Omnium Gatherum – Beyond

Nouvel opus pour les finlandais d’Omnium Gatherum. Beyond est le 6ème album studio de ce groupe que l’on peut appeler pionnier du death mélo ! Effectivement une première démo en 1997 et ils sont toujours là ! Cependant ils ont un son assez particulier et malgré leur ancienneté ils ne sont jamais vraiment parvenus à tenir la dragée haute devant des groupes comme Insomnium avec des débuts pourtant excellentissimes !

Cet album qu’ils viennent de nous pondre est différent des autres, on sent qu’ils sont dans une évolution hésitante.  Même si l’esprit nordique est toujours aussi présent à coup de grands barrés mélodieux, de double régulière et lourde, quelque chose a changé !

Où sont passés les riffs dévastateurs des premiers albums ? Où sont passés les rythmes chevaleresques nordiques comme sur « Deathwhite » de Spirits and August Light sorti en 2003 ?

Sur Beyond le son est saturé, les guitares s’essoufflent et pourtant avec un mixage plus soigneux certains passages en vaudraient largement le coup ! Mais quelle déception… Le rythme est presque toujours le même, d’ailleurs la batterie est un poil trop en retrait et trop fondue dans leur paysage musical. Pourtant les mélodies sont parfois magnifiques et les solos bien gérés, exemple sur « The Sonic Sign », mais la qualité du son pêche beaucoup trop !

Venons-en au chant… En fermant les yeux nous assistons, dans une ambiance paisible, à un égorgement de truie… Ca fracasse les mélodies, heureusement qu’il y’a un effet d’écho et de profondeur car ce genre de voix est vraiment facultatif sur ce style. On ne comprend rien, un cochon qui chante sur des ballades nordiques ça peut être envisagé mais avec un chanteur inspiré, là en l’occurrence…

Beyond n’offre pas le dynamisme ni l’efficacité d’un The Redshift. L’idée de base est pourtant intéressante, un album venteux et neigeux avec des ballades forestières… Oui mais voilà quand le son n’est pas à la hauteur pour un 6ème album studio, et bien c’est quitte ou double ! Les fans de death mélo se feront une idée personnelle…

Mis à part de bonnes mélodies elles restent classiques et peu innovantes, on ne retient pas grand chose. M’enfin soyons optimiste, l’album contient des recoins très intéressants quand le chant n’est pas présent. Dommage pour un groupe qui existe depuis 1996 et qui nous vient de Finlande mais rien n’empêche de continuer à prendre des baffes sur leurs premiers pas qui sont vraiment énormes !
 

NOTE DE L'AUTEUR : 4 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements