Burzum – Sôl austan, Mâni vestan


Sôl austan, Mâni vestan (« à l'est du Soleil, à l'ouest de la Lune ») est le dixième album de Burzum, à paraître le 27 mai 2013. La pochette de l'album est celle d’une peinture d’Ulpiano Checa connu pour ses peintures de chevaux, intitulée Le viol de Proserpine (1888). Tous les titres des chansons sont écrits en vieux norvégien, car ici on n'a droit qu’à des plages instrumentales. Selon Varg Vikernes, c'est un concept album sur « une descente dans les ténèbres suivie de la montée vers la lumière; l'initiation païenne, l'élévation de l'homme au divin, l'illumination de l'esprit, l'alimentation de la lumière elfe dans homme ».

 

Burzum

Cet album a été créé pour servir en partie de bande-son au film ForeBears que Varg Vikernes a réalisé avec Marie Cachet qui n’est d’autre que son épouse. C’est un voyage dans le temps et dans la pensée, à l'époque préhistorique (environ 30 000 ans avant JC) jusqu’à une vie antérieure afin de mieux comprendre les rituels païens qui ont encore une influence majeure sur les habitudes modernes. Tout un programme.

C’est donc un retour à une expression purement électronique et instrumentale où la majeure partie de la musique scaldique (le scalde étant le porteur de la mémoire et de la mesure. L’univers qu’il évoque est fait de musique et de rythme) de Sol Austan, Mani Vestan apparaît sous forme brute, comme une bande-son. Varg Vikernes décrit sa musique comme relaxante, au rythme lent, contemplatif et très originale.

 

Burzum

En gros, pour ceux qui s’en balancent, c’est aussi chiant que la musique que l’on peut entendre dans les magasins Nature & Découverte mais en version bois de Norvège sans l’odeur des diffuseurs d’encens qui sort des cascades artificielles de vapeur d’eau de cette chaîne du « bien-être au naturel ». C’est de la musique ambiante, comme celle qu’il écrivait en prison, loin de tout esprit Black Metal comme Dauði Baldrs ou Hliðskjálf qu'il avait réalisé avec les moyens du bord.

Vous l’aurez compris, cela n’a rien à voir avec ce que le Comte Grishnackh nous avait habitué depuis sa sortie de prison avec Belus (2010), Fallen (2011) ou Umskiptar (2012).

Lionel : Born 666

Tracklist:

Sôl austan                    East of the Sun
Rûnar munt þû finna  You shall find Secrets
Sôlarrâs                        Sun-journey
Haugaeldr                    Burial Mound Fire
Feðrahellir                   Forebear-Cave
Sôlarguði                     Sun-god
Ganga at sôlu             Deasil
Hîð                                Bear's Lair
Heljarmyrkr                 Death's Darkness
Mâni vestan                 West of the Moon
Sôlbjörg                       Sunset
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 5 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements