Christopher Bowes, leader de Alestorm et GloryHammer, au PPM Fest

A l'occasion du PPM Fest en avril dernier, la Grosse Radio Metal a pu rencontrer Christopher Bowes, le flégmatique capitaine du navire Alestorm, qui s'est plier non sans humour à notre jeu de questions/réponses. Il revient notamment sur la tournée en cours et son nouveau groupe GloryHammer.

Salut Chris et merci pour cette interview. Peux-tu en tant que Captain nous présenter ton équipage?

Chris : Salut ! Je suis Chris. Dans Alestorm, je chante, je joue du synthé, je pense et je bois du gin.

Pas de rhum, ni de bière?

Chris : Non ! Rien ne vaut un bon verre de gin ! J’y trouve mon inspiration.

Cela fait combien de temps maintenant que vous êtes sur les routes?

Chris : Cela fait depuis février 2008. Nous avons eu le temps de traverser toute l’Europe et l’Amérique du Sud.

Quel a été ton moment préféré sur cette tournée? As-tu un souvenir en particulier?

Chris : J’adore aller pour la première fois dans une ville et dire "Bonsoir, telle ville!" et de penser "Oh putain! On est à Los Angeles, Mexico, en Argentine, en Australie…". C’est génial!

J'ai une anecdote à te racontrer. Je ne sais pas si tu t'en souviens, c’était à Paris en 2010, à la sortie de votre concert au Nouveau Casino dans une rue à sens unique. On avait parlé ensemble et tu m’avais dit que tu n’avais encore jamais vu un tel chaos.

Chris : Ah oui, le tour-bus qui avait bloqué toute la circulation (ndlr: pendant vingt bonnes minutes)! Quel souvenir! Ça m’avait bien stressé... C’était de la folie, tous ces automobilistes qui s'énervaient et pétaient un plomb… (rires)

alex de troy et chris bowes

Back Through Time, votre dernier album, étant sorti il y a déjà un certain temps, peux-tu nous dire si vous avez commencé à travailler sur son successeur?

Chris : On commence tout juste à écrire. On va profiter de la fin de l’année pour se concentrer là-dessus et certainement commencer à enregistrer en janvier prochain.

Il me semble que tu es aussi pas mal occupé avec ton side-project GloryHammer.

Chris : Oui, en fait on est actuellement à la recherche de dates pour des concerts, jouer dans des festivals, organiser une vraie tournée avec GloryHammer .

GloryHammer n’est donc pas un projet sans avenir?

Chris : Non, nous allons faire 21 albums!

On tient le pari?

Chris : Ça risque d'être un pari sur le très long terme alors! (rires)

Et comment en es-tu arrivé à composer un album de métal « à la Rhapsody » ?

Chris : Et bien, j’ai toujours aimé cette musique. C’est ce que j’écoutais quand j'étais plus jeune et je me disais que si je jouais un jour dans un groupe, je chanterais des chansons avec des dragons et tutti quanti!

En tout cas, j’ai vraiment adoré cet album; il est puissant et j’espère qu’il va te permettre de conquérir le monde!

Chris : Je te remercie . Nous allons tout faire pour y arriver!

Comment peux-tu expliquer ce succès incroyable que vous avez depuis votre premier album en  2008 ? Vous avez sorti 3 albums en 5 ans. C’est du stakhanovisme !

Chris : Oui, j’aime faire de la musique. J’écris tout le temps. Que ce soit pour Alestorm, GloryHammer et plein d’autres petits projets dont tu n’as jamais entendu parler.

Votre dernier album Back Through Time vous permet pour la première fois de tourner en tête d’affiche. J’imagine que ça doit être quelque chose d'énorme pour vous?

Chris : Oui, c’est super d’être dans cette position. Enfin, on est tout en haut!

Bien, pour terminer cette interview, as-tu quelques mots à adresser à tes fans français?

Chris : J’aimerais dire au peuple de France de manger de la viande de bœuf écossaise! C’est la meilleure !

 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements