Rhapsody of Fire – Live: From Chaos to Eternity

Le live transitoire

 

Après avoir subi la tumulte des changements de line-up, Rhapsody Of Fire, dont sont rescapés Fabio Lione, Alex Staropoli et Alex Holzwarth, sort enfin son premier disque Live – From Chaos To Eternity, témoignage de scène de la tournée européenne de 2012. Si ce choix peut paraître déroutant, le produit final se révèle complet et fort appréciable à l’écoute, de quoi permettre au groupe un nouveau départ.

Cela faisait sept ans que Rhapsody Of Fire n’avait pas sorti de live. Le simple Live In Canada 2005 : The Dark Secret constituait le seul témoignage scénique que les italiens avaient sorti. En autant de temps, le groupe a eu le temps de changer : un procès avec Joey DeMaio et son label, un retour en fanfare et un split qui a donné deux Rhapsody. Si la version de Luca Turilli a su montrer que la qualité en studio était maintenue avec son dernier album, ce n’est pas avec cet album qu’on trouvera des réponses sur l’état créatif du Rhapsody de Staropoli et Lione.

Malgré la frustration des curieux, le fan peut se réjouir d’avoir dans les mains un produit complet et pas forcément courant de la part des italiens. Si Le live au Canada ne contenait que 11 titres, ce nouvel album live en contient 24 et couvre en plus d’1h40 l’ensemble des setlists interprétées au printemps 2012. On se retrouve donc avec un témoignage de la tournée bien complet, dans lequel Paris n’a pas été délaissé, puis qu’au moins deux titres sont issus du concert au Bataclan : le titre d’ouverture « From Chaos To Eternity » et la ballade « The Magic Of The Wizard’s Dream », point d’orgue de ce même concert, notamment grâce à la prestation vocale de Fabio Lione, impérial sur l’ensemble du double-disque.

Fabio Lione Rhapsody

La tracklist reprend six titres du premier live des italiens, qui sont principalement des indispensables live du groupe, comme l’hymne « Emerald Sword » ou le mid-tempo « Village Of Dwarves ». Sur le reste de l’album, on retrouve, comme annoncé, « un mélange de vieux classiques », comme « Land Of Immortals » et « Holy Thunderforce » et de « chansons plus récentes », dont « I Belong To The Stars » et « Reign Of Terror ». Aucun album du groupe n’est oublié et l’équilibre entre les anciennes et les nouvelles chansons est maintenu.

Pour conserver l’aspect live de l’album, les solos de basse et de batterie des frères Holzwarth ont été conservés. Si Alex Staropoli avait déclaré que « rien n’avait ré-enregistré en studio », on remarque néanmoins que le son a été largement lissé, notamment au niveau des guitares étrangement propres et du mix qui met le claviériste à l’avantage, alors que le rendu en concert était assez désagréable. On remarque que les guitaristes Tom Hess et Roberto De Micheli sont en retrait de manière générale, notamment lors des parties rythmiques.

Entre point final d’une carrière et nouveau départ d’un groupe transformé, Live – From Chaos To Eternity fait office de jonction. Il est le témoignage complet d’une tournée qui montrait un groupe frais et prêt à continuer malgré le départ de son compositeur principal et permet de voir que Rhapsody Of Fire s’en sort sur scène. Il résume également l’ensemble de l’époque Turilli du groupe et, de fait, clos ce chapitre de l’histoire des italiens. Reste maintenant à savoir ce qu’ils auront à proposer de nouveau par la suite.

Oliver Holzwarth Rhapsody

 

Photos live prises le 8 avril 2012 par Marine Crépiat.
 

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements