Wardruna – Yggdrasil

Ah Yggdrasil, l’Arbre-Monde de la mythologie nordique. Son nom signifie littéralement « destrier du Redoutable », le Redoutable (Ygg) désignant le Dieu Odin sur lequel repose les neuf royaumes dont les noms vous évoquerons à coup sûr des groupes ou des titres que vous aurez rencontrez dans le Pagan ou le Black Metal.

Et Wardruna vous connaissez surement puisque c’est le projet musical lancé par Kvitrafn (Einar Selvik), basé sur les anciennes croyances nordiques. Le but étant de vous télétransporter dans une ambiance équivalente à celle que vivaient les Vikings il y a plus de 900 ans.

 

Wardruna

Donc amateur de hutte en rondins, feu de bois, peaux de bêtes et cornes à boire : restez ! Les autres, retournez à vos MP3 et sortez une Pelfort Brune histoire de vous changez les idées.

Pour ceux qui s’en souviennent le premier album Runaljod – gap var Ginnunga était basé sur les huit premières runes : Hagal, Bjarkan, Thurs, Jara, Laukr, Kauna, Algir et Dagr. Il était sorti en 2009 avec corne de brune, ambiance plus que païenne et instruments anciens.

Et maintenant en 2013 les Wardruna s’apprêtent à sortir leur nouvel album chez Indie Recordings le 25 Mars 2013. Depuis le premier album on nous parlait d’une trilogie (Runaljod) donc on peut s’attendre au dernier volet pour 2017.

Pour réaliser une telle musique en Live le groupe a dû adapter sa musique à de telles conditions et c’est ce qu’ils ont fait ressèment à l’Inferno 2013 en Suisse avec des cors des Alpes ou devant le majestueux Drakkar Gokstad vieux de 1100 ans en Norvège. Sans parler du fait que non seulement les instruments sont anciens mais le groupe pousse le vice jusqu’à chanter en vieux norrois, rien que ça !

 

Wardruna

Multi-instrumentiste et compositeur Einar Kvitrafn Selvik accompagné de Kristian Espedal (aka Gaahl) et de Lindy-Fay Hella, ainsi que du compositeur islandais Hilmar Örn Hilmarsson et de son compatriote Steindór Andersen ; sait nous envouter en nous plongeant dans les entrailles de son histoire.

Maintenant on passe des 8 runes à l’interprétation musicale des 24 runes dans ce qu’on appelle souvent le Vieux Futhark (la plus ancienne forme d’alphabet runique, utilisée par les peuples germaniques pour écrire le germanique nord-occidental ainsi que des dialectes germaniques de l’époque des Grandes Invasions, du IIe siècle au VIIIe siècle, à la surface d’artefacts (bijouterie, amulettes, outils, armes) ou de pierres runiques). Pour couronner le tout les musiciens n’ont pas hésité à enregistrer les titres à l’extérieur dans des lieux en adéquation pour chaque rune. N’oublions pas que Wardruna utilise des instruments très anciens comme des tambourins en peau de cerf, des tagelharpes (harpes Viking), des harpes à bouche, Kraviklyra (genre de lyr norvégienne), des cornes de chèvre, une lure (instrument de musique à vent scandinave, ressemblant à une trompe)…[ On retrouve l’appellation lur dans les Sagas islandaises (lors du Ragnarök, Heimdall, gardien de Bifröst, soufflant dans son lur (Gjallarhorn) pour appeler hommes et Dieux au combat). Lors de fouilles, les lurs sont souvent retrouvés par paires.]

 

Wardruna

Pour les voix ne vous attendez pas à retrouver les growls de Gaahl, non ici ce sont voix chuchotées ainsi que chœurs et chants mélodiques à l’unisson que vous allez trouver. Wardruna nous plonge dans la BO d’un film épique où tradition et folklore sont restés dans leurs jus.

 

Wardruna

Alors musiciens, musiciennes de France et de Navarre, imaginez vous reprendre des chants traditionnels de l’Anjou, de Bretagne, de Corse ou d’Auvergne afin de nous emmener dans une ambiance enfumée de feux de bois, de tourbe et d’encens, gorgée de chants chamaniques hallucinés afin de nous préparer au Cernunnos 2014.
 


Lionel / Born 666

  

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements