Danko Jones au Hellfest 2022 : Une éclaircie rock et du show sur la Mainstage

Danko Jones - Week-end 2 – Vendredi 17 juin – Mainstage 2 – 15h20

Alors que la journée a commencé par de la pluie, une éclaircie est soudainement apparue dans le ciel pour le set de Danko Jones. De quoi profiter pleinement du rockeur showman canadien. Il faut dire qu’en plus de délivrer un rock ultra efficace, Danko Jones sait faire le show avec le public, de quoi passer assurément un bon moment. D’ailleurs ça faisait neuf ans qu’on ne l’avait pas vu fouler les planches du festival de Clisson. Son grand retour, c'est bien maintenant !

Soleil retrouvé, c’est donc progressivement que le public revient face à la Mainstage 2 pour observer la performance de Danko Jones. La recette du Canadien, des riffs ultra efficaces et très dansants. D’ailleurs, malgré un nouvel EP en 2022 et un album en 2021, sa setlist est surtout constituée de grands classiques, pour notre plus grand plaisir. Dès le début, on peut écouter des titres comme « I Gotta Rock » ou « I’m in a Band », des tubes dansants super entêtants. Les paroles ne sont pas forcément très élaborées, mais l’essentiel c’est surtout de profiter du show sans se prendre la tête. D’ailleurs Danko Jones le dit lui-même. Qu’il soit sur un festival rock ou metal, ça n’importe que peu. Danko veut « faire du rock ». Et même si la guitare n’est pas accordée, « on s’en fiche ».  Du rock très instinctif somme toute.

Danko Jones

On voit d’ailleurs que c’est bien le guitariste et chanteur canadien qui prend tout l’espace sur scène, au détriment des autres musiciens. Même si Danko leur donnera leur moment de gloire sur la fin. Le personnage en lui-même est un vrai spectacle. Entre chaque morceau le Canadien fait preuve de spontanéité. Par exemple, il annonce : « J’ai oublié le nom du prochain morceau, désolé je dois regarder ma feuille ». Et il n’hésite pas à faire des vannes bien placées en s’adressant aux photographes : « Les gars, la photo à un million d’euros, c’était sur le morceau précédent, pourquoi vous-êtes encore là ? ». Que ce soit dans le show ou entre les morceaux, le sourire est donc bien présent dans le public.

On peut d’ailleurs souligner la qualité du son qui met très bien en avant les riffs de guitare. Le son la guitare Hagstrom blanche de Danko Jones est donc de très bonne qualité. Notamment sur les très bonnes chansons « First Date » ou « Had enough », le public ne fait qu’en redemander.

Bassiste - Danko Jones

On ne voit d’ailleurs pas le temps passer, et malheureusement quelques gouttes commencent à refaire leur apparition. Mais l’averse attendra, car Danko Jones continue son show avec des répliques cultes en appelant le public à « montrer à l’autre Mainstage qu’ils sont en train de rater le concert de l’année ». On se demande même si Danko n’a même pas un peu consommé de substances pas très légales lorsque sur les derniers morceaux il sort la réplique suivante en anglais : « It’s been two years and a half we have been playing with our dicks, it’s time to rock 'n' roll now ». Un concert de folie jusqu’au bout donc, alors que le groupe termine sur ses tubes "My Little RnR" et "Lovercall". Encore un set qui est bien passé trop vite !

Danko Jones

Setlist

SaturdayI Gotta Rock
I Gotta Rock

I'm in a Band
Lipstick City
First Date
You Are My Woman
Had Enough
My Little RnR
Lovercall

Crédits Photos : Lilgoth Live Picture
Reproduction interdite sans l'autorisation de la photographe. 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements