TEMPT au Hellfest 2022 : l’avenir du rock ‘n’roll ?

Tempt - Week-end 1 – Dimanche 19 juin – MainStage 2 – 11h40

Enfin un temps plus clément pour ce dimanche du premierweek-end, et quoi de mieux pour commencer la journée qu’une dose de hard-rock. Devant la mainstage, les jeunes Américains de TEMPT sont qualifiés comme étant le futur du rock. Qu’à cela ne tienne, nous allons bien voir ça.

Ce qui marque d’entrée de jeu, c’est bien l’âge des membres du groupe. On a bien devant nous avec certitude le groupe le plus jeune de tout le festival. Ce qui fait forcément du bien quand on sait que le sujet du renouvellement des groupes est sur la table de la programmation des festivals rock et metal.

TEMPT HF2022

Mais là, les jeunes de TEMPT semblent tout droit sortis du lycée, et s’affichent même avec une image un peu comédie musicale de Disney. Les tenues des musiciens sont d’ailleurs assez surprenantes : le bassiste porte une veste de costume, alors que le chanteur porte un pantalon de survêtement et une veste bleu marine assez brillante. En écoutant "Paralyzed", ou "Use it or Lose it", on a l’impression d’écouter du hard-rock des années 80/90 à la Kiss ou Def Leppard. Mais ici, on met un peu plus de dynamisme et des jeunes à la place.

Pour autant, le show est extrêmement plaisant et les musiciens débordent d’énergie. Mention spéciale notamment au bassiste hyper barré Chris Gooden. Le chanteur Zach Allen lui, a l’air un peu déphasé lorsqu’il sort un « Good Night »...  Avant de se rendre compte qu’on n’a même pas dépassé la pause déjeuner. Un moment plein de spontanéité qui nous fait quand même bien rire.

D’ailleurs contre toute attente, le groupe finit son set par le tube repris de Queen, « We Will Rock You ». Et le résultat est plutôt réjouissant : même si ça manque toujours un peu d’originalité. Tout est dans le simple et l’efficacité, et ça fonctionne assez bien. Sans plus.

On remarque d’ailleurs à la fin du set que le groupe maitrise déjà tous les codes des groupes américains. On assiste en effet aux classiques de la scène. Répliques déjà vues avec le public, lancer d’objets divers et variés : t-shirts, médiators... Sans compter que le groupe a même un QR code en arrière-plan. Histoire de le prendre en photo et streamer sans attendre. Un détail dans l’air du temps, mais assez inutile, le réseau étant d’ailleurs complétement saturé.

En conclusion, si TEMPT a été une expérience très agréable pour commencer le matin. Mais on sent que c’est un groupe qui se différencie surtout par l’âge des membres du groupe. A voir si le groupe perdurera dans le temps. On leur souhaite de tout cœur, mais ça c’est une autre histoire…

Crédits Photos : Hasna Ben Brahim
Reproduction interdite sans l'autorisation de la photographe. 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements