SOEN au Hellfest 2022 : Un voyage de metal progressif en toute sobriété

SOEN – Week-end 1 – Samedi 18 juin – Mainstage 2 – 14h20

Alors que le concert de SOEN était initialement prévu la veille, on a donc bien le droit aujourd’hui d'assister à la prestation du groupe de metal progressif suédois. D’ailleurs, le groupe l’annonce d’entrée, leur nom se prononce « Soèn »(pour les curieux). On a d’autant plus hâte de les entendre que c’est l'une des premières fois que le combo se produit dans le cadre de la promotion de son dernier album Imperial. De nombreuses dates françaises ayant été reportées d’un an à cet automne 2022 du fait des conditions sanitaires. Récit d’un concert qui a fait planer la Mainstage 2 sous la chaleur.

Vendredi ou samedi, ça ne fait finalement pas tant de différence. La canicule  reste à ce moment de la journée toujours très présente. Et les lances à incendies sont de sortie pour asperger le public à souhait. On regrette d’ailleurs que cela ait été le cas pendant toute la longueur du set, alors que la musique de SOEN s’écoute plutôt de manière contemplative. Le fait de ne pas trop bouger et d’être arrosé, n’est donc pas forcément plaisant. Même s’il faut l’avouer, c’est peut-être vital pour les organismes, tant il fait chaud à cette heure.

Soen Singer HF2022

Du côté du show, il faut bien admettre que le groupe reste dans la sobriété du début à la fin. Pas de décor, ni de fioritures. En arrière-plan de la scène le nom du groupe en lettres capitales, et le reste n’est que musique. Car l’expérience de SOEN se veut avant tout musicale, tel un voyage auditif prog de 40 minutes. Même si on aurait peut-être imaginé des animations autour du serpent, l’animal de l’artwork du dernier album Imperial. Ce dernier apparait d’ailleurs dans le clip de la première chanson de très bonne facture "Monarch". Une parfaite entrée en matière pour les Suédois, donc. D’emblée on observe une véritable harmonie entre de gros riffs de guitare prog et des parties mélodiques plus typées ballades.

Sur le très bon "Deceiver", ou encore le morceau "Martyrs", on se rend d’ailleurs compte encore plus de l’importance de la voix de Joel Ekelöf. Le frontman, s’il reste discret et très sobre, apporte véritablement à la touche SOEN. Sa voix est très juste, posée et souvent mélancolique pour apporter de l’émotion à la performance. Joel monte parfois, mais n’en fait jamais trop. De même les interventions avec le public sont faites avec parcimonie, pour rester dans la musique. Tout est carré, à l’image des autres musiciens, aussi tous de noir vêtus.

SOEN guitariste HF2022

Du côté des musiciens, on ressent véritablement que la technique n’est pas une fin en soi, et cela même avec des musiciens de grande qualité. Comment ne pas évoquer d’abord le guitariste Cody Lee Ford, le musicien certainement mis le plus en avant sur scène, et qui apporte une vraie signature aérienne à la guitare. On ressent dans son jeu une certaine douceur, malgré de gross riffs progressifs. On peut également penser au batteur Martin Lopez, ancien d’Opeth, qui est finalement le plus réservé et le plus en retrait sur scène. Pourtant c’est bien lui la tête pensante du groupe. Et si on s’arrête sur la batterie quelques instants, on apprécie la complexité des rythmes et les variations de ces derniers sur certains morceaux. C’est le cas notamment sur le titre "Antagonist". On sent que Martin se fait véritablement plaisir sur les transitions.

Cette chanson est d’ailleurs très engagée. C’est le moment de se révolter avec des paroles fortes et le "Fire up your guns !", repris avec conviction par Joel et le public. De l’engagement, le groupe peut également en témoigner avec son bassiste ukrainien, Oleksii Zlatoyar qui arbore en fin de show un drapeau ukrainien, resté sur le côté de la scène depuis le début du set.

SOEN Singer

On aura noté que sur les premières chansons, le mix semble avoir mis trop en avant la batterie, avant finalement d’être plus équilibré. Le show se termine par "Lotus", ballade tirée de leur album de 2019. Elle comporte d’ailleurs un long solo très mélodique qui passe très bien à la fin. Un choix qui se distingue de la plupart des autres sets joués sur le festival. Mais on ne va pas bouder notre plaisir pour autant. Encore une fois, SOEN a délivré une véritable expérience musicale en live, et on a hâte de les revoir dans une configuration plus intimiste.

Bass player SOEN
SOEN guitarist HF2022

Setlist (partielle)

Monarch
Deceiver
Martyrs
Antagonist
Lotus

Crédits Photos : Hasna Ben Brahim
Reproduction interdite sans l'autorisation de la photographe. 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements