Point Mort au Hellfest 2022 : la claque matinale

Point Mort - Week-end 1 - Valley - Samedi 18 juin - 10h30

Placé en ouverture de la Valley ce samedi 18 juin, le set de Point Mort était un de ceux qu'il ne fallait pas louper sur le premier week-end. Intense, puissant et déchirant, récit d'un concert matinal qui a rassemblé nettement plus de monde que d'habitude.

Les habitués de la terre clissonnaise le savent bien, il n'y a pas souvent foule devant les scènes pour les tout premiers concerts, ceux du matin à 10h30. En particulier passé le premier jour, lorsque la majorité des festivaliers a déjà pris son pied sur une des têtes d'affiche le soir / fait la bringue jusqu'au bout de la nuit au Metal Corner ou au Macumba / trop bu et plus si affinités. Si ce n'est tout ça en même temps ! Ce samedi a clairement une saveur particulière, car pour Point Mort, venu ouvrir la Valley ce samedi 18 juin, le public est présent, bien présent !

Rapidement, remettons l'église au centre de l'horloge. Enfin, l'horloge au centre du village, bref. On attend avec impatience la formation de post hardcore ce matin, tant l'album Pointless... nous avait scotché. La puissance du combo en live nous invitait la veille à chaudement conseiller le lever matinal pour venir découvrir Point Mort à quelques valeureux néophytes. Certes, dormir c'est important, mais ce genre d'expérience mérite bien de consentir à un effort sur son confort.

En tout début de set, la tente est relativement bien remplie, on sent déjà que les curieux sont nombreux ce matin à être venus découvrir ce qui va se tramer ici. Sur la scène, les bâtons d'encens (doublés par rapport aux configurations en salle plus classiques du groupe) se consument mais le parfum n'ira pas beaucoup plus loin que les premiers rangs. Alors que l'on pouvait s'attendre à ce que Point Mort attaque directement avec du puissant et énergique, pour le Hellfest et en considérant le temps de set réduit de seulement 30 minutes, il n'en est rien. C'est avec l'ambitieux "Olympe..." que le groupe démarre. Titre à l'attaque très soft, c'est un choix ambitieux pour ouvrir le concert ! Comme le confirmera ensuite le groupe dans une interview bientôt disponible, Point Mort décide d'offrir au public du festival le même type de set qu'en salle, en format raccourci. Bien sûr, "Olympe..." ne reste pas très longtemps dans ce registre doux et on navigue entre plusieurs eaux, au gré du chant de Sam, clair par moments, souvent hurlé. Les frissons sont déjà là, et le crescendo nous promet beaucoup.

"In Cold Blood : A Warmer Heart..." arrive, et avec lui la mandale sans répit que l'on imaginait en début de set. Le public se lâche. À ce stade la Valley est très remplie, probablement comme jamais auparavant pour un concert de 10h30. On s'en doute, la chaleur d'ores et déjà caniculaire une fois le pied mis en dehors de la tente n'y est pas totalement extérieure, mais nier le talent du groupe serait une grave erreur. Au niveau technique, tout est maîtrisé et le feeling transmis dans les textes par Sam est intense. Quel plaisir de voir le lovecore de la formation faire autant d'adeptes ! Au moment de remercier toute l'organisation et tous les bénévoles, la vocaliste rajoute : "C'est immense, on n'aurait jamais imaginé que vous alliez être aussi nombreux".

Mais il est déjà temps d'attaquer le tout dernier titre du set, et il ne pouvait y en avoir qu'un : "Précision Chaos". Alors que les deux premiers titres opéraient une montée en intensité, Point Mort nous fait redescendre dans la longue introduction du morceau. Le thème est lourd mais sa lente progression est un indice. On sent que quelque chose se prépare, que petit à petit tout est en train de monter, de s'accorder pour une explosion qui s'annonce intense. Lorsque la voix monte en grade, les derniers qui résistaient encore entrent dans la transe. Une dernière excursion dans les terrains du post hardcore agressif à base de blast beats, et c'est le final, intense. Interprété avec une émotion telle qu'elle ferait s'hérisser les poils et s'humidifier les yeux de tous, même des plus insensibles. Les fameux valeureux néophytes, devenus amateurs après ce concert matinal, sont unanimes : qu'est-ce que c'était bien !

Setlist

Olympe...
In Cold Blood : A Warmer Heart...
Précision Chaos

 

Crédits photos : Jessica Salitra
Toute reproduction interdite



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements