Dead Tree Seeds – Seeds of Thrash

Les thrashers français boivent du vin
 

Dead Tree Seeds, groupe de thrash metal de la région parisienne, vient de sortir son premier album après quatre ans d’existence, intitulé Seeds of Thrash. Revendiquant fièrement leurs influences old school, les cinq metalleux montrent qu’ils s’éclatent sur les onze compos du disque, comme le faisaient Exodus ou Anthrax à leurs débuts. Un album autoproduit qui apporte un brin de fraicheur au paysage metal français.

Avec les groupes de revival thrash qui apparaissent un peu partout dans le monde, du Royaume-Uni à l’Inde, il était temps pour les français de prendre part au mouvement. Si la France n’est pas connue pour sa scène thrash, les musiciens de Dead Tree Seeds ont quand même décidé de se jeter à l’eau et de pondre leur première offrande : Seeds Of Thrash, un album très marqué par le pendant américain du genre.

Ainsi, un doux parfum de bay area plane au-dessus du disque, ramenant aux Bonded By Blood, The Legacy ou encore Kill’em All, avec un côté fun bien présent, comme le montrent l’accrocheur "Set The Fire" et le fédérateur "French Thrashers Drink Wine". Les références ne manquent pas, comme le titre "Testament Of A Slayer", l’intro d’"At Night They Come" qui renvoie au vieux Helloween ou encore les paroles bien trouvées de "Homage To Thrash".

Si les compos sont dans l’ensemble directes, on remarque que le groupe se plait à changer les tempos au sein de ses chansons, de manière à leur donner de nouvelles dynamiques, notamment sur "Beast Shall Rise" ou "At Night They Come". Dead Tree Seeds n’oublie pas de faire varier les ambiances, en se montrant inquiétant sur "Shot Dead For A Dimebag", musclé sur "Set The Fire" ou solennel sur "The Day The Earth Stood Still".

Dead Tree Seeds

Pour soutenir ces chansons, la voix typique du Shamane se marie bien avec les compos. Ce dernier se montre crédible aussi bien dans les graves que dans les aigus, ce qui ferait presque oublier son léger accent français, notamment audible sur les parties narratives ("Set The Fire", "Shot Dead For A Dimebag"). Des chœurs de thrashers bien présents pour appuyer les refrains sans en faire des tonnes pour autant.

Côté interprétation, les musiciens sont bien dans leur élément, avec la rythmique appuyée d’Alexomatic à la batterie, soutenue par la basse de Tom "The Animal". Les riffs, assurés par Nico et Pierre, typiquement thrash, font toujours mouche, tout comme les solos, qu’ils soient mélodiques ("Torture And Rage") ou plus énervés ("Homage To Thrash").

Avec Seeds Of Thrash, Dead Tree Seeds apporte un vent de fraicheur bien agréable dans le paysage metal français, présentant ainsi son propre pendant de la vague revival thrash. Grâce un album entièrement auto-produit qui dispose d’un son tout à fait recevable, Dead Tree Seeds n’a aucun mal à faire headbanguer le thrasher, qui se surprendra à scander les chœurs des titres les plus accrocheurs.

 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements