Phil Campbell au Hellfest 2022: Un concert 100% Motörhead

Phil Campbell & The Bastard Sons - Week-end 2 – Jeudi 23 juin – Mainstage 1 – 15h30

Pour commencer ce deuxième festival, l’idée était parfaite de rendre hommage à Lemmy en commençant par du Motörhead. Le Hellfest inaugure en effet une tout nouvelle statue de Lemmy, dans laquelle ont été déposées les cendres du bassiste chanteur. Inviter Phil Campbell, l’ex-guitariste de Motörhead sur scène, sonne donc comme une évidence. Pour l’occasion, le Gallois, accompagné de ses fils (The Bastard Sons) nous réserve une setlist 100% Motörhead. On vous raconte tout, maintenant !

Le temps ensoleillé est idéal pour débuter cette deuxième partie de l’édition anniversaire du festival. D’ailleurs la configuration est assez particulière car ça ne joue que sur la Mainstage 1 pour le premier créneau à 15h30. En conséquence, le public déjà présent est majoritairement regroupé devant la grande scène, ce qui est plutôt rare pour un créneau à cette heure-là de la journée.

Phil Campbell & The Bastard Sons

Certes, le show ne sera jamais pareil qu’un concert avec Lemmy. Mais le public semble adhérer à la proposition. On voit que le set est plutôt destinée aux plus nostalgiques de Motörhead. Dans les premiers rangs, des fans du groupe sont d’ailleurs à fond derrière Phil accompagné par ses fistons (The Bastard Sons). Ces derniers sont super enthousiastes, et dégagent beaucoup d’énergie sur scène.

Phil Campbell and the Bastard Sons

C’est d’autant plus particulier pour ceux qui reviennent en concert après cette période de pandémie. Niveau performance, le chanteur Joel Peters réadapte un peu les chansons de Mötorhead à sa sauce. Ce qui fait globalement le job.

Mais ne nous le cachons pas, la mayonnaise a du mal à prendre. Les chansons manquent un peu de saveur et on a un peu la sensation par moment d’avoir à faire à un bon cover band du bar du coin. C’est cependant toujours plaisir d’entendre des classiques cultissimes du rock tels que «Rock Out», «Ace of Spades», «Killed by Death» et «Overkill».

Gros point noir d’ailleurs :  la qualité du son sur le set a certainement été une des plus mauvaises du week-end. Il est tellement décevant de n’entendre que si peu la basse et d’avoir un son qui sature un peu trop nos oreilles.

Et même si le show a été fait pour rendre hommage à Motörhead, on regrette de ne pas avoir entendu au moins quelques chansons du répertoire de Phil Campbell & The Bastard Sons. D’ailleurs on sent globalement que le groupe envoie beaucoup plus avec leurs propres chansons comme "Born to Roam" ou "Spiders". Le groupe sonne normalement beaucoup plus rock / hard rock moderne, notamment grâce à la voix du chanteur très rock Joel. Ce dernier peut notamment monter haut dans les aigus. Et c'est souvent très bon.

En conclusion, si le concert n’est pas exempt de tout défaut, il laissera néanmoins un souvenir sympathique pour les fans nostalgiques de Motörhead, et les festivaliers qui n’avaient jamais vu le groupe de légende auparavant. Une bonne introduction pour commencer ce deuxième week-end. D’ailleurs Phil Campbell, reviendra sur scène plus tard après le concert de Scorpions pour inaugurer la statue de Lemmy. Le tout en compagnie de Mickey Dee, l’ex-batteur de Motörhead, aujourd’hui batteur de Scorpions. Un moment fort de ce festival.

Phil Campbell & The Bastard Sons
Phil Campbell & The Bastard Sons

Setlist

Iron Fist
Damage Case
Rock Out
Born to Raise Hell
Ace of Spades
Bomber
Going to Brazil
Killed by Death
Overkill

Crédits Photos : liligoth live pictures
Reproduction interdite sans l'autorisation de la photographe. 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements