Touché Amoré au Hellfest 2022 : Le post-hardcore qui te fait pleurer

Touché Amoré - Week-end 2 - Samedi  25 juin -  Warzone - 18h50

C'est sous un soleil de fin d'après-midi et un sample de Skeeter Davis que Touché Amoré fait son entrée sur la Warzone. Le groupe ayant le vent en poupe depuis déjà quelques temps, sa prestation était très attendue, comme peut en témoigner la foule présente. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on n'a pas été déçu.

Ce qui impressionne d'emblée avec Touché Amoré, c'est très certainement toutes les émotions qu'arrive à faire passer le groupe. Pourtant il ne réinvente rien, les riffs sont typiquement punk, la guitare est saturée mais pas trop et les rythmiques assez simples. Mais dès lors que Jeremy Bolm se met à chanter, quelque chose de nouveau se crée, un on ne sait quoi qui nous prend aux tripes et nous donne une chair de poule quasi instantanée. Ce dernier montre une énergie qui défie toute concurrence, mais en même temps, lorsque c'est la première fois que vous refoulez les planches européennes après trois ans de disette, vous ne pouvez qu'être heureux.

Le public, extrêmement réceptif, fait également partie intégrante du show en reprenant à tue-tête chaque chanson.

Trahissant à nouveau toute l'émotion qui anime les musiciens, Jeremy Bolm assure qu'il s'agit de la foule la plus importante devant laquelle le groupe a jamais joué. Leur prestation verra également des titres du nouvel album Amends être joués pour la première fois, comme le morceau éponyme. On y verra d'ailleurs un pit s'ouvrir tout naturellement.

On appréciera particulièrement les moments où ne perce que le chant crié de Jeremy Bolm qui délivre ici une performance magistrale et emplie d'émotions. On atteindra d'ailleurs le pinacle de cette dernière lorsqu'il chantera presque a cappella, avec très peu d'instruments derrière lui. Cet instant viendra sceller toute la magie de cette performance déjà hors-norme.

Mais ne vous y trompez pas,  ce n'est pas parce qu'on est largement sur un set pleins d'émotions que le public ne remue pas pour autant. En effet, à de très nombreuses reprises le pit s'ouvrira de lui même pour des séances castagne, mais en pleurs et avec le sourire.

 

On remarque à nouveau la grande qualité du son offert par la Warzone qui termine d'enrober cette performance véritablement hors du temps et hors-norme de la part des Américains. En bref, avec Touché Amoré, on a été touché, on a pleuré et on a adoré.

Setlist Touché Amoré

The End of the World
(Skeeter Davis song)
Come Heroine
New Halloween
Palm Dreams
Feign
Amends
Exit Row
Displacement
Cadence
Lament
Rapture
Harbor
Reminders
Limelight
Home Away From Here
Just Exist
Flowers and You
~



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements