Witchcraft au Hellfest 2022 : la sorcellerie suédoise psychédélique

Witchcraft - Week-end 1 – Vendredi 17 juin – Valley – 15h55

Le groupe de Magnus Pelander était de retour sous la vallée en ce vendredi. Un groupe assez attendu, puisque malgré l'horaire, il est difficile d’accéder à la Valley. Et cela peut se comprendre si on connaît un peu les compositions très efficaces du combo suédois de Witchcraft. Récit d’un set très psychédélique.

Tout de suite on remarque que Witchcraft est littéralement porté par son leader Magnus Pelander, la tête pensante du groupe et véritable sorcier musical. On remarque d’ailleurs des changements dans le reste du line-up, notamment avec la présence d’une nouvelle bassiste dont on ignore encore le nom. Cette dernière a une présence véritablement envoûtante sur scène.

Witchcraft Magnus HF

La setlist est quant à elle particulièrement audacieuse. Finalement pas énormément de morceaux joués ce soir seront tirés de l’album phare Deconstruction, mais plutôt des titres issus du premier album. Ce qui confère au show une véritable ambiance psychédélique. On note en outre une utilisation de la distorsion assez poussée, et les riffs s’écoutent de manière très plaisante.

Un set donc très agréable mais qui ne marquera pas les esprits des fans qui attendaient les morceaux les plus emblématiques.

En plus d’être un lieu où la musique est parfois planante, la valley sert d’ailleurs de lieu ombragé pour permettre à certains festivaliers déjà épuisés notamment par la chaleur (mais pas que), de faire une petite sieste a même le sol.

On écoute tout de même avec grand plaisir certains classiques comme l’incontournable "Witchcraft" tiré du premier album, ou "Malstreom", tiré de l'album Nucleus, opus sur lequel Magnus est en charge de l'intégralité des lignes de guitare. Un morceau qui mêle des riffs hard-rock bien efficaces, et qui alterne avec des passages plus lents, plus doom. Ce qui confère un aspect un peu incantatoire à la musique.

La setlist est donc majoritairement tirée de leur premier album éponyme, avec quelques morceaux de Nucleus.

En résumé, c'est un bon show et un concert très plaisant, avec un choix de setlist original qui aura sûrement plu à de nombreux festivaliers. Witchcraft a néanmoins toujours ce côté très mystérieux et il est très difficile de récupérer des informations sur le groupe. Ce dernier n’a d’ailleurs que très peu interagi avec le public. Il a en effet surtout été focalisé sur sa musique. Une petite heure dans tous les cas qui aura été très planante pour les festivaliers présents !

Crédits Photos : Hasna Ben Brahim
Reproduction interdite sans l'autorisation de la photographe. 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements