Airbourne au Hellfest 2022 : Pas besoin de redbull quand on a Airbourne

Airbourne - Week-end 2 – Samedi 25 juin – Mainstage 1 - 19h00

Une semaine après un premier passage sur la Mainstage 2, c’est sur la Mainstage 1 que nous retrouvons Airbourne en ce samedi 25 juin. Une journée bien meilleure que la veille en terme de météo, avec une programmation plutôt rock sur la Mainstage 1 entre les Guns'N'Roses, Myles Kennedy and Company, Gary Clark Jr, Ayron Jones, Michael Monroe et Dirty Honey. C’est ainsi que les Australiens d'Airbourne s'installent sur scène, pour un set énergique, avant de reprendre la route pour ouvrir le concert d'Iron Maiden à Paris le lendemain.

Joel O'Keefe et ses acolytes attaquent le set avec le désormais traditionnel "Ready To Rock" et c'est parti pour plus d'une heure de riffs rock 'n' roll et de headbang. La bande est en pleine forme, bouge beaucoup sur scène, devant les murs d'amplis Marshall de rigueur, et Joel déborde d'énergie comme à son habitude. On peut remarquer que ce dernier éructe globalement plus qu'il ne chante, mais ce soir il est quand-même bien en voix. Le public est vraiment motivé à en découdre, ça bouge et ça slam beaucoup dans la fosse. De quoi bien se réveiller si vous vous étiez laissés envahir par la fatigue jusqu’ici.

Niveau setlist, le groupe puise de manière assez équilibrée dans toute sa discographie, et les récents "Boneshaker", "Burnout The Nitro", "Breakin Outta Hell" sont représentés autant que les titres plus anciens "Bottom Of The Well", "Raise The Flag" sans oublier le classique "Girls In Black". Évidemment, on préfèrerait une setlist qui mette un peu plus en avant les deux premiers opus, plus riches en titres bien énergiques, mais reconnaissons que la setlist est bien équilibrée, surtout qu'il y a sur presque tous les titres des départs en solo. Nous sommes en festival et Airbourne est loin d’être le seul groupe à ne reprendre globalement que des tubes.  Joel titille les festivaliers en leur disant qu’ils sont, pour la majorité, complètement fous d’enchainer deux week-ends de festival, mais qu’il va falloir tout donner pour le live des Australiens.

Pour accompagner cette setlist, le jeu de scène est bien varié et regroupe la majorité des gimmicks que l'on est en droit d'attendre de Joel. À l'exception des phases de grimpée et autres sauts d'amplis, qu'on peut considérer définitivement révolus, probablement pour sa propre santé d'ailleurs. On retrouve donc le cassage de cannette de bière pendant "Girls In Black", alors que Joel court sur toute la longueur du pit photo, porté par un agent de la sécurité (on espère que ce dernier prend des rendez-vous réguliers chez l’ostéopathe), le projecteur de sortie pour illuminer la foule pendant "Bottom Of The Well", la distribution d'un whisky-coca ultra chargé sur "It's All For Rock N Roll", le lancer de verres de bière dans la foule et la sirène de chantier pour introduire "Live It Up". Le spectacle est assuré ! On note aussi l'emploi de pyrotechnie pour "Burnout The Nitro".

Joel profite aussi de la venue au Hellfest pour avoir quelques mots pour Lemmy et termine d'ailleurs avec "It's All For Rock N Roll" en prenant la pose de la statue présente devant la Warzone. Enfin, de l'ancienne statue plus précisément. Après un dernier circle pit sur "Running Wild" et un sit-down demandé par Joel au public terminé par une explosion de bandelettes, c'en est terminé du concert. Les corps, fatigués mais contents de s'être donnés, doivent encore tenir jusqu'au bout et c’est une Mainstage bondée que l’on a du mal à quitter avec le concert des Guns en approche (de nombreuses personnes restent déjà devant la scène pour conserver un bon placement). Quant aux membres d’Airbourne, après avoir enchainé deux concerts au Hellfest, ils reprendront bientôt la route pour se rendre à Paris dès le lendemain en ouverture du concert d’Iron Maiden à la Paris Défense Arena.

Setlist :
Ready To Rock
Back In The Game
Too Much, Too Young, Too Fast
Girls In Black
Burnout The Nitro
Boneshaker
Bottom Of The Well
Breakin' Outta Hell
It's All For Rock N Roll
Stand Up for Rock ‘n’ Roll
Live It Up
Raise The Flag
Running Wild

Crédit photos : Marc
Texte : Félix et Sana



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements