Satan – Life Sentence

Le retour du Diable
 

Steve Ramsey et Graeme English, connus pour leur oeuvre avec le groupe Skyclad, ont décidé de relancer la machine Satan, groupe de la NWOBHM qui n’avait sorti que deux albums lors d’une carrière relativement courte. Le résultat est Life Sentence, un album qui marque un retour réjouissant mais terni par d’évidents défauts, notamment le chanteur au registre assez limité.

Après Hell en 2011, c’est au tour de Satan, groupe obscur de la prolifique "new wave of British heavy metal", d’opérer son retour aux affaires, après une carrière de dix ans dans les années 80 et une reformation en 2004 le temps d’un concert au festival Wacken Open Air. Cette fois,  le line-up de leur premier et marquant album, Court Of The Act, est reformé pour ressortir un disque 30 ans après, intitulé Life Sentence.

Et trois décénies plus tard, force est de constater que Satan a gardé l’esprit NWOBHM. On retrouve donc ces lignes de guitare mélodiques délicieusement diaboliques, et ce dès "Time To Die", titre d’ouverture. Les tempos enlevés sont aussi légion sur ce disque, comme sur "Cenotaph" ou "Siege Mentality". Enfin, on retrouve le chant typique de la NWOBHM, plus dans les médiums sur cet album, avec quelques screams aigus. La production, brute, avec peu d’arrangements, reste aussi dans ces intentions old-school.

Le chant de Brian Ross est malheureusement le point faible de cet album. Son registre très limité l’empêche de proposer des lignes de chant variées et des refrains à la hauteur des compositions proposées. Souvent directement enchaînés avec les couplets, ils se distinguent mal et ne sont pas l’élément qui fait décoller les chansons, à l’exception du refrain-slogan de "Life Sentence", soutenu par des chœurs sympathique. On voit aussi que le chanteur est plus à l’aise dans les passages plus posés, comme l’hypnotique "Incantations" ou l’épique "Another Universe".

Satan 2013

Avec un tel, les titres de Life Sentence reposent entièrement sur le jeu de guitare de Steve Ramsay et Russ Tippins. Grands amateurs de mélodies accrocheuses, les deux anglais tricotent des parties qui font à chaque fois mouche, avec le riff accrocheur de "Tears Of Blood" ou le solo soigné d’"Incantations". Les deux  comparses savent aussi se montrer pertinents avec des riffs plus agressifs, notamment sur "Testimony" ou "Life Sentence".

Avec un gros travail sur les guitares, ne laissant que des miettes au chant, qui aurait mérité d’être plus travaillé. Le résultat donne un album agréable et plutôt bien écrit, mais imparfait. On se réjouit quand même de voir les groupes de cette période faste du heavy metal reprendre du poil de la bête en étant capable de signer  de belles compositions.
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements