Baroness au Hellfest 2022 : Un show électrique tout en couleur

Baroness - Week-end 1 – Vendredi 17 juin – Valley – 21h50

Ils avaient marqué l’édition 2019 avec un set 100% acoustique. Un concert préparé à la dernière minute, à cause de problèmes techniques, qui avait marqué les esprits. L’édition 2022 du Hellfest ne pouvait donc pas se passer de Baroness, en 100% électrique cette fois ! Récit d’un set qui nous aura pour le coup clairement électrisé.

Il commence à faire nuit alors que Baroness débute son set sous une chaleur toujours aussi étouffante. D’ailleurs il ne fallait pas être en retard pour assister au début du set qui a démarré légèrement en avance. Si la nuit apporte un peu d’air, il fait encore bien chaud, que ce soit sur scène ou dans le public. Ce n’est pourtant pas ce qui va empêcher les musiciens de donner leur maximum. Et de délivrer un set avec des grands classiques, à commencer par le très bon « Take My Bones Away ».

Il est toujours difficile de décrire la musique que propose le groupe Baroness tant le son du groupe est particulier. Du sludge progresssif ? Oui entre autres, mais pas seulement ! Le groupe propose en effet une alchimie entre des bons gros riffs hard rock très satisfaisants, avec des mélodies planantes. Le tout avec une signature sonore qui le rend assez unique. Cela est d’ailleurs permis par la dualité des deux guitaristes et les harmonies omniprésentes. Des éléments très caractéristiques du son de Baroness

Plus généralement, on se laisse porter par la puissance, les riffs et solos des guitares de ce groupe qui nous saisissent littéralement. Mention spéciale notamment à la guitariste du groupe Gina Gleason, qui a une véritable présence et de l’énergie à revendre sur scène. Elle joue d’ailleurs sur une magnifique guitare Fender blanche Telecaster à un seul micro.

Baroness HF 2022

Et ce côté très aérien se ressent d’autant plus sur l’intro de « Rays On Pinion ». Car oui, à de nombreuses reprises on se prend plaisir à se laisser porter par de longs passages instrumentaux. Cette chanson de l’album Red est le parfait exemple de la montée en puissance que nous propose souvent le groupe dans ses compositions.

On continue avec la chanson très progressive « A Horse Called Golgotha », et sa superbe intro de guitare. Les guitaristes nous font visiter leur manche de guitare avec un rythme effréné avant que John Dyer Baizley, le chanteur guitariste nous prenne par les tripes avec la puissance de sa voix. C’est alors que les instruments reprennent le devant avec des parties solistes et atmosphériques. Un vrai délice progressif.

Le groupe propose ce soir des morceaux de tout son répertoire, ce qui permet de satisfaire de nombreux fans. Comment ne pas évoquer la classique ballade « Eula » et sa ligne de basse bien caractéristique. Cette dernière vient renforcer l’émotion que l’on ressent dans la voix du chanteur John.

Baroness HF 2022
Baroness HF 2022

On remarque aussi que le groupe a le sens de la mise en scène. En particulier, il adapte ses lumières sur la scène selon les albums dont les chansons sont issues. Cela est d’ailleurs une évidence lorsque le groupe joue un de ses singles les plus mainstream « Shock Me », morceau tiré de l’album Purple. Pour les non-initiés, vous l’aurez deviné, les albums de Baroness ont bien pour titre des noms de couleurs !

Mais c’est déjà la fin d’un set passé encore beaucoup trop vite. Avant de terminer son show le groupe annonce, non sans émotion, qu’il est heureux de pouvoir enfin refaire de la musique devant un public. Et pour le coup, ça se voit vraiment !

Baroness nous a même gardé le meilleur pour la fin avec « Isak » tirée du Red album. John demande au public de reprendre en chœur la mélodie du solo épique de guitare. Le tout dans une ambiance de folie. D’ailleurs, le public continuera même de chanter la mélodie quelques minutes après la fin du show, ce qui fera revenir sur scène les musiciens, très émus. Un set qui laissera un souvenir indélébile aux chanceux festivaliers qui auront assisté à la belle performance de Baroness ce soir.

Baroness HF 2022

Setlist

Take My Bones Away
The Sweetest Curse
Rays on Pinion
A Horse Called Golgotha
March to the Sea
Tourniquet
War, Wisdom and Rhyme
Eula
Shock Me
Isak

Crédits Photos : Romain - Liability Webzine
Reproduction interdite sans l'autorisation du photographe. 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements