Henrik Ohlsson, batteur de Scar Symmetry (2008)

Dans le cadre de la sortie imminente (dans 2 semaines, le 20 juin 2008) du nouvel album de Scar Symmetry, Holographic Universe, et grâce au partenariat entre La Housse à Gratte et le label Nuclear Blast, j’ai réalisé l’interview du batteur des suédois de Scar Symmetry, Henrik Ohlsson, afin d’obtenir quelques précisions et détails concernant ce nouvel opus tout en sondant l’état d’esprit actuel du groupe.

16 questions (+ une introduction et une conclusion) et autant de réponses de la part d’un Henrik très bon client et précis dans ses propos. Je le remercie d’ailleurs pour sa disponibilité et sa gentillesse.

Je vous laisse désormais découvrir cette interview, ci-dessous et en intégralité.

————————————-


1/ Bonjour Henrik. Tout d’abord merci d’accepter cette interview avec La Grosse Radio et son émission metal La Housse à Gratte !

Merci à vous !


2/ Pour ceux qui ne connaissent pas encore le groupe, peux-tu nous présenter Scar Symmetry en quelques mots ?

Le groupe a vu le jour en 2004 lorsque nous nous sommes rencontrés dans le studio de Jonas, le « Black Lounge ». Jonas nous a en quelque sorte choisi l’un après l’autre alors que nous enregistrions avec nos autres formations.  En ce qui me concerne par exemple, il m’a demandé si je voulais former Scar Symmetry avec lui alors que j’étais en enregistrement avec mon autre groupe Altered Aeon. J’ai répondu « bien sûr » et ce fut le début de l’aventure. En avril 2004, nous avons enregistré une première démo sous le titre de Seeds of Rebellion puis nous avons signé avec le label Cold Records qui a ainsi sorti le premier album Symmetric in Design en 2005. On a ensuite fait quelques concerts pour défendre l’album puis nous avons quitté Cold Records pour signer un contrat avec le label Nuclear Blast. Le second album Pitch Black Progress est sorti en 2006 et nous avons immédiatement démarré une tournée pour défendre l’album : deux tournées en Europe et deux aux Etats-Unis ainsi que plusieurs festivals lors de ces deux dernières années. Puis, nous avons débuté l’enregistrement du troisième album, Holographic Universe, qui sortira le 20 juin prochain.

Sinon, les gens ont tendance à nous cataloguer comme un groupe de metal death mélodique, mais je pense que nous avons des influences qui ne correspondent pas tout à fait à ce genre : le heavy metal des années 80 et un côté progressif qui sont d’importantes composantes de notre musique.


3/ Comment est-ce que les membres du groupes se sentent actuellement ? L’excitation monte-t-elle avant la sortie de ce 3ème album ?

On se sent vraiment bien ! Cela fait des semaines que nous comptons les jours et nous voici de plus en plus proche du jour J. On a vraiment hâte que l’album sorte !


4/ A propos de Holographic Universe, votre nouvel album, peux-tu décrire le processus d’écriture de l’album, bref tout ce qui concerne la musique, les mélodies ou les paroles ?

En fait, nous suivons toujours un peu la même formule. Jonas et Per écrivent la musique, Christian crée les mélodies vocales puis j’écris les paroles. Toujours dans cet ordre. Puis nous échangeons des fichiers via Internet, nous assemblons les différentes pièces du puzzle durant quelques semaines avant d’entrer en studio. Une fois réunis en studio, nous modifions certaines petites choses sur chaque chanson et nous approfondissons quelques expérimentations sur les arrangements synthés par exemple, etc. !


5/ Est-ce qu’un « thème commun » réunit les différentes chansons de l’album ? En d’autres termes, est-ce un concept album ?

Un concept assez complexe se cache derrière le titre même de l’album puisqu’il relie la physique quantique et la philosophie orientale. Le principal message derrière tout ça est que la nouvelle science arrive aux mêmes conclusions que celles des philosophes plusieurs millénaires auparavant : il n’y a pas de « matière » en tant que telle, seulement de l’énergie ! L’histoire est également une continuation du thème abordé dans Pitch Black Progress, puisque ce précédent album traitait d’une population mondiale asservie par un gouvernement mondial contrôlant leurs faits et gestes. Sur Holographic Universe, la population terrestre réalise enfin que nous ne pouvons pas croire en un tel gouvernement, que nous sommes libre de de penser ce que nous voulons. Et que tout ce que nous voyons et imaginons au plus profond de notre esprit peut se matérialiser, peu importe ce que nous décidons de voir !


6/ Quelques mots sur les deux chansons « Ghost Prototype » ? Y aura-t-il des parties III ou IV (voire plus) sur les prochains albums ?

Les deux parties de « Ghost Prototype » sont une directe continuation du thème principal de Pitch Black Progresss. Dans la première partie, l’humanité commence à se réveiller et opte pour une nouvelle vision du monde. Dans la deuxième partie, le gouvernement mondial qui nous contrôle depuis des centaines d’années est enfin renversé. Je ne pense pas écrire plus de parties à ce sujet, du moins ce n’est pas prévu pour le moment… mais qui sait ?

 


7/ L’une des principales signatures de Scar Symmetry est l’alternance entre chants clairs et chants death. Comment avez-vous travaillé sur « l’équilibre » entre les deux ? Est-ce ce travail a été différent sur le nouvel album comparé aux précédents ?

Christian a opté pour plus de chants clairs cette fois-ci, on lui a laissé choisir quand et à quel moment il allait utiliser telle ou telle voix. Nous n’avions pas spécialement prévu de faire plus de voix claires sur cet album, c’est venu naturellement. C’est un peu une habitude chez Scar Symmetry : nous ne prévoyons pas spécialement certaines choses, elles arrivent d’elles-mêmes ! Peut-être parce que c’est la manière la plus naturelle et logique de travailler ? En tout cas, Christian a eu un total contrôle sur le chant utilisé dans Holographic Universe, il a globalement tout prévu et arrangé dans sa tête.


8/ Quelles sont les principales différences entre Holographic Universe et les deux précédents opus ? Comment décrirais-tu l’évolution du groupe avec ce nouvel album ?

Je pense que nous avons pas mal évolué au niveau des éléments progressifs et du côté accrocheur de certains morceaux, tout en conservant notre identité et le son que nous avons développé dans les deux premiers albums. Le plus grande différence avec les précédents albums est que nous avons fait énormément de concerts avant d’enregistrer ce nouvel album ; contrairement à la période entre les deux premiers opus où nous n’avions pas beaucoup d’expérience en live, nous n’étions pas trop habitués à jouer ensemble. Tout est différent aujourd’hui et, lorsque nous sommes entrés en studio pour l’enregistrement de Holographic Universe, nous étions plus expérimentés et plus mûrs en tant que groupe.

Avec le premier album (Symmetric in Design), nous avons établi les bases de notre son puis nous l’avons affiné sur Pitch Black Progess. Sur Holographic Universe, vous pouvez entendre une grosse évolution dans la conception et l’écriture même des titres – car nous évoluons naturellement dans ce sens – mais également dans l’unité et l’expérience qui fait de nous une formation plus orientée vers le live.


9/ A en croire les différents trailers (disponibles sur Youtube entre autres), vous avez l’air de bien vous être amusés lors de l’enregistrement ! Malgré tout cela, y a t-il eu quelques moments difficiles ou de troubles durant cette période ?

En effet, on essaye toujours de plaisanter et de faire quelques blagues entre les prises… ça rend l’expérience plus drôle ! Nous sommes toujours très concentrés quand nous enregistrons mais, lorsque ce n’est pas le cas, on se détend un peu comme vous pouvez le voir sur les vidéos. Personnellement je pense que ça a été l’enregistrement le plus fun et le plus inspiré de l’histoire de Scar Symmetry ! J’ai ressenti cette inspiration du début à la fin. A part ça, bien sûr qu’il y a parfois eu des débats d’opinions entre les membres pendant cette période, mais au final nous sommes tous très heureux du résultat final !


10/ Quels sont vos groupes de metal préférés ?

Nous en avons beaucoup ! Personnellement, je suis un grand fan de KISS. J’adore également des groupes tels que WASP, Judas Priest, Necrophagist, Morbid Angel, King Diamond ou Testament. Mais chacun d’entre nous a ses favoris au sein de Scar Symmetry. Pour en nommer quelques uns, certains de mes camarades aiment Scorpions, Spawn of Possession, Symphony X, Slayer et euh… Judas Priest, King Diamond et Testament eux aussi ! Héhé !


11/ Avez-vous quelques rêves « fous » de concerts ou tournées avec quelques groupes légendaires ?

Personnellement ça ne me dérangerait pas de faire les premières parties de groupes de légende tels que KISS ou Judas Priest !


12/ Outre le metal, quelles sont tes principales influences musicales ?

J’écoute du jazz fusion, du rock n’ roll, de la musique triste et mélancolique mais aussi tout ce qui est progressif.


14/ Connais-tu bien la scène metal française et quelques uns de ses groupes ? Quelle opinion as-tu sur le metal en France ?

Je me souviens de Massacra, mais je pense qu’ils ont dû splitter depuis le temps ! J’ai beaucoup aimé Symbyosis il y a quelques temps, mais je ne suis pas sûr qu’ils tournent encore aujourd’hui. Il y a pas mal de groupes français mais je ne suis jamais certain de savoir d’où viennent tous les groupes que j’écoute donc bon… je préfère ne pas dire de bêtises ! Le metal a l’air d’avoir une place importante en France, il y a beaucoup de fans et une excellente culture metal.


15/ Quels sont désormais vos projets de tournée ? Y aura-t-il des concerts prévus en France ?

Nous débuterons sûrement une tournée en Europe aux alentours du mois de septembre ou pas loin, rien n’est encore totalement établi. Mais il est fort probable que nous passeront faire quelques shows en France !


16/ Le téléchargement illégal est un sujet d’actualité ici en France. Quelle est ton opinion à ce sujet ?

Tout le monde le fait et personne ne peut l’arrêter ! En fait, je pense que c’est une bonne chose pour les petits groupes car ils parviennent à attirer beaucoup plus de personnes par le biais du téléchargement. Et au final, il semble qu’une bonne partie des téléchargeurs achètent encore des albums, même s’ils sont plus sélectifs et n’achètent que ce qu’ils ont vraiment adoré. Bien sûr, ça serait sympa de stopper ce phénomène, mais ça n’arrivera pas. Nous devons donc nous y habituer et espérer que les gens supportent leurs groupes préférés malgré le fait que n’importe qui puisse « voler » des albums s’il le désire…


17/ Quelques derniers mots pour les fans français du groupe ?

Un grand bonjour à tous les fans français de Scar Symmetry ! Votre soutien est vraiment très apprécié par le groupe et nous avons un immense respect pour vous. Nous allons enregistrer un clip video de la chanson « Morphogenesis » en Finlande ce week-end. A très bientôt, en espérant vous voir lors de notre tournée !


18/ Merci beaucoup d’avoir accepté cette interview, bonne chance pour l’album et les mois à venir !

Merci et bonne chance à vous également !

————————————-

Rappel de la tracklist de Holographic Universe à paraître le 20 juin 2008 chez Nuclear Blast :

1. Morphogenesis
2. Timewave Zero
3. Quantumleaper
4. Artificial Sun Projection
5. The Missing Coordinates
6. Ghost Prototype I (Measurement of Thought)
7. Fear Catalyst
8. Trapezoid
9. Prism and Gate
10. Holographic Universe
11. The Three-Dimensional Shadow
12. Ghost Prototype II (Deus Ex Machina)


Rappel du line-up de Scar Symmetry :

Christian Älvestam – Chant
Henrik Ohlsson – Batterie
Jonas Kjellgren – Guitare
Kenneth Seil – Basse
Per Nilsson – Guitare


Site officiel de Scar Symmetry
MySpace de Scar Symmetry



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements