Blues Pills au Hellfest 2022 : Une pause blues rock à la ABBA

Blues Pills - Week-end 2 – Vendredi 24 juin – Mainstage 2 – 13h45

Ce Hellfest est décidément toujours plus ouvert musicalement. En effet, il n’est pas rare d’écouter sur le festival des groupes plutôt orientés rock que metal. De quoi déstabiliser les habitués, mais aussi ouvrir la programmation vers d’autres horizons. Parmi les groupes les moins metal du week-end, Blues Pills fait figure de favoris avec The Last Internationale qui s’était produit la veille. Une bonne opportunité de mettre en valeur des artistes féminines. En outre, les Suédois forment un groupe idéal pour faire une pause musicale entre des sets plus agressifs. Et ça tombe bien, car on y était pour vous en parler.

Sur scène, ce n’est pas la chanteuse mainstream de pop Lara Larsson, mais bien Elin Larsson qui est aux commandes. Avec sa tenue moulante rouge, impossible de rater le clin d’œil à l’univers d’ABBA. La chanteuse avait d’ailleurs commencé à préparer le public en leur lançant des signes au public avant même le début du set.

D’ailleurs ce côté pop rock voire soul de certaines chansons est aussi très perceptible dès les premiers titres joués par le combo. Comme sur "Proud Woman", la première chanson du concert. Un titre qui permet aussi à la chanteuse de mettre en valeur son engagement pour la cause féministe.

Blues Pills Hellfest

Néanmoins, Blues Pills délivre une performance avec pas mal de variété. Sur "Low Road", ou "Kiss My Past Good Bye" on ressent cette fois plus une influence rock psychédélique avec du bon effet wah-wah de la part du guitariste Zach Anderson. Le groupe joue d’ailleurs avec des amplis de faible puissance. Ce qui restitue un son rock plus chaleureux en poussant les lampes de leurs amplis à leur paroxysme (jusqu’à les faire griller). Du reste, on avait pu voir le même type de configuration pour les guitares de Tyler Bryant & The Shakedown la veille.

Blues Pills Hellfest 2022
Blues pills

Mais ce qui fait que ce groupe ne joue pas sous la Valley, mais sur la Mainstage, c’est bien la touche soul de la chanteuse. Une signature vocale toujours présente qui rend la musique du groupe très accessible, planante et festive.

A noter que les quatre premiers morceaux sont tirés dernier album du combo, Holy Moly. Le groupe poursuivra jusqu’à la fin par ses classiques comme l’incontournable classique "High Class Woman" et des chansons moins récentes. Le groupe interprète notamment la pépite "Black Smoke", un de leurs premiers morceaux. Du pur rock'n’roll à l’ancienne.

Il faut dire que la chanteuse occupe très bien l’espace et l’attention des spectateurs. Ce qui forcément met un peu en arrière-plan la performance des musiciens. Remarquons notamment le côté très relâché du batteur du groupe André Kvarnström. Elin continue par ailleurs de faire le show jusqu’au bout en allant interagir et chanter avec le public sur "Bye Bye Birdy". La foule reprend d'ailleurs ces mots en chœur. Une grosse ambiance devant la scène !

Et c’est d’ailleurs déjà le moment de se dire au revoir sur le dernier morceau "Devil Man". Car oui, la pause rock une fois achevée, il est temps de retourner en enfer pour des concerts plus métalliques.

Setlist

Proud Woman
Low Road
Kiss My Past Goodbye
Dust
Black Smoke
High Class Woman
Bye Bye Birdy
Devil Man

Crédits Photos : Romain - Liability Webzine
Reproduction interdite sans l'autorisation du photographe. 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements