son refrain vraiment bien trouvé et à un David Readman très en voix.

 

4 titres à retenir seulement sur un opus qui en compte 12 , ça ne fait vraiment pas beaucoup! Il semble que les projets dans lesquels sont impliqués actuellement les membres de Pink Cream 69 leur pompe une grande part de leur énergie et que le résultat que nous avons sous les yeux aujourd’hui était prévisible. Pariant personnellement sur une montée en puissance d’Unisonic, il est à redouter que la situation ne s’améliore pas avec le temps et aboutisse à un inévitable changement de line-up. L’avenir le dira…

Ma note: 6.5/10

 

NOTE DE L'AUTEUR : 6 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements