Burning Heads au Hellfest 2022 : Un concert brûlant

Burning Heads - Week-end 1 - Main Stage 1 - Vendredi  17 juin - 13h35

Alors que la canicule s'abattait sur Clisson, les vétérans punk français de Burning Heads foulaient la Main Stage 1 pour un concert surchauffé dans tous les sens du terme.

Les débuts d'après-midi sont souvent compliqués dans le festival de l'enfer. En effet, le public est loin d'être au complet et le soleil écrase déjà tout sur son passage. Il y a tout de même un peu de monde devant la Main Stage 1, la scène principale du Hellfest. En attendant Burning Heads, Ego Kill Talent finit son show sur la scène voisine et le public se fait soigneusement arroser au jet d'eau, canicule oblige.

Les cinq Orléanais de Burning Heads entrent en scène, lunettes de soleil vissées sur les yeux pour le chanteur Fra. Ils attaquent un morceau très rapide, typiquement punk, "Pharmageddon", issu du tout récent Torches Of Freedom, qui met directement dans l'ambiance. Le public bouge un peu, et alors qu'un deuxième titre,  "All Set to Glow", un peu plus lourd, attaque, un mini pogo se forme.

Le groupe déroule un punk rock à l'ancienne, tendance punk mélo et skate punk, sans ornements superflus et très efficace, avec une majorité de morceaux rapides, dont six du nouvel album, des chœurs punks semi-criés caractéristiques, des riffs incisifs et une batterie qui galope à toute allure.

"Bonsoir, lance le chanteur a la fin du troisième morceau, avant d'ironiser "le gars trop habitué à jouer le soir. Ça va ?". La foule répond présente, le pogo s'agrandit, un circle pit finit par se former sur un morceau ultra enjoué pendant que des slammeurs apparaissent.

"On est très contents d'être avec vous aujourd'hui après un long moment sans concert, ça fait vraiment plaisir", assure Fra. Et c'est palpable : les musiciens bougent beaucoup, surtout le chanteur et le bassiste JB qui sautent dans tous les sens. Le quintette à vraiment l'air enthousiaste, malgré un son pas vraiment optimal.

Dans la dernière partie du set, le chanteur introduit "un morceau idéal pour cette chaleur, au rythme chaloupé, 'Fear'". Le terme chaloupé définit en effet très bien le morceau, avec un effet sur la voix aux accents très reggae. La fin du set repart sur des morceaux enragés, et se conclut à cent à l'heure comme il avait commencé, avec plus de quinze morceaux joués en quarante minutes.

Setlist

Pharmageddon
All Set to Glow
Endless Loop (In My Head)
Little Bird
Fine
C.O.L.L.A.P.S.E.
Break Me Down
Fear
Few Words
Wrong Direction
Reaction
Gwardeath & Nasty
Angry Sometimes
Uphill Struggle (Adhesive cover)
Super Modern World

Photos : Florentine Pautet. Reproduction interdite sans l'autorisation de la photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements