Odd Crew – Dark Matters (Part 1)

L’un des groupes les plus connus de la scène metal bulgare emprunte désormais le chemin de la maturité, en nourrissant des ambitions internationales avec ce nouvel opus mélodique, sans chant saturé, tutoyant des univers hard rock et donnant la part belle aux émotions et à la mélancolie.

Il s'agit déjà du sixième album d’Odd Crew, quartette originaire de Sofia formé il y a déjà deux décennies, rompu à l’exercice du live et jouissant d’une reconnaissance méritée dans son pays d’origine. Enregistré, mixé et masterisé par le groupe dans son propre studio (ButcherHouse Studio), Dark Matters (Part 1) marque par son intensité mais aussi par un certain parti-pris, celui de la retenue, du moins au niveau du chant, en filigrane sur l’album. Le groupe y explore des paysages et sonorités progressives, mettant en avant l’expression des émotions ainsi qu’une ambiance sombre et intrigante.

D’emblée, le chant s’impose comme une évidence, impressionnant de force et de clarté. Le vocaliste Vasko Raykov marque de son timbre envoûtant chaque minute de l’opus, seul ou en harmonies avec Vasil Parvanovski (guitare) et Martin Stoyanov (basse). Les amateurs de distorsion resteront sur leur faim, le groupe ayant choisi de décrire une ambiance sombre et écorchée exclusivement par la profondeur du chant clair. Cependant, loin de s'essouffler sur un seul et même registre, Odd Crew a pris soin de décliner des compositions variées et contrastées pour mettre en valeur ces mélodies et l’interprétation vocale inspirée.

En témoignent deux pépites, sur lesquelles le groupe tout entier signe une performance remarquable de variété et de maîtrise. Le single "Morning Lights", d’abord, donne la part belle à la guitare, dotée d’un écho old school dans l’intro, survitaminée dans un riff lourd par la suite, et marquant enfin le retour au calme par un solo aussi virtuose que pacificateur exécuté dans une partie lente. La section rythmique de Odd Crew se distingue aussi, posant un groove irrésistible accompagnant au mieux la mélodie portée par le chant, les chœurs, et quelques lignes de synthé. L’attaque se fait plus dure et la rythmique plus moderne dans l’énorme "The Moment", glissant de la puissance à des temps mélancoliques et profonds délivrés par l’excellent vocaliste.

Difficile de passer à côté de la production soignée qui met en avant tous les instruments, notamment cette belle basse dansante, omniprésente et bondissante s’accordant souvent avec le chant pour un effet intense, que ce soit sur le rythmé et plus rugueux "Faith Beneath Me", ou sur les sonorités sombres et le groove imparable de "Wasted Days". La puissance n’est pas en reste, et Odd Crew régale avec "Walk A Mile" : du heavy et de l’intense y tutoient un passage proggy impressionnant sur lequel basse et les guitares résonnent de tous côtés.

Malgré certaines variations, Dark Matters (Part 1) n’échappe toutefois pas à un certain effet répétitif , notamment dans sa deuxième partie. Les instrumentations sont assez variées mais l’approche mélodique, assez lente, peut sembler redondante. Un bel équilibre est néanmoins trouvé entre la tendance plus contemplative de la force émotionnelle du chant, et un certain sentiment d’urgence, voire une puissance rageuse portée par les riffs et la rythmique énergique. Ainsi, le phrasé vibrant et grave du chant est souvent pondéré par une grosse rythmique bien groovy et de solides lignes de guitares ("Farewell"), et de lentes intros rock atmo se muent (peut-être un peu tard) en riffing survolté heavy à souhait (comme dans la transition à 4:30 de "Desert Skies").

En choisissant le langage de la mélancolie et d'une (relative) lenteur pour leur entreprise de séduction hors de leurs frontières, les Bulgares prennent un risque, mais imposent une identité unique en trouvant de la force dans la profondeur et en démontrant une maturité et une maîtrise impressionnantes. La force mélodique de Dark Matters (Part 1) en fait un album teinté hard rock aussi marquant que convaincant, quoique singulier dans la discographie d'Odd Crew.

Dark Matters (Part 1) tracklist :

1. Morning Lights (7:37)
2. Faith Beneath Me (5:31)
3. The Moment (6:01)
4. Wasted Days (4:30)
5. In Your Brain (7:36)
6. Walk A Mile (6:30)
7. Farewell (6:44)
8. Desert Skies (7:57)

Sortie le 27 mai 2022 via Drakkar Entertainment.

Odd_Crew_Dark_Matters_Part_I

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements