Avantasia – A Paranormal Evening With The Moonflower Society

Ce vendredi 21 octobre sortait le dixième opus d’Avantasia, le projet power-metal et rock de Tobias Sammet. Un album intitulé A Paranormal Evening With The Moonflower Society. Inscrite dans la continuité du précédent album, cette nouvelle production s’accompagne, comme habituellement, de son lot d’invités surprises sur certains morceaux et pas des moindres !  Notons enfin que cet album a été composé pendant la pandémie, ce qui a permis à Tobias de travailler lui-même sur de nombreux arrangements. Pour la guitare, on retrouve Sascha Paeth, un musicien habitué à collaborer avec Avantasia. Le tout pour quel résultat ? Voici notre verdict !  

A la première écoute de cet opus, on sent vraiment une continuité avec Moonglow (2019), le précédent opus d'Avantasia. Tobias parvient à nous transporter dans une sorte de monde à la fois mystérieux, et fantastique. Le premier très bon morceau « Welcome To The Shadows » nous rassure d’ailleurs d’entrée sur ce fait. Notamment grâce à des arrangements de clavier très travaillés qui confèrent un côté très mystérieux à la chanson. Ces derniers laissent place à un refrain beaucoup plus mélodique et chantant. Dans la même veine, l’excellent single « The Moonflower Society » reprend aussi cette structure. Sur ce morceau on note notamment la très bonne présence de Bob Catley. De même, les chœurs renforcent le côté chantant et plus lumineux des refrains.

Sombre et lumineuse à la fois, la patte musicale d'Avantasia est donc bien présente. Le compositeur mélange parfaitement des parties lentes et des ballades avec des passages plus power-metal et épiques. L’épique se ressent d’ailleurs dans les solos de guitare de Sascha Paeth. Le plus emblématique de l’album est sans aucun doute celui de « I Tame The Storm ».  Une chanson qui fait la part belle à Jorn, et dont les paroles sont très personnelles pour Tobias.

Pour revenir aux solos épiques, on peut aussi penser à celui de « The Wicked Rules The Night », une chanson particulièrement heavy avec un riff de guitare très agressif et le chant de Ralf Scheepers de Primal Fear, invité sur l’album. La chanson contraste d’ailleurs avec le reste de l’album et on sent une prise de risque avec cette proposition un peu moins « Avantasia » qui divisera certains fans.

Comment ne pas évoquer l’autre grand invité de cet album, à savoir la chanteuse néerlandaise de Nightwish, Floor Jansen. Celle-ci chante d’ailleurs à deux reprises et dans des registres (vocaux) différents sur : « Misplaced Among The Angels » et « Kill The Pain Away ». La première est en effet une ballade très "Avantasiesque", un peu féérique et mélancolique. Sur cette dernière Tobias montre aussi tout son talent en allant chercher des notes particulièrement hautes.

Sur l’autre morceau « Kill The Pain Away », on retrouve une chanson très épique, et un refrain plus « à la Nightwish » taillé pour la chanteuse. Ce qui permet à Floor de faire quelques envolées lyriques des plus plaisantes : une technique vocale qu’elle maitrise à la perfection. Ce morceau est assurément un des tubes de l’album, et reste bien dans la tête après quelques écoutes.

Parlons également du morceau le plus chargé en émotion de l’album, à savoir « Paper Plane ». Une ballade portée par du clavier et par une véritable légèreté dans les paroles. L’harmonie entre Tobias et Ronnie Atkins fonctionne très bien, notamment sur les notes chantées très allongées. Quatre minutes qui passent très vite. Dans le même genre, « Scars » fait aussi un peu le même effet, avec à la fin un solo des plus épiques.

Pour finir, l’album se conclut par un morceau plus progressif et très différent des autres. « Arabesque » mélange en effet de nombreux genres de musique. Le morceau mélange en effet de la musique assez baroque qui pourrait même s'apparenter à un hymne national avec la présence de cornemuses. Il est suivi d’un riff heavy reprenant des gammes orientales et qui nous font voyager au Moyen-Orient. Le tout est sublimé par des parties plus power-metal, plus à l’image du groupe. Une proposition vraiment intéressante pour conclure l’album. En bref, un fourre-tout musical très réussi.

Avec ce nouvel Avantasia, Tobias Sammet continue dans ce qu'il sait faire le mieux en délivrant un album qu’attendait sûrement de nombreux fans. Pas vraiment de prise de risque à part quelques surprises, Tobias reste dans sa zone de confort avec des morceaux qui, misent à part le dernier, reprennent souvent la même structure. Ce qui rend certains morceaux plus génériques que d’autres. Certains fans regretteront peut-être que la composition de l’album tourne trop autour du chanteur et pas assez des musiciens. Cela était en effet plus le cas sur les premiers albums, avec des chansons encore plus épiques peut-être. En tout cas, on ne peut que se ravir de retrouver Avantasia. En plus de décrocher le record de l'album avec le nom le plus long, l'album est finalement très réussi. Dans l’attente de l’annonce d’une tournée en Europe ?

Avantasia - A Paranormal Evening With The Moonflower Society

1 - Welcome To The Shadows
2 - The Wicked Rule The Night
3 - Kill The Pain Away
4 - The Inmost Light
5 - Misplaced Among The Angels
6 - I Tame The Storm
7 - Paper Plane
8 - The Moonflower Society
9 - Rhyme And Reason
10 - Scars
11 - Arabesque

A Paranormal Evening With The Moonflower Society est d'ores et déjà disponible chez Nuclear Blast. 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements