Hellfest 2022 : l’enfer est pavé de bonnes insolations (et d’inondations aussi, parfois)

Après deux années d’éditions limitées, en streaming et sans public, le festival de l’Enfer est enfin revenu pour une édition normale. Pas une édition normale d’ailleurs, mais une double édition spectaculaire d’anthologie.

Trois ans sans Hellfest, qui aurait cru cela possible en 2019 alors que le festival affichait des remplissages toujours plus rapides et des chiffres toujours plus impressionnants ? Et pourtant, nombre d’événements improbables ont eu lieu ces vingt derniers mois. Alors, jusqu’au dernier moment ou presque, le doute était permis : le Hellfest pourrait-il enfin revenir dans sa forme habituelle, avec les festivaliers bien présents sur le site, sans restrictions ? Car si les alternatives proposées les deux étés précédents, avec une abondance de streaming, une présentation façon jeu vidéo, des formats différents autant que possibles, étaient intéressantes, elles ne pouvaient par définition susciter la même émotion qu’un concert auquel le public assiste en chair et en os.

Et c’est bien finalement ce qui a pu avoir lieu en juin dernier. Avec non pas un, mais deux week-ends, pour une édition dantesque, que l’organisation du Hellfest voulait historique, pour marquer les retrouvailles entre le festival, son public et ses artistes.

Les artistes, d’ailleurs, n’ont cessé sur les deux week-ends de clamer leur joie et leur émotion d’être enfin de retour, après de si longs mois privés de scène et de public. Que ce soit durant les concerts, les conférences de presse ou les interviews, leur émotion semblait extrêmement sincère, et les privations ont permis à beaucoup, artistes comme public, de comprendre à quel point la musique, et plus encore la musique live, nous unit et est essentielle à nos vies, bien loin d’un simple divertissement accessoire qu’on pourrait faire disparaître sans conséquence.

Et pourtant, il aura fallu le mériter ce festival, avec des températures plus extrêmes que les musiques qui se jouent sous l’Altar. Le premier week-end, la canicule a conduit le festival à faire usage abondamment de lances à eau et à assouplir la liste d’objets autorisés sur le site, là où plus tard dans l’été, d’autres festivals ont continué à interdire les gourdes et les bouchons en plastique. Même certains groupes pris de pitié ont jeté à tour de bras des bouteilles d’eau dans la fosse – plus anonyme mais plus utile, vu la chaleur, que des tee-shirts ou des baguettes. Certains ont exprimé leur désarroi à devoir porter des chaussures sur une scène brûlante. Même la consommation de bière n’a pas été aussi forte qu’à l’accoutumée. Le second week-end, c’était l’extrême inverse, avec des pluies diluviennes et un déluge entre autres avant le set de Nine Inch Nails – mais voir Trent Reznor en vrai, après tout, cela se mérite.

Niveau programmation, le Hellfest a frappé très fort, avec des têtes d’affiches représentatives du metal moderne – les immenses Gojira en tête, avec dans d’autres genres Ghost et Deftones – sur le premier week-end, et des mastodontes historiques sur le second – Nine Inch Nails donc, mais aussi Scorpions, les Guns’N’Roses, et Metallica, sacrée prise du festival clissonnais.

Face à un festival de cette ampleur, La Grosse Radio a décidé de couvrir les deux éditions, mais sans s’astreindre pour une fois à une couverture exhaustive, préférant mettre en avant les concerts les plus marquants, toujours dans un souci d’équilibrer grosses pointures et découvertes plus pointues. En plus de nos live-reports complets de concerts, nous vous proposons des articles dédiés à chacune des scènes sur les deux week-ends, sur lesquels nous partageons nos impressions instantanées de concerts que nous n’avons pas couvert in extenso mais qui méritaient tout de même qu’on les mentionne. Nous avons donc publié ces articles au fil de l’eau tout cet été, pour faire durer le plaisir, et vous pouvez désormais tous les retrouver dans le gros dossier ci-dessous.

Il y en a eu pour tous les goûts durant cette double édition, et c’était l’événement parfait pour renouer avec les grands festivals d’été. Le public a manqué aux artistes, mais les artistes ont aussi manqué au public, et à nous, média, ce sont les deux, la chance de voir les artistes en chair et en os comme la possibilité de communier autour d’une même passion et d’en rendre compte, qui nous avait tellement manqué.

Photo : Florentine Pautet. Reproduction interdite sans autorisation de la photographe.

Tous nos articles sur le Hellfest 2022 :

 

Premier week-end

Vendredi

Laura Cox - Higher Power - Numen- Ego Kill Talent - Burning Heads - Leprous - Elder - Shinedown - Witchcraft - Opeth - The Offspring - Mastodon - Dropkick Murphys - Baroness - Deftones - Volbeat - Suicidal Tendencies

Samedi

Point Mort - Artùs - Knocked Loose - Soen - Skillet - Vintage Caravan - Heaven Shall Burn - Washington Dead Cats - Pelican - Messa - Megadeth - Ensiferum - Sepultura - Deep Purple - Ghost - Airbourne - Anti- Flag

Dimanche

Glassbone - Tempt - Landmvrks - Lacuna Coil - Battle Beast - Twin Temple - Jinjer - Counterparts - Maximum The Hormone - Borknagar - Korn - While She Sleeps - Judas Priest - Walls Of Jericho - Gojira

Les autres concerts des Main Stages

Les autres concerts de la Valley

Les autres concerts de la Temple et l’Altar

 

Second week-end

Jeudi

Phil Campbell & The Bastard Sons - Worst Doubt - Thunder - Dragged Under - Tribulation - Steve Vai - Whitesnake - Helloween - Scorpions - Wardruna - Jerry Cantrell

Vendredi

Fauxx - As A New Revolt - Crisix - Blues Pills - Pogo Car Crash Control - Dirty Shirt - Danko Jones - Dragonforce - A.A. Williams - Benighted - Ihsahn - Kreator - Alice Cooper - Nine Inch Nails - Enslaved - Megadeth

Samedi

Guilt Trip - Humanity's Last Breath - Les Chants de Nihil - Dätcha Mandala - Ayron Jones - Xibalba - Sorcerer - Myles Kennedy and Company - Epica - Airbourne - Touché Amoré - Nightwish - Myrkur : Folkesange - Guns N’Roses - Blind Guardian

Dimanche

Spiritbox - Bokassa - Year Of The Knife - Regarde Les Hommes Tomber VS Hangman’s Chair - Midnight - Vltimas - Terror - Bullet For My Valentine - Avatar - Eyehategod - Bring Me The Horizon - Black Label Society - Sabaton - Metallica

Les autres concerts des Main Stages

Les autres concerts de la War Zone

Les autres concerts de la Valley

Les autres concerts de la Temple

Les autres concerts de l’Altar

 

Bonus : les interviews

Arkan

Betraying The Martyrs

Chants de Nihil

Crisix

Insolvency

Numen

Point Mort

Spheres

Survival Zero

Worst Doubt

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements